« The Droste Effect », c’est un nom plutôt barbare vous ne trouvez pas ? Et pourtant, derrière ce nom se cache une figure de style, en peinture (puis en photo) qui consiste à décrire une image qui contient une copie d’elle-même. Et la tout de suite vous comprenez mieux ! C’est l’histoire de « la vache qui rit » et de sa boucle d’oreille !

Oui on peut le voir comme ça, mais à l’origine cela provient du peintre hollandais M.C. Escher qui a réalisé la peinture suivante (voir la vidéo) dans laquelle l’image est répétée.

https://youtube.com/watch?v=fMX-jT_0x7s%26

Pourquoi Droste ? Tout simplement parce qu’un poète l’a nommé comme cela en référence à la marque de chocolat hollandaise Droste, dont l’emballage montrait une infirmière portant un plateau sur lequel se trouve une tasse et une boite de la même marque de chocolat.

Droste

J’imagine le travail que cela demande en peinture, mais figurez vous que c’est beaucoup plus facile à réaliser grâce aux images numériques. L’effet peut être réalisé grâce à une suite de transformations mathématiques.

Un logiciel nommé MathMap permet de faire ces transformations, dont voici un exemple :

Plus de photos sur le groupe Flickr Escher Droste.

Voici également une vidéo réalisée avec ce même procédé, je vous laisse la découvrir (clip du groupe No Somos Machos Pero Somos Mucho) :

On attend de voir ce que vous savez faire !