Quand on parle de photographie, on parle souvent de règles : règle des tiers, lignes de forces, remplissage du cadre, etc. Et si on brisait les règles avec l’espace négatif ?

L’élément de base d’une bonne photographie est le sujet. On se concentre sur un sujet, on le positionne correctement dans son cadre pour le mettre en avant et faciliter la lecture de la photo. Bien souvent, la mise au point est faite sur le sujet et on joue avec la profondeur de champ pour le faire ressortir.

Mais on peut mettre en avant son sujet en contournant les règles. Avec l’espace négatif, on ne se concentre plus sur son sujet mais sur le fond. On donne plus d’importance à ce qu’il y a autour.

Qu’est-ce que l’espace négatif ?

Pour faire simple, il y a deux espaces dans une photo : espace positif et espace négatif. L’espace positif se compose de votre sujet principal. L’espace négatif est lui composé du reste comme votre arrière-plan.

Ici, on donne « de l’importance » à l’espace négatif pour mettre avant son sujet donc son espace positif. En effet, une grande zone de « vide » permet de renforcer son sujet en l’isolant dans la composition.

Par contre, pour que la composition soit réussie, il faut respecter deux ou trois principes. Et oui, pour briser les règles correctement, il faut respecter quelques règles :

  • utiliser un espace négatif plutôt neutre
  • utiliser un grand espace négatif (très très grand espace négatif)
  • utiliser l’espace négatif dans des compositions plutôt minimalistes

Par exemple, on peut utiliser l’espace négatif pour mettre en avant un couple dans une séance d’engagement.

On peut également imaginer un phare ou un bateau qui serait isoler au milieu d’une étendue d’eau. Ici, l’espace négatif est utilisé pour mettre en avant le sujet.

A contrario, si votre arrière-plan est plutôt chargé (une forêt par exemple), cela peut nuire à votre composition car l’œil risque d’être perturbé avec beaucoup (trop ?) d’informations et donc votre sujet ne sera pas mis en avant.

Cette technique ne se cantonne pas qu’à la photographie de paysage. On peut l’appliquer à la photographie de portrait ou encore à la macro.

En conclusion, l’espace négatif est une technique très simple à mettre en place et qui permet d’ajouter une touche d’originalité à ses photos, en rajoutant parfois un degré supplémentaire de lecture. Même si nous sommes naturellement enclin à placer notre sujet au centre de la composition, l’espace négatif est une approche à utiliser de temps en temps.

A votre tour d’essayer cette technique et n’hésitez pas à partager vos photos avec l’espace négatif en commentaires 🙂