Lorsque l’on parle de focales fixes, c’est pour vanter les mérites de ces objectifs de qualité. Nous avons d’ailleurs dédié une grande partie de notre guide d’achat sur les objectifs aux focales fixes. Mais très souvent, la question qui suit est la suivante : quel objectif choisir entre un 35mm, un 50mm ou un 85mm ?

Ce Mercredi Pratique sera donc un élément de réponse pour vous aider à y voir plus clair.

APS-C ou 24×36 ?

La première question qu’il faut se poser c’est de savoir si vous êtes sur un capteur APS-C (ou plus petit comme sur certains hybrides) ou sur un capteur full frame (plein format, ou 24×36).

Depuis le format 35mm (que l’on appelle 24×36 en photographie), on parle de focale standard pour désigner le 50mm. C’est une focale qui, selon de nombreux photographes, est très proche de ce que voit l’oeil humain : c’est pour cette raison qu’elle est appréciée des photographes. En 24×36, le 35mm est plus adapté à la photographie de rue, et le 85mm est une excellente focale pour le portrait.

Rappelez-vous cependant qu’au format APS-C, il existe un coefficient multiplicateur de la focale (d’environ 1,6x selon les constructeurs), ce qui fait qu’un 50mm sur APS-C donnera plutôt un 85mm en équivalent 24×36.

© Max Khokhlov - Flickr

© Max Khokhlov – 50mm f/1.8 – Flickr

Avec un 35mm sur APS-C, on arrive à un 50mm en équivalent 24×36, ce qui donne donc LA focale standard la plus proche de l’oeil humain. Le 50mm sur APS-C donnera quant à lui une focale un peu plus resserrée que l’oeil humain.

Enfin, en APS-C, un 85mm donnera l’équivalent d’un 135mm en 24×36, soit un très grand zoom difficile à manier en intérieur.

Lequel choisir ?

Ces explications sont claires pour vous mais vous ne savez toujours pas quel objectif choisir ? Savez-vous quel sera votre besoin ? Quel type de photos souhaitez-vous prendre avec cette focale fixe lumineuse ?

50mm pour le portrait

Sur APS-C, en achetant un 50mm, vous cherchez sûrement à avoir un objectif lumineux pour faire du portrait dans des conditions de basse lumière.

Et c’est le cas : le 50mm sur un APS-C est un 85mm en équivalent 24×36, soit l’objectif portrait de référence. Il vous permet de cadrer serré votre portrait sans avoir à vous coller à votre sujet.

© Jimmy Baikovicius - Flickr

© Jimmy Baikovicius – 50mm f/3.5 – Flickr

En revanche cela commence à être plus compliqué si vous voulez photographier des plans un peu plus large. Combien de fois avez-vous butté contre un mur en reculant pour essayer d’avoir plusieurs personnes dans le cadre ? Dans ces conditions, le 35mm est plus polyvalent.

35mm pour plus de polyvalence

Comme nous l’avons vu plus haut, le 35mm en APS-C correspond à un 50mm, focale de légende proche de la vision humaine. Cet objectif, comparé au 50mm, est plus polyvalent dans ses usage. Il est d’ailleurs souvent utilisé pour des portraits… dans la rue.

Gonzalo Díaz Fornaro - 35mm f/1.8 - Flickr

Gonzalo Díaz Fornaro – 35mm f/1.8 – Flickr

Quelle différence avec les portraits du 50mm ? Avec le 35mm, vous pourrez plus facilement capturer une atmosphère en plus de votre sujet. Attention d’ailleurs à ne pas trop vous approcher de votre sujet avec cet objectif : il est plus proche du grand angle que du zoom et les perspectives sont accentuées sur les éléments proches. Le 35mm est également souvent utilisé pour faire de la photo de rue ou de la vie quotidienne en général.

Si vous utilisez un capteur 4/3 ou micro 4/3, sachez que le coefficient multiplicateur est de 2x. L’objectif pancake 20mm f/1.7 permettra donc d’obtenir un 40mm en équivalent 24×36, entre le 35 et le 50mm.

85mm pour prendre de la distance

Le 85mm, monté sur un APS-C, donne un 135mm en équivalent 24×36. C’est beaucoup, et pour faire du portrait en intérieur cela peut vous jouer des tours. En effet, le recul nécessaire pour photographier avec un 85mm sur APS-C risque même de vous empêcher de photographier un visage entier en intérieur, sauf si vous avez de l’espace.

© Andy Malmin - 85mm f/1.8 - Flickr

© Andy Malmin – 85mm f/1.8 à f/3.2 – Flickr

En extérieur, cet objectif est parfait si vous souhaitez prendre de la distance et vous éloigner un peu de votre sujet, par exemple en portrait. Il/elle sera moins impressionné(e) par votre présence et en prime vous obtiendrez un portrait serein, sans les déformations liées à la perspective que l’on retrouve sur les objectifs grands angles.

