ame-urbaine

Nous vous parlions sur Phototrend de Frédéric Bourret lors du lancement de son livre « Réflexions New Yorkaises », puis nous avions organisé avec lui le concours « Reflets de votre ville ». Il revient avec un nouvel ouvrage intitulé Ame urbaine, from Uptown to Brooklyn, l’occasion pour nous de vous reparler de ce photographe talentueux et de présenter son livre.

Il est présenté ainsi par Evene (par ailleurs partenaire) : « En 75 photographies en noir et blanc, ‘Ame Urbaine‘ essaie de recréer, cette atmosphère new-yorkaise où tous les éléments, du taxi au vendeur de rues, du policier à la statue de la liberté, se rencontrent, se mêlent comme une évidence. 13 commentaires de personnalités du monde de l’image viennent parsemer ce livre (rédactrice de Azart photo, Didier de Frays, photographie.com etc) ». 

ame-urbaine-from-uptown-to-brooklyn-page-1

Pour ceux qui veulent se faire une idée, la version online propose un bon aperçu des photos. Mais rien ne vaut le livre lui même pour découvrir ses nouveaux clichés. Ma première réaction fut vis-à-vis de sa taille : plus grand que son premier ouvrage, les photos sont bien mieux mises en valeur. La mise en page – mais c’est peut être subjectif – est plus travaillé : le choix des photos sur la même double page, leur placement de photo sur l’une ou l’autre de ces pages, leur taille… on prend plaisir à le feuilleter sans même s’attarder sur les images elles mêmes (page 8-9 de l’ebook par exemple). Comme si leur présentation était déjà le reflet de New York, la vision de Frédéric.

Certaines images sont accompagnées d’une ligne ou d’un paragraphe écrit par un autre photographe, un critique, un rédacteur… Ceux ci proposent leur analyse d’une photo, ce qu’ils apprécient ou ressentent. Bonne idée.  Mais venons en à ce que j’ai aimé ou non. Déjà, n’étant en rien un expert, j’ai discuté et débattu autour de ces images avec une ex étudiante en art : un oeil nouveau mais surtout féminin ne fait pas de mal.

De manière générale, je trouve son travail sur les lignes, la symétrie et les reflets toujours aussi intéressant, quoi que plus discret et plus abouti dans cet ouvrage. Plus abouti car certaines images m’ont vraiment plues, plus encore que dans le premier livre; ce sont des images que j’aimerai voir encadrées. Je pense aussi qu’en étant plus discret, moins centrale dans celui ci, la symétrie met plus en valeur l’image, car on oublie la technique. On est moins tenté par comprendre comment il l’a prise, d’où il s’est placé, et on se laisse juste « avoir » par l’image, sans réfléchir. Une vraie balade dans New York. Et pourtant, une de mes images favorites est un reflet !

roman

Désolé pour la qualité, mais Frédéric est en voyage, je n’ai pas pu avoir les originales.

Mon autre « critique » a elle aussi accroché sur la mise en page et la mise en valeur des images entre elles. Elle a apprécié le sourire de deux matelots noirs vêtus de blanc, assis à une terrasse; la statue de la Liberté à travers des chiffres / panneaux; la forte présence de fumée, brouillard mystérieux sur de nombreux clichés; mais encore plus la double page suivante, cette immensité blanche mettant en valeur ce soleil brillant sur l’Hudson River et dominant la statue de la Liberté, si fragile et seule.

celine

Vous trouverez son livre à la Fnac notamment, et je ne peux que vous conseillez d’aller le feuilleter pour vous faire votre propore idée.