Un petit cochon marron sur un lit, un serpent sur un sac de frappe, une tarentule sur une table, voici quelques uns des improbables animaux de compagnie qu’Areca Roe a pris en photo aux domiciles de leurs propriétaires.

En dehors de l’exotisme de ces animaux, c’est le rapport qu’entretiennent leur propriétaire à ces animaux qui intéresse la photographe : « Les animaux de compagnie sont des animaux fascinants, certes, mais leur relation avec les propriétaires présente un élément d’ambiguïté : elle n’est pas aussi claire et établie que la compagnie et le confort offerts par les chiens et les chats. »

© Areca Roe

© Areca Roe

Areca Roe est un artiste basé à Mankato et à Minneapolis, dans le Minnesota, USA. Un thème récurrent dans son travail est l’interface entre les domaines naturel et humain. Elle enseigne actuellement la photographie à l’Université d’État du Minnesota, à Mankato.

© Areca Roe

Dans sa série « Housebroken », Areca Roe explore les éléments de ces relations et l’apparent paradoxe qui réside dans le fait de faire d’un animal « sauvage » un animal domestique. Comment s’acclimatent-ils à leur milieu de vie, et quelle place occupent-ils dans la maison ? Certains animaux tranchent radicalement sur le décor, tandis que d’autre se fondent presque dans leur environnement domestique, comme si leur camouflage s’était adapté au nouvel environnement. La photographe a collaboré avec les propriétaires pour choisir les emplacements, les arrière-plans et la mise en scène des photos dans la maison.

© Areca Roe

© Areca Roe

© Areca Roe

Les marques oranges des tarentules imitent les motifs oranges de la nappe tandis que les plumes de la caille se fondent dans le marbre du sol. A l’inverse le serpent roi sonoran ressort de par sa peau marbrée luisante et noire sur la chaise sur laquelle il se prélasse. Quelques fois pris en photo avec leur maitre, les animaux se prêtent étonnement à la pose sous l’oeil de la photographe.

Pour en voir plus, découvrez le site d’Areca Roe.