DxOMark est connu pour tester rigoureusement la qualité d’image des appareils photo et des smartphones, mais pour ces derniers, le laboratoire s’était principalement concentré sur les modules photo arrières. Désormais, ce ne sera plus seulement le cas puisque DxOMark lance un nouveau protocole de test, le DxO Selfie Score afin de déterminer la qualité des modules photo frontaux, souvent utilisés pour des selfies.

« Nous avons conçu ce protocole pour évaluer de façon similaire les modules frontaux arrières et avant et offrir des données de test neutres et fiables sur les performances et la qualité d’image de ces derniers aux consommateurs », déclare DxO Marks. Pour la société, les médias sociaux ont fondamentalement changé notre façon de prendre des photos. Sur des plateformes comme Facebook, Instagram, Snapchat et WhatsApp, le partage de selfies est extrêmement populaire, et beaucoup de ces applications sélectionnent même le module photo avant par défaut.

Les utilisateurs capturent et partagent des photos de groupe avec leurs amis lors d’événements, des photos qui montrent des paysages en arrière-plan pendant qu’ils voyagent, et des photos en gros plan simplement pour documenter leur humeur du moment. Les appels vidéos avec des applications telles que Skype ou FaceTime sont par exemple un autre cas d’utilisation important pour les caméras frontales des smartphones.

Tableau des scores DxOMark pour smartphone

Le site de DxOMark a été mis à jour pour inclure les scores des smartphones à Selfie dans différents domaines et après la publication du classement de la qualité d’image, le score Selfie s’écarte parfois beaucoup du score principal du module arrière. Tandis par exemple que le Huawei P20 Pro est en tête avec un score de 109, il devra composer avec un score de seulement 72 pour le Selfie. Les Samsung Galaxy Note 9 et Google Pixel 3 qui ont tous les deux un score de 103 et 101 en photo avec leurs modules principaux font mieux que leur concurrent avec un honorable 92.

Selon DxO Marks, « le Google Pixel 3 a l’avantage au niveau de la mise au point, mais le Note 9 obtient de meilleurs résultats au niveau de l’exposition et de la couleur. Les images capturées avec le smartphone de Google montrent un contraste légèrement plus intense et une balance des blancs plus froide. Le Samsung est un peu meilleur pour exposer les visages et applique un peu moins de contraste aux visages, ce qui donne un rendu un peu plus naturel. »

DxOMark Selfie Overall Score

La note globale de l’appareil photo avant est la somme d’une batterie de tests qui concerne non seulement la photo mais aussi la vidéo.

Un certain nombre de technologies d’imagerie telles que les modes HDR, l’autofocus à détection de phase (PDAF) ou TOF (Time of Flight autofocus), ont migré de l’appareil photo principal vers les unités frontales, améliorant considérablement les performances et la qualité des images. Ces améliorations sont complétées par la puissance de traitement accrue des puces mobiles et permettent d’étendre les processus de rendus à du traitement multi-images par exemple ou l’identification des scènes, ou encore l’embellissement en direct et la vidéo 4K. Cependant tous les constructeurs ne déploient pas ces technologies et il y a beaucoup de différences de rendus, tant en termes de qualité d’image mais aussi de traitement des textures ou des tonalités.

Différence de rendus entre smartphones

Les tests ont lieu en laboratoire et en situation réelle, sur une grande variété de sujets et dans des conditions d’éclairage variées. Le processus de test comprend la prise d’environ 1 500 images et des dizaines de clips totalisant plus de deux heures de vidéo.

Chaque appareil est testé exactement de la même manière, dans des laboratoires de configuration identique, en utilisant les mêmes procédures, les mêmes scènes, les mêmes logiciels et les mêmes méthodes d’évaluation. DxO Marks précise néanmoins que quelques ajustements ont été nécessaires afin de refléter la manière dont les modules photos frontaux sont utilisés. En effet, ces objectifs étant dédiés au Selfie, cela signifie qu’au moins un humain apparaît dans l’image et qu’il doit être optimisé pour cela, notamment à des distances relativement courtes (entre 30 cm pour un portrait rapproché et 120 cm pour des portraits de groupe). De la même façon, les résultats de test doivent prendre aussi en compte les différents tonalités de peau en regard des origines ethniques différentes des personnes qui réaliseront leur auto-portrait.

La structure du DxOMark Selfie Score

En fin de compte, ce ne sont pas moins d’une cinquantaine de mesures différentes qui sont analysées afin de rendre compte d’une note finale, et selon DxOMark, pour le moment, si on met de côté la vidéo, le smartphone qui remporte la palme du meilleur smartphone dédié au selfie, c’est le Google Pixel 3 avec un score de 105.