Avez-vous déjà remarqué lors de vos rencontres avec d’autres photographes que vous n’avez souvent pas le même objectif attaché à votre appareil photo ? Certains ne jurent que par leur nifty fifty 50mm, d’autres n’utilisent pas d’autre objectif que leur 35mm, alors qu’enfin certains ne sortent jamais sans leur 70-200mm bien rangé au chaud dans leur sac photo.

Comparaison entre une focale 11mm et une focale 55mm (format APS-C)

Comparaison entre une focale 11mm et une focale 55mm (format APS-C)

Mis à part le budget, une raison à ce choix est qu’un certain objectif correspond à une certaine vision, autrement dit la distance focale de cet objectif vous correspond plus ou moins. Dans cet article, nous allons vous montrer comment trouver votre distance focale et pourquoi c’est important pour le développement de votre vision photographique.

Rappel : qu’est-ce que la distance focale ?

Avant d’aller plus loin, rappelons rapidement ce qu’est la focale (ou distance focale). Il s’agit, de manière simplifiée, de la distance (exprimée en millimètres) entre le centre optique de l’objectif et le foyer (ou surface du capteur).

Schéma expliquant la distance focale

Schéma expliquant la distance focale

Plus la distance focale est courte, plus le champ de vision est large, et inversement. Dans cet article, nous utilisons le terme de focale pour définir l’angle de vision d’un objectif. Nous parlerons par exemple de distance focale de 50mm pour caractériser un objectif 50mm. Attention toutefois que selon votre capteur (APS-C ou plein format), la focale diffère. Avec les capteurs APS-C, on a un facteur de grossissement (ou de réduction du champ) à prendre en compte.

Pour en savoir plus sur la distance focale et l’implication pour vos photos, vous pouvez relire notre Mercredi Pratique sur la distance focale.

Trouver votre focale idéale en analysant vos photos existantes

La manière la plus simple de trouver votre distance focale idéale (ou vos distances focales) est d’analyser les photos que vous avez déjà prises avec votre appareil. A condition bien entendu d’avoir plus qu’une focale à disposition dans votre équipement photo (au moins un zoom, ou plusieurs focales fixes), vous allez pouvoir voir la ou les distances focales que vous utilisez le plus souvent.

Dans un précédent article, nous vous avons présenté un plugin Lightroom vous permettant d’analyser les métadonnées de vos photos présentes dans votre catalogue afin de faire ressortir des statistiques intéressantes sur vos usages photo, avec notamment la répartition des distances focales utilisées dans votre catalogue.

Pour les utilisateurs Windows, le logiciel ExposurePlot (gratuit) vous permet de voir sur un graphique les distances focales que vous utilisez, et surtout leur répartition.

exposureplot

Capture d’écran Exposure Plot

Une fois vos photos analysées, vous aurez une meilleure compréhension des distances focales que vous utilisez le plus.

Trouvez votre vision photographique

Avez-vous trouvé des choses intéressantes suite à votre petite étude ? Vous préférez les plans larges aux gros plans serrés ?

Sachez également que l’environnement dans lequel vous évoluez influe sur vos préférences. Par exemple, ayant grandi en ville, dans des espaces confinés, vous donnez peut-être plus d’importance aux détails, aux textures ainsi qu’aux couleurs des objets ou éléments qui vous entourent ? Ainsi, vous préférez peut-être une focale plus longue, comme un 85mm, ou bien encore un 70-200mm.

© Damien Roué

© Damien Roué

Au contraire, si vous avez grandi dans de grands espaces, votre oeil s’est sûrement habitué à voir très large, et un grand angle est sûrement dans votre sac photo.

Dans tous les cas, ce qui est important, c’est de trouver votre vision, et vous avez désormais toutes les cartes entre vos mains. Etes-vous quelqu’un qui « voit » ses images avec une vision large, ou bien au contraire avez-vous une vision serrée ?

