Depuis le lancement du boîtier et des objectifs EOS R, cette nouvelle gamme a soulevé un grand nombre d’interrogations. Pourquoi avoir débuté en lançant un appareil milieu de gamme tout en dévoilant simultanément des optiques nettement orientées haut de gamme ? Quel avenir pour la gamme de reflex « traditionnels » Canon EF avec l’arrivée de l’EOS R ? Quels sont les plans de Canon pour les prochaines années ?

L’équipe du site Imaging Resources a eu l’opportunité d’interroger Yoshiyuki Mizoguchi, l’un des plus hauts cadres de Canon, responsable de la planification des futurs produits de la marque japonaise. Dans cet article, nous vous proposons de revenir sur les principales déclarations de Mr Mizoguchi, afin de discerner la vision de Canon sur les appareils mirrorless plein format ainsi que sur le marché actuel de la photographie.

Un R pour une révolution

Selon Yoshiyuki Mizoguchi, le système EOS R incarne une véritable révolution pour la marque, car elle permet d’introduire une toute nouvelle gamme de boîtiers et d’objectifs. « La manière dont est conçue une monture va avoir une influence très importante sur ce qu’il devient possible de faire dans le futur », déclare ainsi Mr Mizoguchi. « Quand nous avons introduit la monture EF en 1987, nos ingénieurs ont pris en considération toutes les possibilités auxquels ils pouvaient penser à l’époque. Bien évidemment, des définitions de 50 Mpx ou la possibilité de réaliser des vidéos en haute qualité avec un boîtier reflex n’était absolument pas à l’ordre du jour : personne ne pouvait prévoir ce qu’il allait se passer par la suite ». Et le responsable japonais d’évoquer le parallèle avec la nouvelle monture RF : celle-ci a été développée afin d’anticiper au maximum les différentes évolutions techniques qui pourront apparaître au cours des 30 prochaines années.

La monture RF est basée sur un diamètre plus large, permettant à la lentille arrière d’être placée plus près du capteur, et offre de meilleures performances au niveau de la communication entre le boîtier et l’objectif grâce aux 12 broches métalliques (au lieu de 8 sur les boîtiers et optiques EF). Pour les ingénieurs de Canon, développer cette nouvelle monture est donc l’occasion de relever de nouveaux défis permettant de meilleures performances globales pour les futurs boîtiers et les objectifs de la marque.

Canon EOS R : prise en main du nouvel hybride plein format à monture RF

Toutefois, Yoshiyuki Mizoguchi a grandement insisté sur la non-concurrence entre le système EOS R et le système « traditionnel » incarné par la monture EF. « Nous continuerons de travailler sur les deux technologies (DSLR traditionnel et hybride) et nous nous tiendrons à l’écoute du ressenti des consommateurs à leur propos », a-t-il ainsi déclaré. Pour l’heure, précise-t-il, les deux systèmes possèdent tous les deux leurs points forts. L’autofocus, notamment, se montre plus réactif sur l’EOS R que sur d’autres appareils « traditionnels » de Canon ; néanmoins, il ne parvient pas à atteindre (pour l’instant) la réactivité de l’EOS 1D X Mark II. Les appareils « traditionnels » conservent les avantages liés au viseur optique, qui n’observe aucune latence avec la réalité. Mais les viseurs électroniques des hybrides permettent de mieux visualiser le sujet en conditions de basses luminosités.

Rétrocompatibilité avec les objectifs de la série EF

Pour Canon, il était tout simplement impossible de lancer un système mirrorless sans que celui-ci ne soit compatible avec les anciens objectifs de la marque. Pour Yoshiyuki Mizoguchi, la compatibilité de la monture RF avec les objectifs EF et EF-S se justifie pour deux raisons.

« D’une part, développer un nombre suffisant d’objectifs ‘natifs’ en monture RF pour couvrir les différents besoins de nos clients prend un certain temps », déclare-t-il. « Pendant que Canon conçoit de nouvelles optiques en monture RF, nos clients auront la possibilité d’utiliser leurs objectifs EF et EF-S ».

