Durant le dernier Salon de la Photo, j’ai eu l’occasion de rencontrer Ylan de Raspide, ancien responsable éditorial pour les Éditions Pearson France, qui travaille actuellement sur un nouveau projet : Studio Jiminy. Pour en savoir plus sur ce projet, découvrez notre interview de Ylan.


En quelques mots, présente-toi et dis-nous ce qu’est Studio Jiminy

Je ne suis pas photographe, bien qu’amateur de photographie. Mon coeur de métier, c’est l’édition.

ylan

J’ai travaillé pendant une quinzaine d’années dans le secteur du livre illustré, et j’ai notamment créé et développé pour les Éditions Pearson un secteur de livres pratiques consacré à la photographie. Là, j’ai tissé des liens avec des photographes passionnants qui me font aujourd’hui confiance en m’accompagnant dans une nouvelle aventure : Studio Jiminy.

Studio Jiminy est une maison d’édition multimédia qui aborde de façon originale et enthousiaste la pratique de la photographie.

À l’origine de ce projet, une conviction : la photographie est moins affaire de technique que de qualité du regard ; et une volonté : concevoir un objet multimédia de grande qualité éditoriale.

Comment es-tu passé de Pearson à Studio Jiminy, quel a été l’élément déclencheur ?

L’envie de créer quelque chose de différent est un excellent moteur. J’avais entamé une réflexion sur la vidéo pour le secteur Photo alors que je travaillais aux Éditions Pearson, mais la société avait alors d’autres priorités. Comme le projet me tenait à coeur, j’ai décidé de le porter avec des gens aussi motivés que moi.

Logo Studio Jiminy

Studio Jiminy est né d’une rencontre avec Sylvain Ceccaldi, Web designer et cofondateur. Ce sont les discussions et les réflexions que nous avons menées ensemble pendant des mois qui m’ont convaincu de quitter les Éditions Pearson et qui permettent aujourd’hui à cette maison de voir le jour.

Nous avons essayé de répondre honnêtement à une question simple : en tant que photographe amateur qui souhaite enrichir sa pratique, qu’aimerais-je me voir proposer ?

J’aimerais suivre des photographes reconnus sur le terrain.
J’aimerais voir comment ils évoluent, comment ils construisent leurs images, comme si j’étais à leurs côtés…
J’aimerais pouvoir interagir avec eux, pouvoir les interroger, et qu’ils partagent leur savoir-faire et leur expérience.
J’aimerais un rapport entre pairs, des discussions de photographe à photographe et non de professeur à élève.

Je pense que beaucoup de photographes amateurs ont les mêmes envies…. Avec Studio Jiminy, nous avons l’ambition d’y répondre.

Quelle est ta vision de l’apprentissage photo ?

Trois réflexions caractérisent notre approche de l’apprentissage.

La première notion est celle de plaisir. J’ai suivi beaucoup de formations photo où j’avais le sentiment de me retrouver sur un banc d’école, devant un photographe transformé en professeur. Honnêtement, je me suis ennuyé et j’ai décroché. La photographie est affaire de plaisir, son apprentissage doit l’être également. Notre approche se veut séduisante, agréable, motivante.

exploration

Je suis convaincu que la photographie est moins affaire de technique que de vision, bien qu’il faille maîtriser la technique pour mettre l’appareil au service d’une intention. Il est possible d’apprendre les bases relativement rapidement, mais découvrir les coulisses de création de photographes reconnus pour la force et l’originalité de leur univers est une approche selon nous beaucoup plus enrichissante.

Enfin, je pense que c’est en pratiquant que l’on améliore sa pratique. Notre but n’est pas d’enseigner la photographie, mais d’enrichir la pratique de l’amateur et de l’accompagner, sur la durée, dans ce voyage.

En quoi Studio Jiminy peut selon toi répondre aux attentes des amateurs de photographie ?

Studio Jiminy a l’ambition de vous former différemment à la photographie, de nourrir votre regard et d’enrichir votre pratique que vous soyez amateur débutant ou photographe aguerri.

Comment ? En mettant en avant une approche différente et un savoir-faire éditorial.

Notre approche est centrée sur la vision de photographes reconnus pour l’originalité de leur univers. Ces photographes nous accueillent à leurs côtés et nous invitent à suivre leur processus de création ; comment ils réfléchissent, expérimentent et construisent leurs images.

Notre savoir-faire, chez Studio Jiminy, est d’interroger l’ensemble des médias disponibles (vidéo, texte, audio, enrichissements interactifs…) pour souligner la vision et la démarche de ces photographes tout en permettant de leur poser des questions, via notre intermédiaire.

Comment choisis-tu les photographes qui t’accompagnent dans les formations ?

On rencontre parfois des cours de photographie où un même photographe forme à une très vaste gamme de sujets : du nu à la photo animalière en passant par l’architecture. C’est évidemment possible, mais ce n’est pas notre approche.

