Il y a deux ans, Canon annonçait les EOS 750D et 760D, deux boîtiers reflex APS-C pour amateurs éclairés. L’an dernier, Canon a sorti son boîtier reflex expert EOS 80D qui a reçu un excellent accueil et a même reçu le prix de meilleur boîtier reflex 2016-1017 aux EISA Awards.

Fort de ce succès, Canon renouvelle aujourd’hui son milieu de gamme reflex avec deux boîtiers, les Canon EOS 800D et Canon EOS 77D.

Ces deux boîtiers reflex reprennent la dualité apportée par les 750D et 760D : les mêmes caractéristiques générales, mais quelques petites différences, notamment sur l’ergonomie avec l’un orienté grand public (800D) et l’autre plus complet (77D). D’ailleurs, pour bien insister sur ce point, Canon ne conserve qu’un seul boîtier avec un nombre à trois chiffres, réservé à la gamme reflex APS-C pour amateurs éclairés, alors que le 77D vient se placer juste derrière le 80D dans l’esprit des consommateurs.

EOS-77D-Ambient_System_01

Parlons tout d’abord de ce que les 800D et 77D ont en commun. Ils disposent tous les deux d’un capteur CMOS APS-C de 24,2 Mpx avec filtre passe-bas (le même capteur que l’EOS 80D), du dernier processeur DIGIC 7 pour une capacité de traitement supérieure (environ 30%) et un suivi du sujet plus précis par rapport au DIGIC 6 qui équipe notamment le 80D, d’une plage AF plus large que les 760D et 70D, d’un autofocus sur 45 collimateurs croisés (dont 27 collimateurs actifs à f/8), d’une sensibilité à -3 IL sur le collimateur central et de l’AF CMOS Dual Pixel, une technologie permettant d’avoir un autofocus réactif, souple et précis en mode Live View, notamment pour filmer. Cet AF Dual Pixel couvre environ 80% du capteur.

EOS-77D-TOP-Down-with-18-55-mm-IS-STM

EOS 77D

La plage ISO va de 100 à 25600, extensible jusqu’à 51200 et les deux boîtiers disposent d’une rafale de 6 i/s en RAW ou JPEG, avec une vitesse maintenue sur environ 25 images en RAW et 110 en JPEG. La vitesse d’obturation maximale sur ces deux boîtiers est de 1/4000 sec.

Les EOS 77D et 800D permettent d’enregistrer en RAW, M-RAW et S-RAW ainsi qu’en RAW + JPEG. Les boîtiers ne disposent toujours que d’un slot pour carte mémoire SD, SDHC ou SDXC UHS-I.

Les deux boîtiers disposent également d’une connexion Bluetooth pour contrôler l’appareil à distance, ainsi que du Wifi et du NFC. Ici, Canon s’inspire de ce qu’il avait fait avec son hybride M5 pour simplifier le partage.

EOS-800D_Tech_04_RemoteShooting

© Canon France

En parlant de la vidéo, les deux boitiers sont capables de filmer jusqu’en Full HD 1080p à 60 fps jusqu’à 29 min 59 sec sans interruption. Pas de 4K, car Canon nous a avoué préférer proposer une vidéo exploitable pour ses utilisateurs plutôt qu’un flux trop lourd à monter. Pour obtenir des vidéos stables, le mode vidéo dispose d’une stabilisation d’image interne (numérique) qui s’active uniquement en vidéo. Elle permet de stabiliser l’image vidéo sur 5 axes, au prix d’un crop. Par exemple, une focale de 24mm correspondra en vidéo à un 35mm. Si vous utilisez un objectif stabilisé, Canon indique que la stabilisation optique et numérique se combinent pour une correction améliorée. On est encore loin des capteurs stabilisés chez Olympus, Panasonic ou bien Sony, mais c’est toujours agréable sur un boîtier reflex.

EOS-77D-Lifestyle_19

EOS 77D – © Canon France

Comme sur les anciens 750D/760D, ils utilisent un viseur optique équipé d’un penta miroir et non d’un pentaprisme. Le viseur couvre 95% de l’image avec une magnification de 0,82x. Les boîtiers disposent d’un écran tactile 3 pouces de 1,04 million de points monté sur charnière orientable dans tous les sens.

EOS 800D

EOS 800D

Les boîtiers disposent d’une sortie mini HDMI et d’une entrée mini jack 3,5mm en stéréo pour un micro externe. Pas de prise casque sur ces modèles, il faudra se tourner vers l’EOS 80D pour cela.

EOS-77D-RIGHT-Ports

EOS 77D

EOS 77D et 800D ont le même encombrement : 131 x 99,9 x 76,2 mm pour 540 g (boîtier et carte SD inclus) pour le 77D contre 532 g pour le 800D. La batterie utilisée est la LP-E17 et l’autonomie annoncée est d’environ 600 photos au viseur et 270 photos en utilisant le Live View, une grosse différence qui montre bien l’impact d’un écran sur l’autonomie.