D’autre part, Canon met particulièrement en avant les nouvelles bagues d’adaptation permettant de rendre compatible les objectifs EF et EF-S avec la nouvelle monture RF. En outre, ces bagues présentent l’avantage d’offrir des fonctionnalités supplémentaires telles une bague de commande personnalisable ou un porte-filtres (qui permet d’utiliser une seule taille de filtre ND ou polarisant circulaire pour tous les objectifs). Le but : gommer l’image négative que les bagues d’adaptation peuvent avoir aux yeux des photographes.

L’accueil de l’EOS R et les prochains boîtiers

« Les premiers commentaires en ligne ont été généralement très positifs », déclare Yoshiyuki Mizoguchi. « Certains points comme l’autofocus, le viseur, l’écran orientable sur rotule, la compatibilité avec les objectifs EF et EF-S et l’ergonomie générale du boîtier ont été salués par les internautes ». Toutefois, selon la direction de Canon, les retours se sont montrés encore plus positifs une fois que les utilisateurs ont commencé à utiliser l’EOS R. La rapidité générale de l’appareil ainsi que ses performances en basses lumières ont ainsi été appréciés.

Cependant, un certain nombre de retours témoignent d’une demande croissante envers d’autres appareils de la gamme EOS R.

À plusieurs reprises, Yoshiyuki Mizoguchi a fait état d’un futur boîtier EOS R très haut de gamme. Pourtant, aucune date de sortie n’a été évoquée par les cadres de la marque japonaise. « Nous sommes en train d’envisager la sortie de plusieurs modèles au sein de la série R afin de répondre aux besoins de nombreux utilisateurs, y compris des professionnels. Nous avons eu raison de sortir l’EOS R en premier, mais nous avons également conscience que beaucoup d’utilisateurs désirent voir apparaître un modèle très haut de gamme. Nous sommes en train de travailler dessus, mais son développement risque de prendre du temps », a ainsi déclaré Mr Mizoguchi.

En revanche, l’arrivée prochaine d’un boîtier entrée de gamme semble plus plausible. « Nous sommes conscients que beaucoup d’utilisateurs amateurs sont particulièrement enclins à passer au plein format. Pour nous, il s’agit là d’une agréable surprise », indique Mr Mizoguchi. « Nous sommes en train de développer plusieurs boîtiers EOS R mais à cause des différences au niveau des fonctionnalités souhaitées, nous sommes davantage susceptibles de lancer un modèle amateur pour permettre à un grand nombre de clients de profiter de la qualité d’image du plein format. Nul doute qu’un modèle professionnel est à venir, mais ce n’est peut-être pas le prochain modèle que nous présenterons ».

À propos des objectifs à monture RF

Selon les responsables de Canon, les nouveaux objectifs à monture RF ont reçu un accueil très favorable. Le 50 mm f/1,2 a ainsi reçu de nombreux éloges. Beaucoup d’utilisateurs ont également salué les performances du 24-105 mm f/4 (dont l’ouverture est la même que pour la version EF), mettant en exergue les améliorations en termes de qualité d’image mais également en termes de rapidité et de silence de l’autofocus, grâce au nouveau mécanisme nano USM sur lequel mise beaucoup Canon.

« Les RF 35mm f/1,8 et RF 28-70 mm f/2 étant maintenant disponibles sur le marché, nous sommes impatients de connaître l’avis des utilisateurs », déclare Yoshiyuki Mizoguchi.

Le Canon RF 28-70 mm f/2L USM, annoncé en même temps que l’EOS R

Concernant la stratégie de développement de nouveaux objectifs, les ingénieurs de Canon vont-ils concevoir de nouvelles optiques ex-nihilo, ou vont-ils améliorer et adapter des optiques déjà existantes, comme le 24-105mm ? La réponse de Yoshiyuki Mizoguchi semble claire sur ce point : les deux stratégies seront mises en œuvre.

« Parmi la gamme d’objectifs EF, les objectifs zoom de la série F2.8 L sont les modèles les plus prisés par les professionnels et les amateurs avancés. Nous aimerions également proposer des zooms f/2,8 de la série L dans la gamme d’objectifs RF, tout en incluant des améliorations que nous n’aurions pas pu intégrer dans les objectifs EF. Celles-ci sont déjà en cours d’élaboration. De plus, nous travaillons sur un nouveau concept d’objectifs RF qui n’a jamais été vu sur le marché. Tous ces objectifs profiteront de la flexibilité de conception offerte par la monture RF », déclare-t-il. On peut donc raisonnablement s’attendre à de nouveaux objectifs 24-70 mm f/2,8 et 70-200 mm f/2,8 dans un futur proche.

