Lors d’une interview donnée à CNBC, Andreas Kaufmann, actuel président de Leica, a partagé sa vision du marché actuel des smartphones, après avoir été interrogé sur l’évolution du partenariat récent avec Huawei.

Depuis plus d’un an, les smartphones Huawei bénéficient de l’expertise optique Leica grâce à un système de double optique couleur et monochrome, présent sur les P9 et P10 ainsi que leur variante P9 Plus et P10 Plus.

Ce partenariat avec Huawei semble seulement être une première étape. M.Kaufmann souhaite en effet aller plus loin, et laisse entendre qu’un “système à double lentille n’est peut être pas suffisant pour un smartphone”, avant d’ajouter : “un rêve serait mon rêve personnel : Un vrai téléphone Leica”.

Selon lui, les smartphones ne peuvent pas se vanter d’être des appareils photo : “Actuellement, tous les smartphones font fausse route pour la photographie […] car ils sont conçus pour une prise de vue verticale, ce qui impose de les incliner pour cadrer à l’horizontale. Les smartphones actuels ne sont pas réellement adaptés à la pratique photographique. Ils sont utilisés comme appareils photo, caméras vidéo, mais ils ne sont pas conçus à cette fin et il reste beaucoup de chose à faire.”

Des arguments qui peuvent irriter bon nombre d’utilisateurs. Mais surtout, l’apparition d’un smartphone résolument tourné vers la photo grâce à plusieurs capteurs nous rappelle le Light L16, un appareil photo à la forme de smartphone, doté de 16 modules capteurs/objectifs individuels.

Un domaine dans lequel s’est également essayé Google avec son projet Ara, ou encore ce qu’a essayé de faire LG avec son smartphone modulaire.

Le L16 de Light

Projet de téléphone modulaire Google Ara

La création par Leica d’un smartphone ne serait-elle pas une fausse bonne idée de la marque allemande ?

Un téléphone Leica, qui serait sans nul doute vendu près de 2000€, aurait-il autant de longévité que les autres produits Leica ?

Nous pensons que cela implique un changement ambitieux de la vision de la marque pour proposer et fabriquer un produit dont elle n’a pas la légitimité de se prétendre experte.

Vous pouvez retrouver la vidéo de l’interview en intégralité sur le site CNBC.

 

Et vous, que pensez-vous de cet hypothétique projet de la part d’une marque comme Leica ?