Après avoir réalisé son projet 100 Strangers dans les rues de Caen, le photographe Rémy Cosne a voulu réitérer l’expérience mais avec une série où chaque photo est liée à une autre grâce à un cadre photo contenant la précédente image réalisée, à la manière d’une chaîne. C’est comme cela que Stranger Chain est née.

Stranger-Chain_6

Le résultat est une série d’images montrant des inconnus tenant eux même le portrait d’un inconnu tenant le portrait d’un inconnu tenant le portrait d’un inconnu, etc. La mise en abîme est parfaite et le résultat, sans utiliser de retouche, est réussi. Cela nous fait d’ailleurs penser au Droste effect sauf qu’ici l’image contenue est différente de l’image contenant.

Stranger-Chain_1 Stranger-Chain_2 Stranger-Chain_3

Rémy Cosne prévoyait initialement de réaliser un ensemble de 20 images, mais suite aux aléas du temps (l’hiver n’est pas forcément la saison où l’on déambule de manière nonchalente dans les rues de Caen) et aux contraintes liées à la prise de vue (le cadre photo n’ayant pas de vitre pour limiter les reflets) la série a été réduite à 10 photos.

Pour les détails, Rémy a utilisé un Nikon D610 ainsi qu’un 50mm f/1.8 pour la prise de vue, un cadre photo avec du papier mat 30×40 250gr.

Stranger-Chain_5

Vous pouvez retrouver toutes les images sur l’album Stranger Chain sur Flickr. Retrouvez également Rémy sur Facebook et Flickr.