Metering-1

Avant de commencer ce Mercredi Pratique, il est important de se rappeler que l’exposition est un paramètre essentiel dans la réussite de vos clichés. Si le capteur ne reçoit pas assez de lumière, l’image sera trop sombre et apparaîtra sous-exposée. Au contraire, si le capteur reçoit trop de lumière, l’image sera alors trop claire et apparaîtra sur-exposée. Le bon réglage est à trouver en gérant le couple vitesse/ouverture mais également en choisissant le bon mode d’exposition lorsque vous êtes en mode automatique ou semi-automatique (les fameux mode priorité vitesse, priorité ouverture…)

Il existe 3 modes de mesure d’exposition sur la plupart des reflex. Votre choix se fera en fonction de la situation mais nous allons essayer de vous donner des pistes afin que vous puissiez savoir quel mode utiliser pour telle ou telle situation.

Rassurez-vous, en règle générale la mesure matricielle donne de très bons résultats et la plupart du temps vous n’en bougerez pas ! Mais on va essayer de vous donner envie de sortir de cette zone de confort pour découvrir les autres modes de mesure d’exposition.

La mesure multizone

matricielle

La mesure multizone, appelée également matricielle chez Nikon, ou évaluative chez Canon, est l’option recommandée dans la plupart des situations par de nombreux photographes et également par les constructeurs. L’appareil mesure une grande partie de la vue et définit l’exposition en fonction d’une moyenne réalisée à partir de différentes portions de l’image et le travail de nombreux algorithmes … pour faire simple. Chaque fabricant a sa matrice de calcul de l’exposition pour déterminer l’exposition convenable.

mesure matricielle

Dans quels cas utiliser cette mesure ?

La mesure matricielle est utile dans les cas suivants :

  • pour la photo de paysage
  • quand plusieurs sujets sont éclairés différemment et que l’on veut garder un équilibre d’exposition entre ces sujets
  • si l’exposition est uniforme sur toute la photo : pas de différence importante entre des zones très foncées et des zones très claires.

Cependant, la mesure multizone peut parfois être trompée lorsque le sujet est très contrasté (l’inverse de l’exemple ci-dessous : il y a une différence importante entre les zones très foncées et des zones claires). C’est pas exemple le cas de contre-jours où si vous utilisez cette méthode, votre sujet sera à coup sûr une ombre chinoise. C’est notamment le cas pour les photos de portrait dans la neige, où la mesure est parfois faussée par la trop grande quantité de neige : votre sujet est parfois sous-exposée car le capteur pense que c’est la neige qu’il faut bien rendre. Heureusement, les nouveaux boîtiers prennent de plus en plus en compte ces scénarios et arrivent à réussir des photos dans des conditions d’éclairage de plus en plus « tordues ».

La mesure pondérée centrale

ponderee central

Avec la mesure pondérée centrale, l’appareil effectue une mesure similaire à cette utilisée pour le multizone, sauf qu’il attribue une pondération plus importante à la zone centrale de la photo. Chaque constructeur a une mesure pondérée centrale différente en fonction de la valeur du diamètre de la portion centrale et de la pondération (importance) donnée à cette zone par rapport au reste de la photo. Sur certains boîtiers, la taille de cette zone est réglable dans le menu.

pondérée centrale

Dans quels cas utiliser cette mesure ?

La mesure pondérée centrale est utile dans les cas suivants :

  • idéale pour le portrait, car on expose bien le portrait qui est central par rapport aux détails en arrière plan.
  • pour faire ressortir le sujet au centre
  • pas beaucoup d’autres utilités …

La mesure spot

spot

Enfin, la dernière méthode pour mesurer l’exposition est la mesure spot. Dans ce mode, l’appareil mesure un cercle de petite taille centré sur la zone de mise au point active. Comme un spot, il met toute son attention sur une petite zone de l’image, permettant d’exposer correction des sujets de petite taille dans des situations d’éclairage difficile.

La taille de la zone « spot » varie encore une fois d’un appareil à un autre, et on peut aller de 10% à 1% de la vue. C’est souvent noté dans les spécificités techniques de votre appareil. Par exemple, pour le Nikon D80 cette zone est de 2,5% de la vue. Plus cette zone est petite, plus on peut dire que le spot est précis dans sa mesure d’exposition.

plongée mesure spot

Dans quels cas utiliser cette mesure ?