Les différences de prix

Maintenant que vous avez une petite idée de l’objectif qu’il vous faut, il faut aborder le prix. Entre un 35mm f/1.8 et un 50mm f/1.8, l’écart de prix n’est pas très important, mais l’avantage est en faveur du 50mm f/1.8Aux alentours de 119 euros chez Canon, le 50mm fait souvent mouche pour s’initier à la photographie à la focale fixe (basses lumières autorisées et faible profondeur de champ). Le 35mm f/1.8 le moins cher est chez Nikon pour 180 euros (compatible APS-C uniquement). Quant au 85mm f/1.8, il faut compter au moins 340 euros pour s’en procurer un.

Selon les constructeurs, les prix varient, et vous pouvez aussi trouver ces optiques sur le marché de l’occasion très facilement.

Le choix de la focale peut donc être impacté par le prix, mais ces objectifs (35mm, 50mm et 85mm) sont tous les trois d’excellents « cailloux », capables de vous suivre durant de longues années et surtout avec une qualité d’image supérieure à tous les zooms standards sur le marché.

Ce qui doit vous décider n’est pas le prix, mais la focale qui vous correspond le plus, car cela ne sert à rien d’acheter l’objectif le moins cher si c’est pour réaliser des images qui ne vous parlent pas, ne vous font pas vibrer, et surtout ne correspondent pas à vos besoins.

f/1.4 ou f/1.8 ?

Les focales fixes sont par défaut très lumineuses grâce à leur grande ouverture (petit numéro de diaphragme, par exemple f/1.8). Il existe des versions f/1.4 et f/1.8 de ces objectifs, et la principale différence est l’ouverture maximale, qui est plus grande à f/1.4 et permet donc de faire entrer plus de lumière.

A f/1.4 il est possible de photographier dans des conditions de lumière plus faible par rapport à f/1.8, et la profondeur de champ sera également réduite. Cela permet d’obtenir un très bel effet de flou d’arrière plan sur vos portraits.

© Antoine Robiez - 35mm f/1.4 - Flickr

© Antoine Robiez – 35mm f/1.4 – Flickr

Attention cependant à la mise au point, le moindre décalage risquant de rendre votre image floue. D’ailleurs, les possesseurs de focales à f/1.4 ne les utilisent pas tout le temps à pleine ouverture, mais plutôt à des ouvertures plus petites telles que f/2.8 ou f/4, permettant d’obtenir un piqué de haut vol sur l’ensemble de l’image tout en augmentant la profondeur de champ.

Enfin, la différence se trouve bien sûr au niveau du prix. Ces 0.4 d’ouverture coûtent très cher, et les objectifs f/1.4 coûtent souvent plus du double que les objectifs f/1.8, si ce n’est parfois plus.

Conclusion et comment se décider

Pour résumer, si vous souhaitez une optique de très grande qualité à l’aise dans de nombreuses conditions, bien que plus tournée vers le portrait, notre conseil est de choisir le 50mm. Si vous voulez une optique encore plus polyvalente, permettant d’ouvrir votre photo sur une scène plus large, le 35mm sera la focale fixe idéale. Le 85mm, quant à lui, est réservé au portrait de par sa longue focale. Ici bien sûr, nous parlons pour le format APS-C.

© Damien Roué - 85mm f/1.8 full frame

© Damien Roué – 85mm f/1.8 full frame

Pour du full frame, les conseils sont les mêmes, sauf qu’il faut remplacer dans ce guide 50mm par 85mm et 35mm par 50mm (vous me suivez ?). Nous n’avons pas parlé du 35mm monté sur un capteur 24×36. Ce dernier sera résolument grand angle, sans pour autant être inutilisable lors de session portrait, si vous êtes prêt à intégrer votre sujet dans son environnement. C’est d’ailleurs pour cette raison que cet objectif excelle dans la photo de rue une fois monté sur un full frame;

Si vous avez du mal à vous décider, voici quelques astuces :

  • emprunter l’objectif à un ami photographe : étant donné que ces focales fixes sont très populaires, ce ne sera pas trop difficile.
  • aller dans un magasin photo et demandez s’il est possible de tester l’objectif. Certains accepterons, d’autres non.
  • si vous avez un zoom transstandard, bloquez-le quelques temps sur 35mm, 50mm ou 85mm (à l’aide de ruban adhésif type gaffer, facile à enlever sans faire de traces) et vous verrez quelle vision vous préférez.

Si vous désirez vous équiper d’une focale fixe 35mm, 50mm ou 85mm rendez-vous sur notre guide d’achat dédié aux objectifs. Ce guide sera mis à jour de manière régulière selon les nouveautés.