Même si les feuilles sont tombées des arbres et que le thermomètre avoisine le 0, ce n’est pas une raison pour remiser son appareil photo au placard jusqu’en mars ou avril. Au contraire, l’hiver, lorsqu’il fait bien froid, est un excellent moment pour prendre de belles photos, y compris lorsque vous êtes aux sports d’hiver ou à la montagne.

Dans ce Mercredi Pratique, nous abordons toutes les bonnes idées pour protéger votre matériel photo du froid, de quoi sortir serein et vous concentrer sur vos images.

Attention, Phototrend ne sera pas tenu responsable des dommages provenant de l’utilisation de votre appareil photo en cas de grand froid : vérifiez sur votre notice les températures recommandées par le fabricant.

Préparez-vous (et vos mains) au froid

Avant de vous occuper de votre matériel, pensez à bien vous équiper pour faire face au froid, et surtout à avoir un endroit chaud de prévu une fois votre sortie terminée, histoire de vous réchauffer correctement.

Un des éléments de protection auxquels vous devrez penser sont les gants. Des gants fins ou sans doigts sont nécessaires pour manipuler votre appareil photo sans exposer vos mains au froid. Des sous-gants en soie font parfois très bien l’affaire, et pour parer toute éventualité, n’hésitez pas à vous munir de sous-gants tactiles. De cette manière, vous pourrez également utiliser vos appareils à écran tactile.

sous-gants

Decathlon propose par exemple deux modèles de sous-gants fins et efficaces : des sous-gants en soie à moins de 8 euros ou des sous-gants tactiles en polyamide à moins de 5 euros.

Des marques se lancent également sur des gants dédiés à la photographie, comme Vallerret dont nous avons testé les gants Markhof Pro. Tarif : 69,99€.

Un sac à dos pour protéger votre matériel des intempéries

Si vous avez l’habitude de vous promener avec l’appareil autour du coup en été, en hiver et en plein froid ce n’est pas forcément la meilleure idée. Il vaut mieux vous équiper d’un sac ou d’une sacoche photo pour protéger votre matériel du froid. Sans être une solution miracle, cela participe à garder votre appareil à des températures acceptables et surtout au sec en cas de pluie, de neige ou de givre.

Le sac permettra également de servir de tampon thermique lorsque vous rentrez d’une sortie photo dans le froid, à lire dans la suite de cet article.

Deux batteries interchangeables pour vaincre le froid

Saviez-vous que les batteries n’aiment pas le froid ? Sans entrer dans les détails ici, exposer une batterie au froid réduit ses performances. Heureusement, cette baisse de performances est temporaire ; une fois réchauffée, votre batterie retrouve comme par magie sa charge et c’est un élément que l’on oublie souvent.

deux-batteries

L’astuce consiste donc à disposer d’au moins deux batteries : une dans l’appareil (lors de la prise de vue) et une autre bien au chaud sur soi (le plus proche de la peau possible, dans une poche intérieure par exemple). De cette manière, lorsque votre batterie montre des signes de faiblesse, il vous suffit de procéder à l’échange, et vous voilà reparti pour de belles photos.

Evitez la condensation liée aux écarts de température

Vous avez sûrement déjà rencontré ce problème : à peine rentré(e) d’une balade hivernale, vous sortez votre appareil photo pour continuer vos photos à l’intérieur, mais la buée remplit votre objectif et votre viseur.

Ceci s’explique par l’écart fort de température entre l’extérieur et l’intérieur. Lorsque vous mettez un objet froid dans un environnement chaud et humide, l’eau présente dans l’air va se déposer, par condensation, sur cet objet froid. C’est le même procédé qui fait que les porteurs de lunettes ne voient plus rien lorsqu’ils viennent du froid et entrent dans une pièce chauffée.

Pour limiter la condensation sur votre matériel, nous vous proposons deux solutions :

  • éviter les changements de température brusques qui arrivent souvent au début ou à la fin de votre session photo. Bien entendu, plus facile à dire qu’à faire, et lorsque l’on veut faire des photos nous n’avons pas toujours le choix.
  • en cas de changements de température brusques, mettez votre matériel photo froid dans des sacs plastiques étanches (les sacs Albal Ziploc de 8 litres sont parfaits) en chassant le plus possible l’air qui se trouve à l’intérieur. Fermez bien ces sacs et mettez le matériel photo à l’endroit le plus frais à l’intérieur de la maison (préférez les bords de fenêtre aux chauffages ou feux de cheminée). De cette manière, la condensation va se former sur le sac plastique, et non sur votre matériel photo. Plus l’écart de température est fort, plus vous devrez laisser longtemps votre matériel dans son sac, le temps qu’il s’adapte à la température ambiante. Si vous n’êtes pas pressé, laissez-le pendant une ou deux heures.
Ziploc Bag

© Derrick Story

 

Pour ceux qui n’ont pas de sac plastique étanche sous la main, un sac poubelle bien fermé peut faire l’affaire. Vous pouvez aussi laisser l’appareil dans un sac photo fermé (sans l’ouvrir) pour le laisser se réchauffer progressivement.

