Quelle est l’histoire de ce café que l’on boit, du tabac que l’on fume ou encore de la cannelle qui parfume nos plats ? Giacomo Bruno explore l’envers de différents métiers agricoles ou artisanaux avec le projet the Raw Gold pour rendre hommage à ces travailleurs lointains dont le métier entre en désuétude.

The Raw Gold

The Raw Gold Of The Amazon: Açaí © Giacomo Bruno

Né en 1991, Giacomo a toujours vécu parmi les photographies et les arts en général. Son grand-père, designer de jardins à l’italienne, photographiait ses créations et les exposait chez lui. Son père lui racontait également beaucoup l’histoire des photos anciennes qui étaient archivées chez eux. « J’ai grandi en fusionnant la photographie et la narration comme un langage indissoluble », nous explique l’artiste.

Depuis, il ne se lasse pas de photographier, et ça en est devenu son métier. « J’aime la photographie, c’est mon obsession », confie-t-il.

De façon indépendante, il a développé depuis plusieurs années un projet photographique centré autour de l’agriculture et du travail des champs. Ainsi, à travers ces séries, Giacomo veut capturer les métiers de la terre qui sont proche de la disparition.

Après être allé au Sri Lanka pour documenter les cueilleurs de thé et les producteurs de cannelle, à Cuba pour les récoltants de tabac et dans la forêt amazonienne pour les palmiers açaí, Giacomo Bruno s’est rendu au Mexique pour voir les producteurs de café et de téquila. Ces lieux connus pour leurs terres fertiles sont des destinations idéales pour ce genre de projets.

The Raw Gold

The Raw Gold Of Mexico: Tequila © Giacomo Bruno

Pour pouvoir cibler les communautés les plus traditionnelles et les lieux les plus naturels, Giacomo s’entoure de professionnels locaux qui le guident à travers les pays visités. Ainsi, lors de son voyage au Sri Lanka pour découvrir les cueilleurs de thé Ceylan, le photographe était épaulé par son interprète, documentariste local et ami Nayanadeepa Dhilan. Il nous avoue que sans lui, il n’aurait jamais pu trouver ces endroits et photographié ces « dames incroyables ». En effet, ces photographies ont été prises dans une des communautés de cueilleurs les plus isolées et les plus incroyables du Sri Lanka.

The Raw Gold

Pluckers, The Raw Gold of Sri Lanka: Ceylan © Giacomo Bruno

Situés dans la région du haut pays, les petits champs succédaient aux immenses plantations de thé. Et c’est grâce à son ami Nayanadeepa qu’il a pu se familiariser avec le milieu naturel et les modes de vie des populations locales : « J’ai pu établir une interaction avec mes sujets, ce qui est extrêmement important dans la photographie de portrait. »

The Raw Gold

Pluckers, The Raw Gold of Sri Lanka: Ceylan © Giacomo Bruno

Cette série ne reprend pas un message politique ou social, elle souhaite juste rendre hommage à ces hommes et ces femmes qui travaillent dur. Le but de ce travail pour Giacomo est de « célébrer la dignité des travailleurs, du travail, de tout ce qu’il y a derrière l’exploitation tout comme un humain a un passé, un héritage et une histoire. »

The Raw Gold

The Raw Gold Of Cuba: Tobacco © Giacomo Bruno

L’objectif principal de ce projet est « d’éclairer les protagonistes sur ce qu’il y a derrière ce qui nous vient dans notre vie quotidienne telle que nous les connaissons, que ce soit du thé de la cannelle, du café, de la téquila ou encore du sirop d’agave et du tabac. »

The Raw Gold

The Raw Gold Of Cuba: Tobacco © Giacomo Bruno

De plus, ces métiers qui font vivre des communautés entières tendent à disparaitre avec la mondialisation et les nouveaux outils agricoles. Giacomo Bruno souhaite aussi que l’on se souvienne de ces travailleurs dans le futur : « Je pense qu’il est important de garder une trace de la diversité, des différentes traditions et habitudes entre les peuples et les pays, afin de pouvoir comprendre comment cela est synonyme de richesse et de beauté, à préserver. »

The Raw Gold Of Sri Lanka Cinnamon 2

The Raw Gold Of Sri Lanka: Cinnamon © Giacomo Bruno

Accompagné de son Canon 5D Mark II et de son objectif 24-70mm f/2.8, le photographe italien est allé lui-même dans les champs pour tirer le portrait de ces travailleurs impassibles. Quand il a pu, Giacomo a également utilisé un moyen format Mamiya 645.

The Raw Gold

The Raw Gold Of Mexico: Coffee © Giacomo Bruno

Si vous avez apprécié cette série, n’hésitez pas à découvrir davantage de photographies de ces « Raw Gold » sur son site et son compte Behance.