3059249075_5b0bb885bd_b

Après vous avoir expliqué sur Phototrend comment choisir et bien utiliser son flash, et gérer sa lumière, aujourd’hui nous allons aborder une technique réservé aux flashs de reportage (flash cobra).

Et c’est Merwen Ba qui va vous en parler. Jeune photographe de 26 ans (son site Obturations.com, son Flickr, son portfolio), Merwen ne se sépare plus de son appareil depuis maintenant plus de 3 ans. Découvert via son roadtrip en Australie, il utilise le flash d’une manière très créative et était donc la personne idéale pour vous expliquer cette technique.

Phototrend lui laisse la parole :

« Avez-vous déjà cherché à comprendre ce que signifiait la fonction « zoom » de votre flash ?

En mode ETTL, votre flash à pour principe de se caler sur votre focale. Lorsque vous zoomez ou dézoomez, écoutez le bruit que fait votre flash, lorsque ce dernier suit votre focale.

Grâce à ce système, votre flash sera en mesure de se caler sur des focales comprises entre 24mm et 105mm. C’est ce que l’on appelle le « beam » [Bim] ou angle de diffusion. Grâce à ce système, aucune partie de l’image ne sera oubliée par la lumière du flash.

C’est donc pour couvrir toute l’image que le flash s’adapte automatiquement à votre focale. En effet, à 24mm votre flash devra élargir son angle de diffusion afin de limiter le vignettage. En revanche à plus de 24mm, le flash va rétrécir et concentrer son champ d’action, car la zone à couvrir sera plus petite.

Sachez qu’en pratique vous pouvez aller jusqu’à 14mm, en sortant le diffuseur intégré présent dans la tête du flash. Ainsi la lumière pourra se disperser sur un angle beaucoup plus large, que les 24mm couverts par défaut.

Beaucoup de gens pensent que cette plaque de plastique transparent sert à diffuser la lumière, comme pour atténuer son agressivité ou encore la rendre plus belle. C’est faux. Il ne sert qu’à l’élargir. Seul un modificateur, comme une boite à lumière ou un parapluie peut améliorer la « qualité » de votre lumière. C’est sa taille (apparente) et non sa source qui déterminera cette qualité.

Pourquoi parler de ça ? Tout simplement car, contrôler manuellement le Beam, vous donnera un potentiel créatif supplémentaire ! Tout en gardant le mode ETTL, vous serez ainsi capable de rompre ce zooming automatique du flash et ainsi de concentrer ou élargir le rayon à n’importe quelle focale.

Champs d’action du Beam

beam-schema

Pour cela, il faut presser une seconde le bouton « Zoom », puis lorsque la valeur du beam clignote, modifiez cette dernière en utilisant la molette (580EX) ou les curseurs (430EX).

beam-013

Ecran du Canon 580 EX II, beam réglé à 35mm en Manuel

Par exemple, si vous souhaitez créer un effet dramatique et mystérieux, ou tout simplement, illuminez une zone ciblée (un peu comme un snoot) il vous suffira ce régler le zoom du flash sur son maximum (105mm). Pour voir cet effet, il faudra évidemment régler votre focale sur une valeur inférieure à 105mm (24mm par ex).

Autre exemple, vous pouvez aussi régler votre Beam sur 24mm afin d’illuminer un plafond et ainsi obtenir une lumière réfléchie plus diffuse. Enfin un Beam de 24mm est aussi nécessaire si votre flash se trouve derrière un parapluie, car plus l’angle de diffusion du flash sera large, plus ce parapluie va diffuser la lumière.

Sur les photos ci-dessous vous pouvez voir l’effet du beam, en bloquant l’objectif à 24mm. On remarque également, que plus le rayon est large, plus l’intensité lumineuse baisse. Le 580EXII, ici à gauche, produit une lumière plus intense que le 430EXII pour la même valeur ETTL (compensation de l’expo +1IL).

tableau

Comparaison entre le 580 EX II et le 430 EX II

De plus, le champs d’action du 580 EXII est bien plus marqué que celui de son petit frère, ce qui est non négligeable pour certains travaux sans snoot.

general-001

Rupert, éclairé par un Beam réglé manuellement à 105mm, focale @ 24mm. Merwen BA – Caloundra, Australie 2009

David Hobby de Strobist parle du Beam : http://strobist.blogspot.com/2007/07/lighting-102-unit-21-apparent-light.html

Tous @ vos flashs ! »