En photo, savoir structurer correctement ses plans est très important, surtout si vous pratiquez la photographie de paysage, là où le premier plan peut réussir ou détruire votre image.

Dans ce Mercredi Pratique, nous allons voir pourquoi il est important de soigner son premier plan et quelques astuces simples pour donner plus d’impact à vos photos de paysage.

Les différents plans d’une photographie

Lorsque l’on regarde une scène, on note généralement trois plans : le premier plan, le second plan, souvent là où se trouve le sujet principal, et l’arrière-plan, qui joue le rôle de décor. En photographie, savoir gérer ces trois plans est important, car l’image est figée et le public peut analyser méticuleusement tous les plans à la recherche d’un défaut.

Certaines techniques permettent de réduire l’impact de l’arrière-plan, notamment en utilisant une faible profondeur de champ ou en se déplaçant pour masquer un élément gênant.

Le premier plan, qui se situe entre vous et votre sujet, est souvent intégré de facto à votre image, parfois même sans vous en rendre compte. Il est donc très important de l’intégrer correctement pour donner de la profondeur à votre image plutôt que d’avoir une photo molle, car le premier plan est vide ou inintéressant.

Un premier plan pour structurer son image

Nous vivons dans un monde en trois dimensions (3D), mais ne photographions encore qu’en deux dimensions (2D). La photographie ne permet donc pas de rendre naturellement compte de cette troisième dimension – la profondeur – sauf si l’on joue avec les différents plans d’une photo.

Les serveurs - © Damien Roué

Les serveurs – © Damien Roué

En photographie de paysage, ce juste usage des plans va permettre d’immerger l’observateur dans la photo en lui donnant un sentiment d’espace tout en donnant de la profondeur à l’image, pour la rendre plus réelle.

Voici quelques astuces pour améliorer votre premier plan en photo de paysage

Utiliser un objectif grand-angle

L’objectif grand-angle permet d’accentuer les perspectives. En utilisant une focale comprise entre 10 et 30mm, vous pouvez ainsi donner plus de profondeur à votre image, peu importe ce qui se trouve au premier plan, grâce aux perspectives bien tracées.

Photo prise au grand-angle 18mm © Damien Roué

Photo prise au grand-angle 18mm © Damien Roué

Au contraire, si vous utilisez un téléobjectif (par exemple, avec une focale de 200mm), vous allez aplatir les perspectives et écraser vos différents plans, réduisant le sentiment de profondeur de l’image.

Photo prise au 200mm - © Damien Roué

Photo prise au 200mm – © Damien Roué

Intégrer des éléments forts ou des lignes en premier plan

Pour donner un sentiment de profondeur et d’espace en photo de paysage, la technique la plus utilisée est d’intégrer un élément en premier plan de l’image. Vous pouvez par exemple intégrer un rocher, un tronc d’arbre ou bien tout élément qui viendra remplir votre paysage.

© Damien Roué

© Damien Roué

Si vous photographiez un paysage marin, des rochers ou des algues peuvent remplir le premier plan. À la montagne, prenez par exemple un chemin sinueux. En ville, pourquoi ne pas jouer avec la signalisation au sol ?

Sentier de randonnée - © Damien Roué

Sentier de randonnée – © Damien Roué

Le premier plan doit cependant être conçu de manière intelligente : il doit ajouter de l’intérêt à la photo et au sujet et non simplement servir pour « combler » un trou ou un vide. Si votre premier plan entraîne l’observateur dans une direction différente, c’est perdu.

Rapprochez vous du sol

Un décalage de quelques dizaines de centimètres peut donner une dimension différente à votre image. En vous accroupissant – ou même en vous allongeant au sol avec votre sac poubelle – vous aurez une tout autre vision de votre scène. Ces petits rochers au premier plan deviennent désormais une part importante de votre image et peuvent offrir un point de vue peu commun – même si de plus en plus souvent utilisé en photo de paysage.

© Quinsey Sablan

© Quinsey Sablan

Si vous avez la chance d’avoir des motifs ou des lignes au sol, par exemple un sentier, de l’eau qui coule ou la mer qui se retire, profitez-en pour en faire un premier plan riche et texturé. Les lignes de fuite exagérées qui en découlent offriront une lecture en profondeur de l’image et serviront de point d’entrée pour le regard.

Cachez-vous derrière votre premier plan

Autre idée pour donner de la profondeur à votre photo en jouant avec le premier plan : se rapprocher du premier plan et photographier à travers. Vous pouvez faire cela avec des brindilles, des feuilles, un grillage, etc.

Photo prise lors d'un trek au Sikkim en Inde - © Damien Roué

Photo prise lors d’un trek au Sikkim en Inde – © Damien Roué

Utilisez une grande ouverture permet de rendre ce premier plan extrêmement flou, mais la touche de couleur parfois apportée suffit pour donner une touche de profondeur à l’image. L’observateur aura l’impression d’être caché derrière ces branches.

© Damien Roué

© Damien Roué

En photographie de portrait, il est également possible de jouer avec le premier plan, jusqu’à même créer un effet de bokeh en plaçant des lumières très près de l’appareil photo, comme sur cet exemple

© Jason Vinson

© Jason Vinson

Attention aux éléments parasites au premier plan

Parmi les questions à se poser avant de déclencher, « est-ce que mon arrière-plan / premier plan est propre ? » fait partie des essentiels. En se concentrant trop sur le sujet principal, on oublie souvent de vérifier le premier plan et l’on se retrouve ensuite avec une photo où un sac plastique, un mégot de cigarette – ou une poubelle en ville – occupe le coin inférieur droit de la photo.

Pensez donc à bien analyser votre premier plan à la recherche d’éléments parasites avant de déclencher.

Jouez avec les lignes directrices

Si vous voyez des lignes dans votre cadre, posez vous un instant et demandez vous si ces lignes peuvent servir de lignes directrices dans votre image pour guider l’oeil de l’observateur et structurer votre image.

© Damien Roué

© Damien Roué

Placer une ligne directrice partant d’un angle au premier plan est une façon simple de remplir son premier plan et de donner du relief à une photo.

Le Voyageur du Soleil - © Damien Roué

Le Voyageur du Soleil – © Damien Roué

En définitive, le premier plan en photographie de paysage, ça se soigne. Pour éviter qu’une photo soit molle et peu dynamique, pensez à appliquer ces quelques règles que nous venons de voir pour vos prochaines photos.

La nature a horreur du vide, le premier plan aussi.

Et vous, quelles sont vos astuces pour soigner vos premiers plans ? N’hésitez pas à poster vos photos en exemple.