Comme vous le voyez, le socle commun est assez important entre ces deux boîtiers, ainsi qu’avec le nouvel hybride EOS M6, une volonté pour Canon d’unifier leurs différents modèles pour une qualité similaire, notamment entre hybride et reflex. On pense tout de suite à la stratégie de composants partagés dans le monde de l’automobile. La différence se jouera sur la taille, l’ergonomie et les fonctions un peu plus spéciales.

EOS 77D, une ergonomie plus complète

Malgré cela, ces boîtiers sont différents sur plusieurs points : comme le 760D offrait une ergonomie plus complète par rapport au 750D, l’EOS 77D offre ici une ergonomie plus complète que le 800D.

A gauche, le 800D. A droite, le 77D

A gauche, le 800D. A droite, le 77D

Sur l’EOS 77D, on retrouve une molette supplémentaire crantée à l’arrière, un écran de contrôle LCD sur le dessus, quelques boutons personnalisables en plus (dont un bouton AF-ON), un intervallomètre et une pose Bulb personnalisable.

A gauche, le 800D. A droite, le 77D

A gauche, le 800D. A droite, le 77D

EOS 800D, une interface utilisateur simplifiée avec guide

Annoncé comme plus léger et moins encombrant que l’EOS 77D, le 800D a pour nous sur le même gabarit. La différente principale, présentée par Canon, est une nouvelle interface utilisateur guidée au maximum pour accompagner les nouveaux utilisateurs de reflex. Par défaut, le menu affiché à l’écran donne des informations à l’utilisateur, selon le mode choisi. Ce n’est pas la première fois qu’un constructeur propose cela, mais après avoir découvert ce menu sur un prototype, nous pouvons dire que c’est une excellente façon d’approcher la photographie et les réglages offerts par le reflex.

EOS-800D-ModeGuide

© Canon France

Par exemple, en mode priorité vitesse (Tv), l’écran affiche la vitesse sur laquelle le boîtier est réglé sur une échelle allant de vitesse lente (30 sec) à vitesse rapide (1/4000) et selon la vitesse choisie, le boîtier indique à quelle scène cela peut convenir.

EOS-800D_GuidedMode_04

© Canon France

Cela ne remplace pas une compréhension complète de la photographie, avec notamment nos Mercredi Pratique, mais c’est une très bonne façon d’éduquer les nouveaux utilisateurs.

Ce mode est également disponible sur l’EOS 77D, mais n’est pas activé par défaut. Il est possible de le désactiver pour repasser à un menu plus traditionnel (et complet).

Nouvel objectif EF-S 18-55 mm f/4-5,6 IS STM

Avec le 77D et le 800D, Canon lance un nouveau zoom de kit 18-55mm. Avec 61,8 mm de long contre 75,2 mm pour l’ancien modèle, c’est selon Canon « le plus petit des objectifs de kit non rétractables ». Il est stabilisé et dispose d’un moteur STM pour un autofocus silencieux, utile en vidéo.

On remarquera que l’ouverture glissante n’est pas f/3.5-5.6, mais démarre à f/4, ce qui le rend un peu moins lumineux à 18mm. Sur la balance, l’objectif ne pèse que 215 g.

Nouvelle télécommande Bluetooth BR-E1

Les EOS 77D et 800D disposant d’une connectivité Bluetooth, Canon a lancé une nouvelle télécommande pour les contrôler à distance, la BR-E1. Elle permet de contrôler le boîtier jusqu’à 5 mètres, en photo et en vidéo. Couplée au moteur de zoom PZ-E1 avec le 18-135 mm f/3,5-5,6 IS USM, elle permet aussi de régler le zoom de l’objectif à distance.

Telecommande-BR-E1

Prix et disponibilité

Les EOS 77D et 800D, le nouveau EF-S 18-55 mm f/4-5,6 IS STM et la télécommande Bluetooth BR-E1 seront disponible en France en avril 2017.

Voici les tarifs conseillés par Canon :

  • EOS 77D nu : 899€
  • EOS 77D + EF-S 18-55 mm IS f/4-5,6 IS STM : 999€
  • EOS 77D + EF 18-135 mm IS USM : 1299€
  • EOS 800D nu : 849€
  • EOS 800D + EF-S 18-55 mm IS f/4-5,6 IS STM : 949€
  • EF-S 18-55 mm IS f/4-5,6 IS STM : 249€
  • Télécommande BR-E1 : 49€

Premier avis sur les 77D et 800D

Canon renouvelle ici l’idée de proposer deux boîtiers reflex proches au niveau des specs, avec une différence plutôt axée sur l’ergonomie et la facilité d’usage. Pour avoir testé un prototype de ces boîtiers dans les bureaux de Canon lors d’une rencontre presse, notre premier sentiment est très positif, notamment sur la réactivité impressionnante et la douceur de l’AF Double Pixel en mode vidéo. La qualité d’image est aussi au rendez-vous, mais pour confirmer cela il nous faudra tester ces boîtiers sur le terrain.

Ces boîtiers offrent tout ce que l’on peut attendre d’un reflex photo en début 2017, à un tarif maintenu. Par contre, avec seulement 50€ d’écart, un encombrement et un poids quasi identique, nous vous conseillons le 77D par rapport au 800D, sachant que les menus simplifiés sont également activables sur le 77D, si besoin.