Les Rencontres d’Arles ouvrent leurs portes ce soir pour la 47ème édition du festival. Rendez-vous photographique international de l’été, la semaine d’ouverture offre une programmation riche et variée jusqu’au 10 juillet avec des conférences, visites et rencontres. Le festival est lui ouvert jusqu’au 25 septembre 2016.

© Bataille des Pyramides, 21 juillet 1798. Embabèh, plateau de Gizeh, E´gypte, 2013 - Yan Morvan - Section "Après la guerre"

© Bataille des Pyramides, 21 juillet 1798. Embabèh, plateau de Gizeh, E´gypte, 2013 – Yan Morvan – Catégorie « Après la guerre »

Sam Stourdzé, directeur du festival, écrit à propos des photographes sélectionnés pour cette édition : « Les photographes sont des explorateurs. À la recherche de nouveaux territoires, ils témoignent du vaste monde, interrogent l’histoire, questionnent le médium. Ils ne sont ni des historiens, ni des sociologues, mais des artistes qui construisent une cosmologie visuelle faite d’images fixes ou animées, de textes ou de sons. Ils vous embarquent dans leurs récits. Les photographes sont des raconteurs d’histoires. »

Comme une sensation de découverte, une invitation à explorer et exploiter la photographie comme un instant volé et unique, que la présence ou l’absence de mots permettra à chacun d’imaginer. Libres aux spectateurs de se laisser bercer au fil des expositions par les contes et histoires de chaque artiste, une invitation au dialogue visuel que la programmation de conférences et de visites guidées vient mettre ponctuellement en mots.

© Homme travesti, États-Unis, vers 1930 - Série "Mauvais Genre" de Sébastien Lifschitz - Catégorie "Singulier !"

© Homme travesti, États-Unis, vers 1930 – Série « Mauvais Genre » de Sébastien Lifschitz – Catégorie « Singulier ! »

Toujours orientées autour de grandes thématiques qui cette année sont « Street », « Western Stories », « Monstres & Co. », « Les plateformes du visible », « Après la guerre » et « Je vous écris d’un pays lointain », les Rencontres gardent comme fil conducteur la promotion de la photographie émergente avec le « Prix Découverte » et la rubrique « Emergences ». Une nouvelle génération d’artistes associant photographie et arts plastiques, cinéma ou musique s’invite dans les différentes catégories pour donner à voir une photographie novatrice, avec notamment « Singulier ! », « Hors-Cadre » ou encore « Relecture ».

L’accent mis également sur l’édition et la publication représente un temps fort du festival avec le renouvèlement des Luma Rencontres Dummy Book Award, concours qui permet de financer la publication de la meilleure maquette d’ouvrage photographique proposée au jury.

© Las Maravillas de Mali, La Havane, 1967 - Swinging Bamako - Catégorie "Africa Pop"

© Las Maravillas de Mali, La Havane, 1967 – Swinging Bamako – Catégorie « Africa Pop »

L’Afrique est également à l’honneur cet été, commissaires et photographes partagent avec le public un regard destiné à révéler ce continent dans ce qu’il a de plus chaleureux à offrir, laissez-vous surprendre !

Découvrez en détail la multitude d’événements proposés par les Rencontres sur le site officiel du festival et venez rejoindre les expositions d’Arles le temps d’une histoire jusqu’au 25 septembre 2016.