Dans son nouveau projet tétraptyque, Marcos Alberti photographie les expressions faciales de plus de 20 femmes avant, pendant et après l’orgasme. Une façon décalée de représenter la sexualité féminine.

Après son projet de photographie expérimentale « 3 glass after », dans lequel il photographiait des gens après 1, 2 puis 3 verres d’alcool, le photographe brésilien a réouvert son studio pour une nouvelle mission : capturer les expressions faciales de femmes pendant leur parcours pour atteindre l’orgasme.

© Marcos Alberti

Pour le « O Projet », les femmes sélectionnées sont de toutes les nationalités, venant de pays sexuellement libérés comme la France et les Etats-Unis ou de communautés plus conservatrices comme la Chine ou Singapour.

Les femmes affichent d’abord une mine de préparation avant de tenter l’expérience, on discerne parfois le trac de la première fois ou au contraire la joie de relever le défi, puis leurs yeux se ferment systématiquement avec un visage plus ou moins expressif de plaisir pour arriver à une expression détendue et souriante.

Les femmes semblent rayonnantes sur le dernier cliché. Le photographe révèle que les modèles étaient surprises en voyant le résultat, et spécifiquement par la dernière photo.

© Marcos Alberti

© Marcos Alberti

Le but de cette expérience photographique est d’amener les femmes à se libérer et à s’affranchir des tabous liés à la masturbation féminine le temps d’une séance photo. Le message de Marcos Alberti au travers de cette expérience est que : « chaque femme mérite d’être en contrôle de sa sexualité, peu importe son milieu. Les femmes devraient être libres et indépendantes (et avoir un peu de fun) avec leur sexualité. »

Le photographe révèle qu’au cours de la séance, il a pu parler franchement avec ces femmes sur le sexe et le plaisir. En envisageant le sujet avec humour, les modèles ont commencé à s’ouvrir et à partager leurs opinions plus librement. À travers ce projet novateur et provocant, Marcos Alberti a pu entrevoir la possibilité d’un changement de mentalité sur le sujet tabou de la masturbation féminine.

© Marcos Alberti

© Marcos Alberti

Pour découvrir les autres projets de Marcos Alberti, vous pouvez consulter son site.