  • Pour exposer correctement des sujets de petite taille avec des conditions lumineuses assez difficiles : visage à contre-jour, sujet très clair sur fond sombre ou sujet très sombre sur fond clair (notre situation à la neige définit plus haut)
  • La mesure spot est très utile pour les photos de concert, comme l’avait indiqué Alain dans son article pour vous aider à faire vos premiers pas en photo de concert.

En mesure spot, il faut vraiment faire très attention à la mise au point et à la visée, car la moindre imprécision pourra entraîner une exposition catastrophique. Mais une fois que vous maîtrisez ce mode d’exposition, à vous les sujets bien exposés même dans des conditions difficiles.

Enfin, avant de terminer, rappelez-vous qu’il y a toujours l’histogramme pour vous montrer si vous avez oui ou non bien exposé votre photo, et le format RAW permet de rattraper quelques dérapages en post-traitement.

  • super mercredi pratique, comme d’habitude.
    merci, très intéressant !

  • Merci pour cet article! Très pédagogique.

  • Très intéressant, tout ça! Je m’étais déjà demandé à quoi tout ça servait, mais n’avais jamais appronfondi. Voilà qui est fait… 🙂

    Par contre, pour ce qui est de la mesure spot, en fait on choisit la zone d’exposition, si j’ai bien compris?

  • @Charles S. : oui c’est la zone d’exposition, mais en général elle est liée à la zone de mise au point active, sauf si tu verrouille l’exposition et que tu refais la mise au point après. J’expliquerai cette technique plus tard, il y a beaucoup de chose à dire sur la mise au point et l’exposition.

  • robert

    Bien l’explication, j’ai enfin compris, reste plus qu’a tester les différent mode Merci

  • papijo45

    Ce sujet tombe pile poil car j’ai ouvert mon bouquin canon hier pour comprendre la différence. Je trouve néanmoins dommage dans le sujet de ne pas avoir deux photos comparant la mesure multizone par rapport au deux autres pour une même situation. Cela nous permettrait de savoir pourquoi il est vraiment important de changer nos habitudes! Cela peut-il m’éviter de faire du fill-in avec la mesure sport ou pondérée quand tu parles de contre-jour?

  • @Papijo45 : pour le fill-in, le coup de flash est parfois quand même obligatoire pour éviter d’avoir un fond trop clair.
    Dsl, pas encore de photos pour illustrer la différence, mais on va y penser.

  • lew

    Très bon article, il faut que je m’efforce de mieux utiliser cette fonction…

  • Pingback: Les liens photos du 18.01.10 au 31.01.10 | Blog sf.photos()

  • abderrahmane

    merci bien

  • Pingback: MP #75 : Comment prendre en photo les étoiles (ou la lune) ? | Phototrend.fr()

  • Pingback: Anonyme()

  • Pingback: Tout savoir sur la mesure spot en photographie()

  • Sarah Csillagi

    Merci pour ces explications!
    Sur mon fuji, j’ai les options : MULTI, CENTRALE ou MOYENNE…
    Je n’ai donc apparemment pas SPOT mais qu’est ce que MOYENNE ?
    Merci 🙂

  • Pingback: Régler son reflex : 5 choses à faire absolument()

  • toutnickel

    Bjr
    L’icone que vous représentez pour de La mesure pondérée centrale, chez Canon c’est « Mesure Evaluative »
    ps: impossible de charger une copie d’écran de 21 Ko

  • toutnickel

    N’ayant pas pu mettre la copie d’écran
    Voir page 224 de la notice du Canon 7DMK2

  • Olivier Bulard

    Quand je suis en Manuel, j’utilise la mesure Spot pour mesurer la lumière sur un point précis, comme on le ferait avec un pose-mètre. Puis je bloque la mesure avec l’obturateur à mi-course et je cadre. D’ailleurs, j’ai une question : comment un boîtier argentique (j’ai un Nikon FM2) mesure-t-il la lumière ? Merci !

  • jean marc tchalikian

    Salut , je voudrais savoir quelle mesure choisir pour la photo sportive et quel choix de collimateur ( 1 – croisé – ou 40 )