Adaptez et allégez votre matériel

En trouvant votre vision, vous allez pouvoir vous concentrer sur le matériel qui vous est utile, au lieu de vouloir acheter tous les objectifs existants simplement « au cas où » vous en auriez besoin. Et c’est sûrement un des points les plus difficiles lorsque l’on commence à faire de la photographie : savoir quel matériel est réellement utile à votre pratique photographique plutôt que de vouloir vous équiper à tout prix, en écoutant les sirènes des constructeurs photo.

Le matériel dont vous rêvez  - © Ivan Pedretti

Le matériel dont vous rêvez – © Ivan Pedretti

Le matériel dont vous avez besoin ? -  © Marius Vieth

Le matériel dont vous avez besoin ? – © Marius Vieth

Trouver votre vision photographique apporte de nombreux avantages :

  • vous pouvez tester puis acheter des focales fixes correspondantes à vos distances focales préférées, pour une qualité d’image supérieure. Par exemple, si vous n’avez qu’un zoom 18-200mm mais que vous photographiez principalement à 50mm, alors une focale fixe 50 mm f/1.8 devrait être dans votre sac photo !
  • vous pouvez monter en gamme sur vos zooms. Encore une fois, si vous utilisez un 18-200mm mais n’utilisez en fait que la plage 70-200mm, alors pourquoi ne pas penser à prendre un autre objectif, qui sera davantage « focalisé » sur la plage focale que vous utilisez.
  • votre sac photo sera beaucoup moins encombré car vous partirez avec les focales qui vous servent
  • votre banquier vous remerciera (ou pas, car certaines focales fixes ou zooms lumineusx coûtent cher)
  • et le plus important, vous avez, sans vous en rendre compte, commencé à trouver votre propre language photographique.

Conclusion

Aujourd’hui, les possibilités du photographe sont infinies, et nous avons tendance à nous disperser sans trouver notre propre voix. Trouver sa distance focale idéale est un pas important à franchir pour s’améliorer et être plus serein dans sa pratique de la photographie. Ce n’est pas grave de ne pas pouvoir prendre toutes les photos possibles à chaque fois, et vous devriez plutôt insister sur l’angle qui vous différencie de tous les autres photographes. Au cours de votre pratique, il est également possible que votre vision photographique change : vous étiez un adepte du 200mm, et maintenant vous préférez photographier au très grand angle. Tout est possible en photo, et vous devez simplement embrassé ces possibilités de manière intelligente pour être libre et éviter que votre matériel vous dicte ce que vous devez photographier.

Maintenant que vous avez trouvé votre distance focale idéale, qu’emporterez-vous lors de votre prochaine séance photo ?

  • Pas mal les stats Merci Damien …

  • Oupps la page du plugin n’est plus accessible…

    • Merci, j’ai trouvé un autre lien qui fonctionne et mis à jour l’article.

  • Merci d avoir explicite ce que je sentais implicitement

  • Bonjour,

    Je ne peux qu’applaudir à deux mains, étant moi-même passé par cette réflexion récemment. Parce que, comme la plupart d’entre nous, mon budget photo n’est pas extensible et que ça me faisait mal au ventre de voir le matériel s’accumuler sans vraiment me permettre de trouver LA bonne solution, j’ai décidé de me poser un peu et de procéder à la rationalisation de l’équipement.
    J’avais : D60, 18-55mm VR, D200, 24-120mm VR, 70-300mm VR, 14-24mm, 85mm f/1.4…
    J’ai revendu tout ça.

    J’ai gardé mon D800 et je lui ai collé le Sigma 35mm f/1.4 ART. Duo gagnant. Je suis parti trois semaines outre-Atlantique avec uniquement ce duo et je peux dire que j’ai trouvé chaussure à mon pied.
    Moins de matériel, je ne me pose pas de question, la focale fixe me force à bouger, elle est piquée, lumineuse, et c’est un début de grand-angle avec une ouverture très agréable… autrement dit, une polyvalence monstrueuse.

