Créer une version moderne et modulaire d’un reflex argentique, c’est le projet d’une équipe de designers, ingénieurs, photographes et créatifs passionnés avec Reflex, un appareil photo 35mm modernisé. Un dos interchangeable permet de changer rapidement de pellicule en milieu de shooting et le système I-Plate permet de monter différents objectifs sur le boîtier.

Lancé sur Kickstarter, le projet a déjà atteint son financement avec plus de 157 500 euros investis sur les 100 000£ demandées (environ 113 000€). La participation est ouverte jusqu’au 7 décembre 2017.

En dépit des innovations du numérique (hybrides, appareil photo smartphone, etc.), l’argentique n’est pas mort. Il a su montrer son caractère intemporel pour certains passionnés et amateurs de photographie. Malgré tout, les constructeurs historiques argentiques ont depuis longtemps délaissé le marché pour se concentrer sur le numérique.

Pourtant, il y a encore des innovations à apporter en actualisant nos appareils photo argentiques. C’est ce que Reflex s’est donné comme mission. Étudions un peu plus en détail son projet.

Caractéristiques principales

Le Reflex combine ingénierie mécanique et électrique. Doté d’un châssis en magnésium, il reprend les caractéristiques principales d’un SLR 35 mm tout en innovant (voir plus bas). L’appareil dispose d’un mode priorité ouverture, avec la possibilité de corriger l’exposition (± 4 diaphs). La vitesse d’obturation va de 1s à 1/4000s avec également un mode Bulb et retardateur. La synchro flash se fait jusqu’à 1/125s.

Ses dimensions 134 x 74,5 x 34 mm et son poids de 490g en font un boîtier proche des standards de l’argentique. Il dispose également d’une cellule intégrée pour mesurer la lumière. L’ensemble est alimenté par une batterie 5v Ion-Lithium rechargeable via USB-C. L’appareil est équipé d’une connectivité Bluetooth Low Energy et a été pensé en Open-Source, permettant à des contributeurs d’apporter des modules supplémentaires.

Une monture interchangeable (I-Plate) compatible avec de nombreux objectifs

L’appareil Reflex utilise une monture M42, standard des années 60/80 avec notamment les Contax S et Pentax AP. Mais pour jouer la carte de la compatibilité, cette monture d’objectif peut être changée grâce à une platine. Il est ainsi possible d’utiliser d’autres platines I-Plate (I pour Interchangeable) fournies par Reflex. Fini les restrictions quand au choix de la marque pour acheter ses objectifs, la monture Reflex s’adapte aux objectifs de plusieurs fabricants : Nikon F, Olympus OM, Canon FD et Pentax PK.

Un dos interchangeable (I-Back)

L’autre innovation par rapport au SLR 35 mm classique, c’est le dos de l’appareil qui est amovible et interchangeable pour faciliter le changement de la pellicule (format 135). Si vous souhaitez changer de pellicule en cours de shooting, il suffit d’utiliser un second dos avec une pellicule préchargée. Il ne sera ainsi plus nécessaire de terminer une pellicule avant d’en changer.

Flash ou LED, vous choisissez

Afin de donner au photographe une plus grande liberté en matière d’éclairage, l’appareil est muni d’un flash intégré ainsi que d’une source de lumière continue LED, une première sur un argentique. Chaque éclairage est réglable selon 3 intensités.

Une application mobile Reflex pour prise de notes

L’équipe Reflex a trouvé le moyen de garder en mémoire les données des prises de vue. Ils prévoient de développer une application mobile qui chargera automatiquement les données techniques de chaque photo (film et réglages) et enverra une notification sur votre smartphone. Une option « Notes » est prévue, qui vous permettra d’écrire une description (du cliché, ou des conditions de prise de vue par exemple). Le Reflex utilisera la technologie Bluetooth Low Energy pour communiquer avec le smartphone.

Prix et disponibilité du Reflex

Le Reflex est actuellement en cours de financement sur Kickstarter. La campagne se termine le 7 décembre et les premiers exemplaires devraient être livrés à partir d’août 2018 si le projet est à l’heure.

Vous pouvez précommander le Reflex selon différents packs :

  • Reflex Early Bird : le boîtier est livré seul, avec une monture 42 ou une monture Nikon F, Olympus OM, Canon FD et Pentax PK au choix, à partir de 350 livres (environ 400€). Ensuite, le boîtier sera vendu 399 livres (environ 450€) en monture 42.
  • Reflex Early Bird Starter Kit (à 439 livres, soit 500€) : le boîtier est livré avec une optique. Il s’agit d’une des deux optiques rénovées par la start-up : l’Helios-44 ou 58mm f2.0 ou le Pentacon 50mm f1.8, qui est envoyée sous garantie avec le boîtier.
  • Ultimate Film Pack : le boîtier est livré avec une optique, le I-Plate, le I-Black, une pellicule Silberra 135, une sangle, une boite à pellicule et un carnet au prix de 600 livres (675€)

Les accessoires sont disponibles également en option, si vous souhaitez acheter un I-Plate ou I-Back.

2018, le retour de l’argentique modernisé ?

On constate que l’argentique est intemporel et intéresse toujours autant tout un pan de la profession ou amateurs de photographie. Cet appareil argentique SLR 35 mm a été dûment pensé par des passionnés de la photographie pour en faciliter l’usage et l’actualiser selon les besoins des photographes. Lomography continue à sortir régulièrement de nouveaux appareils analogiques, Polaroid vient de sortir son OneStep 2. Fujifilm maintient sa gamme Instax Mini pour la photographie analogique instantanée, Kodak a relancé sa pellicule Ektachrome. 2018 marquera-t-il le retour de l’argentique ?

Avec Reflex, le boîtier argentique est remis au goût du jour, tout en conservant son aspect analogue : il devient possible d’adapter les optiques de plusieurs fabricants grâce à l’i-Plate et de changer rapidement de pellicule en plein shooting grâce à l’i-Back, un dos escamotable qui nous fait penser aux appareils moyen format.

Reste que Reflex en est encore qu’à un stade de prototype : sera-t-il à la hauteur de sa présentation ? Il faudra attendre encore quelques mois pour le savoir. Mais ce projet nous plait déjà plus que le Yashica Y35 digiFilm.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page Kickstarter du projet. Vous pouvez également découvrir sur Instagram les premières photos prises avec le Reflex.