DLSP est une rubrique qui vous permet de découvrir les « setups » photo de photographes, professionnels ou amateurs, connus ou anonymes, afin de dévoiler ce qu’il se cache dans leurs sacs photo.

Aujourd’hui, c’est Julien Hocq, photographe de voyage qui nous propose son sac photo avec un système hybride Fujifilm qu’il emporte pour être le plus léger possible en voyage.


Je baigne réellement dans l’univers de la photographie depuis une dizaine d’années, tout d’abord comme un simple amateur qui documente ses voyages. C’est en 2013, lors d’un tour du monde solo, que mon œil s’est affûté et que j’ai vraiment progressé sur cette passion.

La photographie est un de mes moyens d’expressions artistiques préférés. J’essaie d’immortaliser ces instants de voyage, qui sont pour moi uniques et intemporels. Bien que j’aime m’immerger dans l’agitation frénétique des villes, je préfère m’en écarter rapidement pour sortir des sentiers battus et explorer des lieux paisibles. Je recherche aussi le contact avec les locaux, qui sont une source d’inspiration et des moments de partage inoubliable.

Depuis septembre, je suis reparti pour un voyage au long cours, cette fois-ci avec ma partenaire Eden. J’ai profité de ce départ pour alléger mon dos et passer à l’hybride. Nous vivons en ce moment à Hawaï et partons en décembre pour un road trip en Nouvelle-Zélande puis suivra l’Indonésie, le nord du Vietnam et du Laos en moto, l’Inde et le Népal. Mon style est clairement centré sur le voyage, avec une dominante de paysages, de portraits et une bonne dose d’aventures !

Voici ce que j’emmène avec moi :