Si vous voulez à tout prix voir vos photos, il est préférable de retirer les cartes mémoires avant cette opération, toujours à l’extérieur.

Si vous ne respectez pas cette procédure, il vaut mieux que votre matériel soit tropicalisé, car sinon, la condensation, transformée en eau, risque de ruisseler et de s’infiltrer dans votre matériel, pouvant parfois entraîner de la moisissure (des petites traces à l’intérieur de l’objectif, difficiles à enlever…). 

Comment éviter la condensation lors de changements multiples chaud-froid-chaud ?

Lorsque vous faites souvent des aller-retours entre un endroit froid et chaud (disons par exemple une voiture chauffée dans un milieu froid), il vaut mieux éviter de laisser votre appareil photo à l’air libre dans la voiture.

Essayez, tant que faire se peut, de ranger votre matériel dans votre sac photo lorsque vous êtes dehors, et de ne pas le sortir à l’intérieur de la voiture, pour éviter tout écart brutal.

Le sac photo servira ainsi de « coquille thermique » pour votre matériel afin de le maintenir, autant que possible à une température proche de l’extérieur.

Lors d’un aller-retour froid-chaud-froid, il est également possible que la condensation qui s’est formé lorsque vous passez du froid au chaud gèle lors du retour au froid. Dans ce cas, certains mécanismes de l’appareil peuvent bloquer, ne forcez surtout pas et attendez que votre appareil revienne à une température positive.

En cas de neige, de pluie ou de givre

En cas de fortes neiges ou pluies, nous vous conseillons de vous munir d’une protection étanche pour votre appareil photo, ainsi que d’un filtre UV  pour protéger la lentille de votre objectif. Si votre appareil photo (boîtier et objectif) n’est pas tropicalisé, attention à bien maintenir votre appareil au sec, à l’abri de la neige ou de la pluie.

S’il y a de la neige sur votre optique ou votre appareil, évitez de l’enlever avec les doigts et privilégiez un souffleur d’air comme le Air Blower de Giottos. De cette manière, la neige ne fondra pas sous vos doigts et partira en laissant le minimum de traces.

Avant de ranger votre appareil dans votre sac photo, pensez-bien à l’essuyer pour éviter que la neige fonde au fond de votre sac.

En cas de températures très basses, attention au givre qui pourrait se former sur la lentille de votre objectif. Difficile de le prévenir, mais vous pouvez utiliser un filtre UV pour protéger votre lentille. S’il y a du givre qui se dépose, une peau de chamois ou un linge microfibre permettra d’enlever le givre. Attention à ne surtout pas souffler sur la lentille, car vous ne ferrez qu’empirer les choses.

Purger l’humidité de votre matériel photo avec du silica-gel

Après une utilisation soutenue dans le froid et une acclimatation correcte, nous vous conseillons de mettre votre matériel dans un sac étanche, avec des sachets de gel de silice (ou silica-gel), ces petits sachets que vous trouvez souvent dans les emballages de chaussures, de sacs ou que vous pouvez même acheter dans le commerce. Ces petits sachets permettent d’absorber l’humidité présente dans l’appareil très facilement, pour limiter les risques de moisissure.

Silica

Pensez seulement à les réchauffer au four traditionnel (ou sur un chauffage) de temps en temps pour évacuer l’humidité capturée.

Voilà pour les conseils sur comment protéger son matériel photo du froid. En conclusion de cet article, voici une section questions-réponses pour continuer la discussion. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser en commentaire, nous y répondrons ici.

Et pour continuer dans la thématique de l’hiver, nous vous conseillons de lire ces deux articles : bien réussir ses photos en hiver et la photo au ski.


Questions-réponses

Dois-je mettre mon matériel près d’un chauffage pour qu’il sèche s’il a été mouillé ?

Non, ce n’est pas conseillé. Il vaut mieux tout d’abord l’essuyer avec un chiffon puis le laisser sécher sans avoir recours à un sèche-cheveux ou une source de chaleur trop forte.

Les cartes mémoires craignent-elles le froid ?

De manière générale, les cartes mémoires sont beaucoup plus tolérantes face au froid et vous ne devriez pas avoir de problème. Malgré tout, et pour éviter de les égarer, nous vous conseillons l’achat d’un boitier étanche tel que ce boîtier de chez PNY.

Jusqu’à quelle température peut fonctionner mon appareil photo  ?

De manière générale, les appareils photos électroniques fonctionnent bien jusqu’à 0°C, et une fois cette limite basse atteinte, certains peuvent perdre en réactivité, même s’ils continuent de fonctionner au ralenti.

Photo de couverture : Flickr