Pour réaliser certaines photos où la stabilité est de mise, un trépied est obligatoire. Même avec des formats dédiés au voyage, cela implique une charge et un encombrement supplémentaire, pour finalement seulement quelques photos.

Quid des monopodes ? Moins stable qu’un trépied, un monopode est cependant plus léger, moins encombrant et plus facile à utiliser sur des terrains difficiles. Ce type de support peut d’ailleurs être une solution idéale pour filmer avec un reflex. Pour cette raison, nous avons testé le monopode VEO AM264TR de Vanguard.

Son prix de vente conseillé est de 139,90€ et on le trouve à 99,90€ en ce moment sur Amazon.fr.

Test-VEO AM264TR Phototrend_12

Quelques mots sur la gamme VEO de Vanguard

Depuis 2015, Vanguard propose sa nouvelle gamme VEO composée de trépieds, monopodes et sacs dédiés au photographe de voyage. Parmi les arguments avancés par Vanguard : le poids, la compacité et la facilité d’usage. Le monopode VEO AM264TR cherche ainsi à apporter un soutien et une stabilité au photographe et vidéaste tout en conservant un poids léger et une facilité d’usage.

Voir les différents monopodes de la gamme VEO sur le site de Vanguard

Présentation et prise en main

Pour être transparent, c’est la première fois que je teste un monopode. Habitué aux trépieds, je n’ai jamais été convaincu par les monopodes, car je souhaite généralement disposer d’un support véritablement stable afin de réaliser des poses longues. Malgré tout, comme nous allons le voir dans ce test, un monopode peut vite être utile dans certaines pratiques photo et vidéo.

Voici une vidéo de présentation réalisée par Vanguard :

Le monopode VEO AM264TR de Vanguard reprend la même constitution que les autres éléments de la gamme VEO (voir notre test du trépied VEO 235AB) : construction en aluminium, clapets de fermeture à résistance réglable pour les sections et coloris noir/orange.

Il est constitué de 4 sections en aluminium de 26mm avec une base à trois pieds pour une meilleure stabilisation (nous reviendrons là-dessus plus tard dans le test).

Test-VEO AM264TR Phototrend_10

Plié, le trépied fait 56,5 cm de hauteur. Déplié, il peut atteindre 163 cm (1m63), en comptant qu’il n’est pas vendu avec une rotule. La hauteur maximale est donc vraiment confortable pour ce monopode.

Le monopode VEO AM264TR pèse 900 g et peut soutenir une charge maximale de 6 kg. Sur ce point, difficile de vérifier, car, contrairement à un trépied, il n’est pas conseillé de laisser le monopode debout sans le tenir. N’importe quel reflex pourra ainsi être soutenu par ce support, y compris une optique relativement lourde type téléobjectif, disposant d’un collier de pied. Si la charge maximale est dépassée, j’imagine qu’il est possible de tordre les sections en aluminium sous le poids du matériel.

Test-VEO AM264TR Phototrend_2

À noter, le monopode ne dispose pas de sac de transport.

Un monopode doublé d’un bâton de marche

Sur la partie haute du monopode, on remarque une dragonne ajustable (avec un mousqueton) permettant d’accrocher le monopode autour du poignet. Pour les plus sportifs d’entre vous, vous reconnaitrez immédiatement le signe que ce monopode peut aussi faire office de bâton de marche.

Test-VEO AM264TR Phototrend_6

Sur le dessus, une protection en plastique permet de protéger le pas de vis (filetage standard). La poignée du monopode dispose également d’un grip antidérapant en caoutchouc pour bien prendre en main le bâton durant la marche. Avouez que c’est quand même plus pratique que de le transporter sur le dos, comme c’est le cas avec tout autre trépied.

crédit photo : Vanguard

crédit photo : Vanguard

Malgré tout, son poids de 900 g et sa base trépied ne le dédie pas à être utilisé principalement comme bâton de marche. Si c’est ce que vous recherchez, les bâtons Off Road de Manfrotto sont plus adaptés, avec deux bâtons de marche dont un avec fonction monopode, le tout pour 400 g.

Il n’y a pas de pic escamotable à l’extrémité comme sur d’autres trépieds ou monopodes. Bien utile sur des terrains comme la terre. C’est bien dommage, mais à la place, le monopode propose un système de stabilisation « tri-stand » très utile.

Support « tri-stand » et base fluide

Au lieu d’une simple pointe, le monopode VEO AM264TR de Vanguard dispose d’un système de trois pieds repliables. Ces pieds permettent de fixer fermement le monopode au sol et le caoutchouc antidérapant offre une très bonne adhérence. Ce genre de système est notamment utile pour les vidéastes afin d’avoir un bon point de fixation pour maintenir le monopode sur de longues durées.

Test-VEO AM264TR Phototrend_8 Test-VEO AM264TR Phototrend_9

En complément, le monopode dispose d’une base à mouvement fluide, réglable à l’aide d’une vis. En la desserrant, le monopode peut être orienté dans n’importe quelle direction (360°) tout en conservant le support « tri-stand » collé au sol.

VEO AM264TR

crédit photo : Vanguard

En vidéo, cela permet de réaliser des mouvements de caméra intéressants, vers l’avant ou l’arrière par exemple, pour dynamiser un plan. Vis serrée, le monopode tient debout tout seul et nous avons même réussi à faire tenir le Nikon D800 + 24-70mm en équilibre. Un boîtier compact ou hybride, plus léger, pourrait ainsi tenir facilement tout seul, même si ce n’est pas conseillé, car le risque de chute est très grand.