  • Lowepro Photo Sport BP 200 AW II : sac à dos photo léger et confortable qui permet de stocker tout mon matériel + des vêtements si besoin + un thermos de 1 L. Avec ce sac, je suis paré tout temps pour de grosses journées d’aventure ou de voyage. Selon le besoin, je peux y glisser mon ordi portable 14 » dans la poche dorsale.
  • Ceinture hanche Deuter : j’ai cherché pendant longtemps un sac complémentaire du Lowepro me permettant de pouvoir disposer rapidement d’une partie de mon matériel sans avoir à détacher le sac à dos, ce qui est très utile en randonnées. Une autre fonction était aussi de pouvoir laisser mon Lowepro le plus possible à la maison, notamment lorsque je suis dans une ville et que je veux être discret. J’ai trouvé par hasard cette sacoche dans un shop de montagne et elle m’accompagne tout le temps. La sacoche peut être portée à la taille ou à l’épaule, c’est vraiment pratique. Je peux aussi la plier et la stocker dans l’autre sac si besoin. J’y stocke notamment mes 2 boîtiers équipés des objectifs que j’utilise le plus souvent : le XPro2 + 23mm f2 ainsi que le X-T20 + 56mm f1.2 ainsi que des batteries et cartes SD supplémentaires.
  • Fuji X-Pro2 (lire notre test) : mon boîtier fétiche ! Je suis passé il y a quelques mois chez Fuji. J’adore mon vieux Nikon D300s, mais le poids du boîtier et des optiques ainsi que leur encombrement m’ont fait passer la frontière de l’hybride. J’adore aussi le côté old school du boîtier qui attire clairement moins les regards. La parfaite combinaison est de monter le XF 23mm f/2, discrétion totale assurée.
  • Fuji X-T20 + Grip Meike : en changeant de boîtier, je voulais essentiellement travailler en focale fixe. Il me fallait clairement un second boîtier complémentaire… pas trop cher, car budget restreint. Le X-T20 est parfait dans ce rôle-là, car le capteur est le même que celui du X-Pro2. Un grip est par contre indispensable pour améliorer la prise en main. Le Meike MK-XT20 est une excellente alternative peu onéreuse à celui proposé par Fuji.
  • Fujinon XF 23 mm f/2 WR (lire notre test) : un 35 mm équivalent imbattable pour la photo de rue, le paysage et même le portrait. Superbe piqué, compact, tropicalisé beau bokeh et pas trop cher. Mon objectif préféré.
  • Fujinon XF 56 mm f/1.2 R : cet équivalent 85 mm est une optique de rêve pour le portrait malgré quelques petits inconvénients (AF trop lent, distance de MAP trop longue et il n’est pas tropicalisé). Je l’utilise aussi beaucoup pour le paysage.
  • Fujinon XF 55-200mm f/3.5-4.8 R LM OIS : mon premier téléobjectif ! J’ai toujours été fan des photos de paysages prises au téléobjectif et de l’effet de compression. Cet objectif n’a certes pas le meilleur piqué, mais il est léger et je l’ai trouvé d’occasion à un très bon prix. Entre f/9 et f/11, le piqué est cependant très correct, et je ne recherche pas nécessairement du bokeh.
  • Samyang 12 mm f/2 : parfait pour le paysage et sûrement le meilleur pour les photos de la Voie lactée. Objectif manuel, mais la MAP est ultra simple grâce au système de « focus peaking » de Fuji.
  • Trépied Rollei Compact Traveler Carbon : le trépied parfait pour le voyage.
  • 6 batteries : 2 Fuji + 4 Patona + dual chargeur USB : les batteries génériques proposées par la marque allemande sont vraiment performantes, les tests le confirment, et le prix est très attractif. Il m’arrive de randonner pour quelques jours, 6 batteries ne sont pas de trop !
  • cartes SD Extreme PRO 95 MB/s : 2 de 32 Go + 1 de 64 Go. Le meilleur compromis prix/rapidité (je ne fais pas de vidéo et shoote rarement en rafale).
  • Filtres : ND 400 Kenko + Polarisant circulaire Hoya Pro : les 2 en diamètre 77 mm. Je les avais déjà avec mon (ancien) Nikkor 17-55mm ; j’ai juste rajouté des bagues d’adaptation.
  • Housse porte-filtre Igadgitz : pochette souple, pratique et pas chère !
  • Imprimante portable polaroid Fuji Instax Share SP-2 : le partage est pour moi une composante importante de la photographie. Quand je voyage dans des lieux reculés et que je prends en photo les locaux, j’aime pouvoir laisser une trace visuelle. Cette imprimante est parfaite dans ce rôle, elle se connecte directement à mes boîtiers et permet de sortir en quelques secondes une petite photo. Et elle est super légère.
  • Kit de nettoyage VSGO pour le capteur + une soufflette et des petits chiffons microfibres : indispensable pour un voyage longue durée et pour des boîtiers hybrides (le miroir est une protection supplémentaire pour les capteurs des reflex). Bien que j’essaie de changer très peu d’objectif, il n’y a rien de plus énervant que de voir des poussières sur les photos.
  • Ordinateur portable ASUS (i7, SSD, 14 » avec carte vidéo dédiée…une bête de course nécessaire pour le montage de panorama et la retouche de photos) + disque dur externe de 2 To + 2 mini clés USB de sauvegarde (64 Go et 128 Go). Rarement dans mon sac journalier, mais fait partie intégrante du voyage. Traiter les photos au fur et à mesure est plus que nécessaire, car au retour cela devient très difficilement gérable. Sauvegarder sur différents supports est aussi nécessaire, on n’est jamais à l’abri d’un crash ordi ou d’un vol (encore faut-il penser à ne pas tout laisser dans le même sac !).
  • Accessoires divers : du scotch noir, 1 à 2 mousquetons d’escalade (pour attacher une bouteille d’eau, des sandales, etc…), 1 cadenas (sert surtout à décourager le vol facile dans les bus, trains, etc), 1 opinel, une lampe frontale, des lunettes de soleil, un carnet avec stylo, des cartes de visite (ça peut toujours servir…).
  • Mon passeport : qui se retrouve de temps en temps dans mon sac photo

Mon setup sac photo est loin d’être super discret, mais il a le mérite d’être très pratique et léger !

© Julien Hocq

Vous pouvez retrouver Julien Hocq sur son site personnel et sur Instagram.