Rencontre à deux vitesses - Richard Vantielcke

Rencontre à deux vitesses – Richard Vantielcke

Les photographes qui nous accompagnent sont des spécialistes légitimes sur un sujet ; qu’ils aient été publiés ou exposés, leur travail est reconnu. Leur univers m’interpelle, m’intrigue, suscite ma curiosité.

Comment Bernard Jolivalt arrive-t’il à déceler ces petits dérapages du quotidien qui font le sel de beaucoup de ses photographies de rue ?
Comment Richard Vantielcke construit-il ses images aux ambiances inquiétantes et surréalistes ?
Comment Jean Turco travaille-t-il avec ses modèles et comment construit-il en studio ses élégants jeux d’ombre et de lumière ?

Portraits - Jean Turco. Photos préparatoires des épisodes consacrés au studio : Nu et Portrait.

Portraits – Jean Turco. Photos préparatoires des épisodes consacrés au studio : Nu et Portrait.

Nos formations ne visent pas à offrir une approche exhaustive d’un sujet (tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la photo de rue par exemple), elles décortiquent l’approche d’un photographe. La subjectivité est assumée et revendiquée.

À terme, on pourrait très bien penser deux formations sur un même sujet pour peu que les univers des photographes se répondent et se complètent.

Enfin, ce sont des personnes que j’apprécie. Il faut qu’il existe une estime et une confiance réciproques pour que le photographe accepte de nous accueillir dans son univers et de nous faire partager son regard.

Quel est le format d’une formation photo Studio Jiminy ?

Reportage vidéo, podcast audio, livre numérique, modules interactifs…. Nous avons passé beaucoup de temps à concevoir un concept pédagogique cohérent, ludique et je l’espère, séduisant et motivant. Vous pouvez visionner des extraits sur notre page de présentation, de nombreux autres suivront bientôt.

Voici un extrait de la vidéo de la formation sur la photographie de rue avec Bernard Jolivalt :

Voici une interview avec Bernard Jolivalt qui dure une vingtaine de minutes et dans laquelle il parle de la photographie de rue et de son approche.

Quand est ce que Studio Jiminy sera ouvert au public ?

En février 2015. Nous aurons alors 3 formations finalisées, et une nouvelle sera ensuite mise en ligne toutes les 6 semaines.

Combien coûteront les formations ?

Nous fonctionnons sur un système d’abonnement. En période de lancement (6 premiers mois) nous proposerons deux offres.

La première s’adresse aux amateurs qui ne souhaitent suivre qu’une seule thématique, ou un seul photographe. Nous leur ouvrons donc un accès à cette formation pendant une durée de 3 mois, ce qui permet de la suivre à son rythme. Mais puisque notre ambition est de développer le regard, nous avons en plus décidé d’ouvrir à cet abonné l’intégralité de notre catalogue pour qu’il puisse se confronter à d’autre thématiques, d’autres visions.

Ainsi pour 60 €, soit un équivalent de 20 € / mois pendant 3 mois il est possible d’accéder à l’ensemble des contenus et services que nous proposons. Notre objectif est de montrer à quel point il peut être enrichissant de nous suivre sur la durée.

Vendome

Place Vendôme – Bernard Jolivalt. Photo issue de la journée de tournage de l’épisode consacré à la photo de rue.

La seconde offre propose un abonnement d’une année. L’objectif est d’accompagner l’amateur dans sa pratique, de nourrir son regard sur la durée, au contact de photographes aux univers riches et variés.

Pour 150 €, soit un équivalent de 12,5 € / mois, nous ouvrons l’accès à l’intégralité d’un catalogue qui s’étoffe régulièrement : de nouveaux épisodes, de nouvelles approches à découvrir, de nouveaux photographes à rencontrer et interroger… pour améliorer sa pratique sur la durée.

Ces offres s’étofferont à mesure que notre catalogue s’enrichit.

Le mot de la fin ?

Créer un tel projet est une aventure enthousiasmante et ambitieuse. C’est une aventure collective que nous menons depuis des mois avec Sylvain Ceccaldi, et plus récemment avec Kamila Stepièn, réalisatrice de talent qui a rejoint notre équipe en septembre.
Ensemble nous avons l’ambition de créer un projet de haute qualité éditoriale. Avec les photographes qui nous accompagnent, nous y travaillons avec passion.


À la fin de mon entretien avec Ylan de Raspide, j’ai véritablement senti ce qu’il essayait de faire passer dans Studio Jiminy : suivre des photographes spécialistes dans leur domaine et apprendre à leur côté. Nous suivrons ce projet avec attention, car il s’agit là d’une idée innovante, multimédia et très bien réalisée (d’après ce que j’ai pu en voir).

En attendant la sortie de Studio Jiminy, vous pouvez retrouver plus d’informations sur la page de présentation de Studio Jiminyvous inscrire à leur newsletter et suivre le projet sur Twitter et Facebook.