« Visions of Venice » est un voyage visuel au coeur de la ville. Roberto Polillo photographie Venise d’une manière singulière. On entre dans un espace colorimétrique détonnant, les représentations abstraites fascinantes du photographe invitent à envisager la « Cité flottante » sous l’angle de l’atmosphère qu’elle dégage plutôt que sous son aspect traditionnel.

© Roberto Polillo

Roberto Polillo est un photographe plasticien, vivant entre Rome et Milan. Il s’est lancé dans un projet de voyage durant dix ans, pour capturer le « Genius loci » (l’esprit du lieu) des pays visités. « Visions of Venice » est le premier chapitre de ces voyages.

Ce qui a intéressé le photographe italien dans les progrès de la photographie numérique, lui qui photographiait auparavant en argentique, ce sont toutes les possibilités créatives qu’offre le numérique. Se lançant dans le procédé ICM (Intentional Camera Movement) qui consiste à photographier en pose longue avec des mouvements de caméra, il réalise une série loin de la photo de voyage habituelle.

© Roberto Polillo

Son univers pictorialiste s’inspire des peintures de Joseph Mallord William Turner, et de Vincent Van Gogh, proche de la recherche sur la forme et la couleur et les impressions fugitives de l’impressionnisme. On retrouve également l’univers coloré des peintres orientalistes que le photographe affectionne particulièrement. Pour compléter l’aspect pictural de ses photographies, Roberto Polillo choisit un papier d’impression avec une texture qui  accentue la couleur et le contraste. La matière de ses photographies prête à confusion. Imprimées sur du papier type aquarelle avec une texture fine et un support coton, la frontière entre rendu photographique et pictural s’amoindrit.

© Roberto Polillo

© Roberto Polillo

© Roberto Polillo

Voyager avec les photographies de Roberto Polillo, c’est entrer dans l’atmosphère des endroits qu’il visite, à travers leur couleur et leur contraste, elles évoquent des idées, des ambiances, des émotions.

« Vision of Venice » de Roberto Polillo est actuellement exposé jusqu’au 30 décembre 2017 à la Galerie 111 à Saint-Paul, Paris.

Pour découvrir la suite de la série, rendez-vous sur le site du photographe.