Lundi 14 novembre, nous aurons la chance d’assister à une Super Lune : la Lune sera pleine et très proche de la Terre, une combinaison peu commune dans l’Histoire. En effet, la dernière fois qu’une Super Lune avait été aussi proche de la Terre, c’était le 26 janvier 1948. Et la prochaine fois, ce sera le 25 novembre 2034. C’est donc un moment privilégié à ne pas rater, notamment pour le photographe qui sommeille en vous.

Une Super Lune, kézako ?

On entend beaucoup de choses sur Internet ces derniers jours. Pour y voir plus clair, voici la définition d’une Super Lune : c’est la coïncidence entre une pleine Lune et une distance minimale du satellite avec la Terre.

La Lune, de fait de son orbite elliptique par rapport à la Terre, se trouve à tout moment à une distance entre 356 000 km et 406 000 km de la Terre. Demain, la Lune sera à seulement 356 400 km, soit presque la distance minimum à laquelle elle peut se situer.

Quel impact la Super Lune a sur notre perception ?

Pour faire simple, une Super Lune signifie que la Lune sera perçue comme jusqu’à 14% plus grosse par rapport à d’habitude. Ce n’est pas grand-chose, mais cela peut facilement donner à l’astre lunaire une tout autre dimension. Ce sera notamment le cas lorsque la Lune se lèvera, car à l’horizon, les immeubles, la nature ou tout autre élément terrestre donnent une échelle impressionnante à l’astre. C’est ce qu’on appelle l’effet d’illusion lunaire.

C’est à ce moment-là qu’il sera intéressant de photographier la Lune. Demain, la lune se lèvera à 17h41 et sera visible à partir de 18h30. Un beau spectacle en perspective, à condition que la météo soit au rendez-vous et que les nuages ne viennent pas gâcher la fête (ce qui semble être le cas pour une partie de la France selon Météo France) :

meteo-france

Comment photographier la Lune ?

Maintenant que vous savez ce qu’est une Super Lune, vous pouvez découvrir nos conseils pour bien photographier une Super Lune. Ces conseils sont similaires à ceux que nous donnons pour photographier la Lune en temps normal, ou bien les étoiles.

Pour photographier la Lune, voici quelques conseils technique :

  • utilisez de préférence un téléobjectif afin de pouvoir cadrer au mieux la Lune, et surtout obtenir tous les petits détails de ce satellite).
  • l’ouverture doit être faible (f/11 par exemple), pour pouvoir obtenir une Lune bien nette même avec un temps de pose réduit.
  • la vitesse d’obturation doit être rapide : la Lune se déplace très vite, contrairement à ce que l’on pourrait penser. En raison de sa vitesse et surtout de l’usage général d’un téléobjectif, il est conseillé, même si vous êtes stabilisé, de ne pas descendre en dessous de 1/125 secondes pour garder une Lune nette et éviter les flous de mouvement.
  • pour cette raison, utilisez une sensibilité ISO élevée afin de maintenir une exposition correcte malgré une vitesse rapide et une faible ouverture (le fameux triangle d’exposition appliqué ici).
  • utilisez un autofocus manuel, car avec la Lune, la mise au point automatique est parfois capricieuse.
  • si vous disposez du mode de mesure « spot », utilisez-le afin d’exposer correctement votre Lune. En utilisant un autre mode de mesure d’exposition, votre appareil va chercher à surexposer le ciel noir.

Vous l’avez raté ?

Vous avez raté la Super Lune du 14 novembre ? Rassurez-vous, contrairement à ce que l’on peut lire, les Super Lune sont assez communes. Voici les prochaines dates :

  • 2 janvier 2018
  • 21 janvier 2023
  • 24 décembre 2026
  • 10 février 2028
  • 30 mars 2029
  • 25 novembre 2034
  • 13 janvier 2036
  • 2 mars 2037
  • 6 décembre 2052

Quoi ? La prochaine Super Lune n’est pas en 2034 ? En 2034, la Super Lune sera à nouveau la plus proche de la Terre. Mais cela ne veut pas dire que d’autres Super Lune n’auront pas lieu avant. Même si la distance Super Lune-Terre n’est pas aussi faible, on parle tout de même de Super Lune.

Crédit photo de couverture : © Dave Grubb