La série EOS R et la vidéo

Quelle place occupe la vidéo dans la nouvelle gamme EOS R ? Les vidéastes vont-ils pouvoir compter sur les performances des appareils de la série EOS R de la même manière qu’ils ont pu s’appuyer sur les reflex Canon à partir du 5D Mark II ? « La vidéo jouera un rôle prépondérant dans le système EOS R, c’est certain », déclare Yoshiyuki Mizoguchi. « Ainsi, une caméra vidéo 8K est déjà dans notre feuille de route EOS série R. ». Malheureusement, aucune indication quant à une potentielle date de sortie n’a été dévoilée par les dirigeants de Canon. La 8K va donc arriver au sein de la série R… mais pas immédiatement.

Les hauts cadres de la firme japonaise insistent également sur l’importance des nouveaux objectifs dans leur stratégie vidéo : « nous ne nous contentons pas de regarder la vidéo du point de vue de la caméra, nous travaillons également sur la manière d’améliorer les objectifs RF pour la capture vidéo », déclarent-ils. « Ainsi, le RF 24-105mm F4 L a été le premier objectif de la série L doté de la technologie Nano USM, qui contribue à une mise au point automatique silencieuse et fluide pendant la prise de vue vidéo. Nous envisageons d’élargir encore la gamme d’objectifs RF équipés de la technologie Nano USM. Associée à la technologie double pixel CMOS AF, une large gamme d’objectifs RF équipés de la technologie Nano USM promet aux créateurs vidéo une qualité d’image exceptionnelle ».

La gamme EOS Cinema a représenté un investissement conséquent pour Canon, mais a été largement couronnée de succès.

Conclusion

En termes de stratégie, il apparaît donc clairement que le système EOS R est au cœur de la stratégie sur le long terme de Canon. La firme, qui a précédemment investi le secteur des caméras et optiques dédiés au cinéma, oriente maintenant ses équipes Recherche et Développement autour des boîtiers et objectifs pour sa nouvelle gamme d’hybrides plein format.

Cela étant, la firme se veut rassurante quant au devenir de la gamme « traditionnelle » EF malgré les rumeurs, et déclare développer la série EOS R en parallèle de la gamme SLR classique. La répartition des investissements sera, semble-t-il, dictée par celle des profits (et la firme de rappeler que, pour l’heure, 65 à 70% du marché est représenté par les appareils reflex traditionnels).

Rumeur : pas de nouvel objectif pour reflex en 2019, Canon se concentre sur l’hybride FF avec 7 nouvelles optiques RF

Concernant les prochains boîtiers, Canon confirme être en train de développer un appareil très haut de gamme, destiné à se rapprocher de l’EOS 1D X Mark II.

Toutefois, l’entreprise semble privilégier la sortie prochaine d’un modèle plus accessible, conçu pour les amateurs éclairés désirant passer au plein format (à la manière des 6D et 6D Mark II). Ceci ayant pour but de satisfaire une très forte demande des utilisateurs.

Les premières optiques à monture RF, quant à elles, servent avant tout de vitrine au savoir-faire de l’entreprise japonaise, et visent à montrer les possibilités offertes par cette nouvelle monture. Les prochaines annonces devraient concerner des zooms à ouverture constante à f/2,8, comme un 24-70 et un 70-200 mm.

Enfin, la vidéo paraît bel et bien faire partie intégrante de la stratégie de Canon : l’enregistrement en 4K sans rognage fait partie de ses priorités, de même qu’un modèle capable d’enregistrer en 8K. Toutefois, aucune date prévisionnelle de sortie n’a été communiquée par les responsables de la marque.

Grâce à ces informations fournies par les dirigeants japonais de Canon au site américain Imaging Resources, il devient possible de discerner les grandes orientations stratégiques de la marque concernant l’EOS R.

Et vous, que pensez-vous des différents choix opérés par Canon avec ce nouveau système d’hybrides plein format ? Quelles sont les principales évolutions que vous souhaitez voir arriver sur les prochains boîtiers et objectifs RF ? Dites-le-nous dans les commentaires !