Alors que nous sommes tous en pleine crise de foie, chocolat de Pâques oblige, Mark Zuckerberg nous réveille en annonçant sur son propre mur le rachat d’Instagram.

Ce service photo s’est fait un nom depuis un an et demi, mais surtout une place sur un très grand nombre d’iPhones. Et pour cause, seule la version iOS était disponible. Ce qui ne l’a pas empêché de connaître un immense succès avec presque 30 millions d’utilisateurs. Et alors que le réseau a fait il y a peu une grosse levée de fonds (40 millions de dollars) et a débarqué début avril sur Android, promettant l’explosion de son nombre d’utilisateurs, il vient donc grossir les rangs de Facebook. Mais le fondateur rassure les utilisateurs : les deux réseaux restent (pour l’instant ?) indépendants et surtout Instagram va continuer à interagir avec les autres réseaux concurrents, une caractéristique qui a fait son succès jusqu’à aujourd’hui. D’ailleurs, il sera même toujours possible de partager ses photos sans les publier sur Facebook.

     &     

Le montant de la transaction ? 1 milliard de dollars, une partie en numéraire et une partie en actions. Le montant des actions et leur nombre seraient d’ailleurs des détails intéressants à connaître. Et surtout il s’agit là de la plus grosse acquisition pour Facebook, qui prouve si certains en doutaient que la photo est un élément clef du réseau et de son succès. Quant aux équipes du réseau photographique, elles rejoignent celles du leader des réseaux sociaux. Reste à voir comment Instagram, son service et sa marque vont évoluer dans les mois qui viennent.