En 2013, Canon avait montré la troisième voie (ni reflex encombrant ni hybride) avec l’EOS 100D, un boîtier reflex aux mensurations mini et aux performances honorables. Aujourd’hui, Canon annonce la relève de l’EOS 100D avec l’EOS 200D, un boîtier destiné aux « photographes ayant débutés avec un smartphone ».

Voici un aperçu des caractéristiques techniques de ce boîtier qui sera peut-être le nouvel étalon reflex pour débuter en photographie, comme le fût l’EOS 100D.

E0S 200D : Digic 7, 24 Mpx, Wifi et 5 i/s

Sur le plan technique, l’EOS 200D reprend toutes les nouveautés développées par Canon ces dernières années : processeur Digic 7, Wifi/Bluetooth/NFC et AF Dual Pixel.

L’EOS 200D embarque ainsi un capteur CMOS APS-C de 24,2 Mpx avec le dernier processeur Digic 7. Comme pour l’EOS 100D et le 650D, il semblerait que le 200D reprenne le couple capteur / processeur des 800D/77D, promesse de performances en hausse. La rafale est annoncée à 5 i/s au maximum. La plage de sensibilité va de 100 à 25600 ISO et peut être étendue jusqu’à 51200 en photo.

Le boîtier reprend les 9 collimateurs AF de l’EOS 100D, placés principalement au centre de l’image, avec un collimateur croisé au centre. En mode Live View, l’EOS 200D dispose du Dual Pixel AF jusqu’à 49 points AF, placés sur une grille 7 x 7. Cette technologie d’autofocus à corrélation de phase offre une mise au point automatique plus rapide et plus douce, notamment utile en vidéo. L’EOS 200D se contente de 1080p maximum, avec 50 fps. Les vidéos sont enregistrées en H.264.

Côté facilité d’utilisation, l’EOS 200D reprend les menus « guide » intégrés au 800D pour faciliter l’utilisation des différents modes aux débutants.

Une question de taille

Avec des dimensions de 122.4 x 92.6 x 69.8mm contre 116.8 x 90.7 x 69.4mm, l’EOS 200D prend un peu de carrure, et presque 50g sur la balance (453g contre 407g) face au Canon 100D. Malgré tout, le boîtier réussit à rester compact : l’EOS 200D est donc le second reflex le plus petit au monde, après l’EOS 100D.

A gauche, EOS 200D – A droite, EOS 100D. On voit aussi la plus petite taille de l’objectif de kit 18-55mm.

Le viseur optique, un peu étroit et couvrant 95% de l’image sur l’EOS 100D, a été repris sur ce boîtier. Dans un boîtier aux dimensions mini, difficile de placer un pentaprisme plus gros.

Ergonomie revue

L’ergonomie du boîtier a été revue, mais en petites touches ici et là. Si l’arrière est quasiment inchangé, excepté l’ajout d’un écran 3 pouces orientable et tactile très appréciable pour une plus grande liberté de mouvement, le dessus et le grip de l’EOS 200D ont été bien revus.

Sur le dessus du boîtier, la couronne permettant de choisir les modes est désormais renfoncée et ne dépasse plus du boîtier. Le nombre de choix est également restreint avec moins de modes. Le commutateur ON/OFF/Vidéo est également repensé et se dissocie de la couronne. Dommage, toujours pas de roue crantée à l’arrière du boîtier.

Le grip a été revu en profondeur, pour offrir justement une meilleure préhension (voir l’image comparative plus haut). Un bouton DISP fait son apparition à côté du bouton ISO. Un bouton Wifi fait aussi son apparition sur le côté gauche du boîtier.

En termes de connectivité, l’EOS 200D dispose de l’USB (pas d’USB 3.0 à priori), d’une sortie mini HDMI, d’une sortie micro externe 3.5mm micro jack et du Wifi/Bluetooth/NFC pour transférer ses images simplement sur mobile, tablette et imprimantes compatibles PictBridge.

Un seul emplacement mémoire utilise des cartes SD au format SD, SDHC et SDXC, en UHS-1. L’autonomie annoncée est d’environ 650 vues avec le viseur optique, et 260 vues avec le mode Live View. Si cela se vérifie en usage courant, c’est une belle amélioration par rapport à nos 380 vues obtenues durant notre test terrain du 100D. L’appareil photo utilise les batteries LP-E 17.

Nouvel objectif EF-S 18-55 mm f/4-5,6 IS STM

En kit avec l’EOS 200D, Canon propose l’EF-S 18-55 mm f/4-5,6 IS STM, le nouveau zoom de kit annoncé avec l’EOS 800D et l’EOS 77D. L’objectif est bien plus compact que l’ancien modèle et dispose d’un moteur STM avec autofocus silencieux, utile en vidéo. L’objectif pèse 215g.

Prix et disponibilité

L’EOS 200D sera disponible à partir de fin juillet en 3 coloris (noir classique, blanc mat élégant et gris marron vintage) au prix public conseillé de 609€ nu et 709€ en kit avec l’objectif 18-55 mm f/3,5-5,6 IS STM.

C’est donc moins que le prix de lancement de l’EOS 100D qui était de 799€.

Notre premier avis sur l’EOS 200D

Avec l’EOS 200D, Canon reprend l’ADN du 100D et le met au gout du jour en reprenant les dernières innovations techniques des boîtiers reflex Canon. Avec ses 24 Mpx, le processeur DIGIC 7 et le Dual AF, l’EOS 200D est paré pour l’avenir. L’ergonomie, revue et améliorée avec un écran orientable tactile, montre que Canon semble avoir écouté les photographes.

Par rapport à l’EOS 100D, ce nouveau boîtier garde son côté petit et léger et pourra faire office de premier boîtier pour débuter, ou bien de second boîtier reflex léger pour qui souhaite utiliser son parc optique dans toutes les occasions.

Avec l’EOS 100D, nous avions attendu 3 ans avec de le tester. Ce ne sera pas le cas avec cet EOS 200D et notre test terrain nous permettra de confirmer ce premier avis.