Eduardo Asenjo Matus est un photographe chilien malentendant. Grâce à la photographie, il partage sa vision du monde. Dans sa série Take the Power, il nous offre un témoignage des marches organisées dans les rues chiliennes en utilisant la technique de la pose longue pour retranscrire son handicap.

© Eduardo Asenjo Matus

Un Fujifilm X-E2S accompagné d’un Fujinon 35mm f/2 à la main, Eduardo Asenjo se rend à toutes les manifestations possibles pour photographier ces moments uniques. Pourtant, au départ Eduardo ne pensait pas réaliser de beaux clichés lors de ces marches, il explique : « j’ai commencé cette série l’année dernière [en 2017, ndlr], un jour j’ai été surpris alors que je prenais des photos dans un coin, j’ai vu des gens crier et je me suis dit « c’est parfait ». Je suis resté à photographier pendant un bon moment. »

« Depuis ce jour, j’essaie d’aller à toutes les manifestations : pour l’égalité des sexes, l’éducation gratuite et l’avortement, qui sont des problèmes très complexes dans mon pays. J’aime voir le comportement des gens et de la police. Comment tout change en fonction du but de la marche. Voir comment la police réprime ces personnes qui sont généralement leur propre famille ».

© Eduardo Asenjo Matus

La pose longue comme language photographique

Eduardo Asenjo a voulu tester un style de photographie différent parce qu’il se lassait de voir toutes les photos de manifestations se ressembler : « Les photos de manifestations ou de marches sont toutes identiques, je pensais que si je prenais ce style différent, le résultat serait quelque chose d’intéressant à voir ».

Un style reconnaissable puisque Eduardo Asenjo réalise des photos en noir et blanc en pose longue, ce qui crée sur les photographies un mouvement autour d’une ou plusieurs personnes figées et nettes. Ce style illustre d’ailleurs le handicape du photographe.

« J’utilise ce style pour refléter ma déficience auditive. Je n’aurais jamais pensé aller aussi loin lorsque ma famille m’a offert mon premier appareil photo. Grâce à la photographie, beaucoup de personnes malentendantes m’écrivent pour me dire qu’elles se retrouvent dans mes photos. »

© Eduardo Asenjo Matus

Take the power est une série de cinq photographies extraites du projet principal The Sound Of Silence. Une série très intéressante parce qu’elle offre deux points de vue : celui de la police et celle des marches organisées et manifestations qui s’investissent malgré tout encore plus dans leur mouvement.

Pour retrouver l’intégralité du travail d’Eduardo Asenjo Matis, rendez-vous sur son site professionnel.