Le constructeur américain GoPro vient de prendre une décision importante : quitter le marché des drones, considérant ce marché comme « extrêmement concurrentiel ». Cette décision intervient alors que la société doit annoncer ses revenus pour le 4ème trimestre 2017.

GoPro, connu pour ses actions cam, a lancé son drone Karma en 2016. Très vite, le fabricant a du rappeler environ 2500 produits suite à un problème technique. Début raté pour ce drone ? Pas forcément, si l’on en croit GoPro : « le Karma a atteint la seconde place sur le marché des drones dans sa gamme », indique le fabricant. Mais face à lui, DJI écrase tout sur son passage, allant de succès en succès avec son Phantom, puis le Mavic, puis le Spark (que nous avons testé).

Le fabricant indique également qu’en raison d’un « marché du drone extrêmement compétitif » et d’un environnement juridique hostile en Europe et aux Etats-Unis, la décision de se retirer du marché des drones est murement réfléchie. Les derniers Karma en inventaire continueront à être vendus et GoPro assurera le service et le support pour ses clients drones.

En plus de cela, GoPro va licencier plusieurs centaines d’employés, passant de 1245 à moins de 1000. C’est la quatrième fois que GoPro décide se réduire ses effectifs. Son PDG, Nick Woodman, se versera également un salaire de 1$ cette année et s’engage à remettre GoPro sur les rails en 2018 grâce à de nouveaux produits et des développements logiciels, notamment dans le domaine des action-cams à 360°.

A lire : Pourquoi GoPro va-t-il si mal ?