Test-VEO AM264TR Phototrend_3

Pour un photographe, la base fluide permet d’orienter facilement l’appareil photo, même sans rotule. En voyage, c’est plutôt utile, car une rotule viendrait alourdir le monopode. Malgré tout, l’ajout d’une rotule permet d’offrir un confort d’usage supplémentaire.

Stabilité du monopode

En termes de stabilité, ce monopode ne fait pas arme égale avec un trépied, on le répète. Ce n’est cependant pas le même usage. Alors qu’un trépied est utilisé pour la photographie en pose longue ou véritablement posée, un monopode sera davantage utilisé pour soutenir le boîtier ou l’objectif et assister le photographe ou vidéaste dans sa prise de vue. Au lieu d’utiliser des temps de pose de plusieurs secondes ou minutes, le monopode va permettre de suivre son sujet et sera utilisé à des vitesses relativement élevées. Malgré tout, il est également possible de l’utiliser avec des temps de pose de plusieurs secondes, à condition de bien le stabiliser (en le rapprochant du corps par exemple).

Test-VEO AM264TR Phototrend_4

Pour augmenter la stabilité du monopode, nous vous conseillons de l’utiliser en combinaison avec vos jambes : le monopode n’est finalement que la troisième jambe du trépied (2 jambes humaines, 1 jambe en aluminium) sur lequel votre appareil se repose. En appuyant fermement dessus, vous obtiendrez une bonne stabilisation.

En photographie sportive ou animalière, un monopode est d’ailleurs recommandé, car il permet d’apporter une bonne stabilisation, un soulagement pour le poids du matériel et une très bonne mobilité. Dans ces situations, il n’est d’ailleurs pas nécessaire d’utiliser une rotule supplémentaire, car bien souvent le monopode se fixe sur le collier du téléobjectif. Cela permet de passer du format vertical au format horizontal en un clin d’oeil.

Encombrement et poids

L’argument clé d’un monopode est son encombrement plus faible que celui d’un trépied. Dans le cas du monopode VEO AM264TR, c’est un point à relativiser. En effet, la base mini trépied, même avec les pieds repliés, ajoute un léger embonpoint au support.

Test-VEO AM264TR Phototrend_11

Mais c’est la longueur repliée qui est, à mon sens, bien supérieure à ce que l’on pourrait attendre d’un support dédié au voyage. Avec 56,5 cm replié, ce monopode est plus long que la majorité des trépieds de voyage qui sont davantage autour de 38 cm. Comparé aux autres monopodes de la gamme VEO de Vanguard, celui-ci est le plus long, avec 47 cm pour le VEO AM204, 49,5 cm pour le VEO AM234 ou bien encore 54 cm pour le VEO AM264.

Il s’agit ici d’un compromis que Vanguard a fait entre encombrement et hauteur déplié, car ce modèle est le plus haut : 163cm déplié.

Test-VEO AM264TR Phototrend_1

Son poids de 900 g (sans rotule) le place également dans la partie haute des monopodes. Par rapport aux autres monopodes de la gamme VEO, il pèse quasiment presque le double. Cette surcharge est sûrement à attribuer à la base trépied stabilisateur.

Le VEO AM264TR n’est donc pas le plus compact ni le plus léger des monopodes, mais compense par une meilleure stabilité.

Pourquoi choisir un monopode plutôt qu’un trépied en voyage ?

Comme vu plus haut, le monopode est d’usage en photographie sportive et animalière. En voyage, c’est également une bonne alternative au trépied pour les raisons suivantes :

  • plus compact (une jambe au lieu de trois, même si parfois la longueur refermée est plus grande)
  • plus léger
  • autorisé là où les trépieds ne le sont pas (lieux publics, en intérieur, musées, etc.)
  • peut être utilisé dans un lieu confiné sans avoir besoin de surface au sol)
  • plus rapide à déployer

Sans rotule, ce monopode reste maniable en l’inclinant comme le ferait un chanteur avec un micro sur pied.

Bonus photo floue : replié et avec les pieds ouverts, ce monopode peut servir de glidecam maison (stabilisateur) pour dépanner

Bonus photo ratée : replié et avec les pieds ouverts, ce monopode peut servir de glidecam maison (stabilisateur) pour dépanner

Vanguard VEO AM264TR, un monopode robuste pour voyager un peu plus léger

Le VEO AM264TR de Vanguard est dans l’ensemble un excellent monopode pour photographe et vidéaste. Sa base dotée d’un mini-trépied permet de stabiliser davantage l’appareil tout en gardant une liberté de mouvement. C’est un bon compris entre encombrement, hauteur et charge maximales, même si nous aurions aimé avoir un monopode un peu plus compact une fois replié, un besoin indéniable en transport.

Disponible au prix conseillé de 139€ auprès de revendeurs et sur le site de Vanguard, on le trouve également à 99€ chez Amazon.fr à l’heure où nous publions ce test.

Test du monopode 4 sections aluminium VEO AM264TR de Vanguard
Qualité de constructionGrande hauteur (163cm déplié)Stabilité accrue grâce à la base trépied innovantePeut faire office de bâton de marcheBon rapport encombrement / hauteur / charge maximale
Poids relativement lourd (900 g)Taille une fois replié (56,5 cm)Pas de sac de transport
7Note finale