Le rachat de Flickr par SmugMug, officialisé au premier semestre de cette année, avait fait couler beaucoup d’encre dans le milieu de la photographie. Longtemps propriété du groupe Yahoo, la plateforme avait été revendue par Verizon au service indépendant SmugMug, centré sur l’hébergement de photos en ligne.

Dans un post de blog daté du 1er novembre, l’entreprise annonce un certain nombre de changements s’apprêtant à être mis en œuvre sur Flickr, et qui concerne notamment la version gratuite du service.

1000 photos maximum pour les comptes Flickr gratuits

En 2013, Flickr avait jeté un pavé dans la mare en offrant à ses membres un immense espace de stockage en ligne de 1 To. « Le téraoctet gratuit a largement attiré des membres qui étaient avant tout intéressés par le stockage gratuit, et non par l’engagement avec d’autres amateurs de photographie », explique Andrew Stadlen, vice-président produit de Flickr, dans un récent article de blog. « Ceci a entrainé un important changement sur notre plateforme, loin de l’interaction communautaire et de l’exploration d’intérêts communs qui font de Flickr la meilleure maison commune pour les photographes du monde entier ».

Forte de ses 75 millions d’utilisateurs, la firme cherche à se recentrer sur l’interaction entre ses photographes, et a ainsi décidé de limiter le nombre maximal de photos uploadables à 1000 par utilisateur gratuit. Ce nombre reste toutefois à mettre en comparaison face aux quelques 200 photos publiques auxquels avaient droit les utilisateurs avant 2013, selon SmugMug.

Au niveau du calendrier, les utilisateurs ayant déposé plus de 1000 photos sur Flickr ont jusqu’au 8 janvier 2019 pour passer à la version Pro. Passée cette date, ils ne pourront plus importer de nouvelles photos/vidéos et, à partir du 5 février 2019, « verront une partie de leurs contenus supprimée, du plus ancien au plus récent, afin de respecter cette nouvelle limite », indique Flickr. Notez donc bien cette date du 8 janvier 2019 si vous souhaitez conserver vos images, ou bien faire une sauvegarde de tout votre contenu avant.

Comment récupérer vos photos sur Flickr ? Pour récupérer ses images sur Flickr, il suffit de se connecter, d’aller sur la page de son compte et de cliquer sur le bouton Demander mes données Flickr en bas à droite de la page. Vous recevrez un e-mail avec un lien pour télécharger toutes vos photos.

Récupérer ses photos Flickr

La plateforme annonce toutefois une remise de 30% sur son abonnement pour les utilisateurs souscrivant à la version payante (valable uniquement jusqu’au 30 novembre 2018 et pour la première année d’abonnement).

Outre la possibilité de bénéficier du stockage illimité, cette version Pro offre également la navigation sans publicité (pour les utilisateurs mais aussi pour ceux qui visitent leurs galeries) et des statistiques avancées.

Flickr Explorer

Capture d’écran de la rubrique « Tendances » de Flickr

Promouvoir la version Pro de Flickr

Pour la plateforme américaine, le but est évidemment de valoriser la version Pro de Flickr (actuellement à 5,99$ par mois ou 50$ par an), et d’inciter le plus d’utilisateurs possible à se tourner vers cette version payante… sous peine de voir disparaître leurs photos de la plateforme.

Selon SmugMug, seuls 3% des membres de la version gratuite de Flickr avaient uploadé plus de 1000 photos sur Flickr. En instaurant cette limite, la firme cherche à la fois à réguler le nombre de photos qu’elle héberge… et ainsi à limiter les coûts du stockage en ligne de ses données. « Une grande majorité des utilisateurs de la version Pro ont plus de 1000 photos sur Flickr », a déclaré Andrew Stadlen. En clair, les utilisateurs désireux de conserver un grand nombre de leurs photos accessibles sur Flickr devront passer à la caisse… et souscrire à la version payante du service en ligne.

Flickr Pro

Améliorer le service… et lutter contre la concurrence

L’annonce de la limitation du nombre de photos pour la version gratuite s’inscrit dans un cadre plus large, visant à l’amélioration de qualité du service de Flickr. La firme SmugMug a ainsi annoncé la migration des services de Flickr de serveurs de Yahoo vers ceux d’Amazon Web Services (AWS) qui est, pour rappel, le numéro 1 des solutions Cloud pour les entreprises. Le but pour SmugMug : améliorer les performances de Flickr… et couper définitivement les ponts avec Yahoo, l’ancien propriétaire du service. Il ne sera d’ailleurs bientôt plus nécessaire d’avoir un compte Yahoo pour utiliser Flickr, petite victoire pour certains.

La firme semble également insister sur la gestion des données des utilisateurs, et la manière dont celles-ci étaient source de revenus pour Flickr via la publicité. « En offrant un grand volume de stockage, les utilisateurs généraient de la donnée qui pouvait être vendue à des régies publicitaires », explique Andrew Stadlen. La ligne semble ici claire pour SmugMug : les photographes d’abord, la publicité ensuite.

Ces annonces s’inscrivent donc en cohérence avec la volonté de SmugMug de faire retrouver à Flickr son ADN photographique, qui semblait s’être quelque peu dilué pendant l’ère Yahoo et Verizon. Elle vise également à faire revenir Flickr dans la course des réseaux sociaux centrés autour du partage d’image, aujourd’hui dominé (et de loin) par Instagram, propriété de Facebook.

Et vous, qu’en pensez-vous ? Ces nouvelles mesures peuvent-elles vous inciter à souscrire à la version Pro de Flickr, ou risquent-elles au contraire de vous détourner de ce service ?