    Evidémment, cela implique une part de renoncement : parfois, on est trop long, trop court, on n’aura pas telle ou telle image. Mais on fait avec (du moins, en environnement perso) 🙂 Le diptyque de photos de matériel résume très bien la situation… et même avec un sac photo bien rempli, c’est toujours le casse-tête de la sélection, on n’en a jamais assez.

    Moins de matériel, + de photo !

    J’ai écrit un petit feedback de cette démarche sur Exposure, pour les curieux : https://pianographe.exposure.co/3-weeks-35mm

    J’invite chacun à se poser les mêmes questions, la différence de résultat n’en serait que plus intéressante 😉

    Merci et bravo pour cet article.

    • Merci Jonathan pour ton retour d’expérience, et bel article et photos sur Exposure.

    • GUILLAUME

      Salut Jonathan, j’ai exactement la même vision photographique que la tienne avec ton 35mm, mais j’ai un Nikon D7000 APS-C, ce qui veut dire que pour parvenir au même cadrage il me faudrait un 24mm c’est ça ? Je pars pour un tour du monde et tes photos correspondent exactement à ce que je voudrais ramener. Merci pour les belles photos et à l’auteur pour l’article qui m’a bien éclairé!

  • Lionel

    Juste pour dire que je trouve la photo du photographe sur le pont magnifique, j’adore le sentiment qui est dégagé 😉

    • Merci Lionel, c’est toujours un plaisir pour un photographe quand il arrive à saisir un sentiment ou un moment. Ce photographe se promenant sur le Pont Charles à Prague était là pour être photographié, surtout avec cette lumière qu’il a sûrement saisi d’une belle manière, mais on ne le saura jamais).

  • Olivier

    Merci pour le tuyau, j’étais justement en pleine réflexion à ce sujet. Je me rends compte que depuis l’acquisition du 6D, je n’utilise mon 24-105 quasi que dans la plage 24-35 et à 50. Ayant déjà le 50 f1.4, pourquoi ne pas le remplacer par un 16-35 f4 qui me donnera plus satisfaction, sans ajout de poids. J’en avais l’intuition, mais le plugin lightroom m’en donne la confirmation.
    J’adore également la lumière de la photo du pont, très joli !

    • Bonjour, sans vouloir vexer il y a une belle différence entre le 50mm f/1.4 et le 16-35mm f/4 ne pas confondre Objectif fix et Ultra-Grand-Angle j’utilise les deux et je vois bien la différence

      Cordialement Virgil

    • @Beldie : focale fixe et UGA ne sont pas antinomiques ; prenez pour exemple le 14mm de chez Samyang. Évidemment, la plage focale 16-35mm donnera un résultat bien différent d’un 50mm, mais c’est, je l’imagine, le but recherché par Olivier.

      @Olivier : le 16-35mm, vous le savez sûrement déjà, sera qualitativement parlant, bien supérieur à votre 24-105mm actuel et, si sa plage focale correspond mieux à votre style et à vos habitudes, alors foncez 😉 C’est d’ailleurs la focale préférée des photoreporters, sur le terrain (17-35mm pour les Canonistes).

    • Olivier

      @Jonathan : Yep, c’est lidée: monter en qualité en me concentrant sur les focales que j’utilise le plus. Le 24-105 étant un peu décevant niveau piqué (c’est un avis personnel), j’espère trouver satisfaction avec le nouveau 16-35 f4.

    • Olivier

      Je me suis mal exprimé… L’idée n’est pas de remplacer le 50 f1.4 mais le 24-105 f4. Le couple 16-35 f4 + 50 f1.4 me donnera plus satisfaction que le 24-105, que je n’utilise que du côté grand angle et à 50.

  • Gérard

    Bonjour,

    Tout d’abord merci pour vos articles qui m’ont été très utiles.

    J’ai téléchargé et utilisé ExposurePlot. Mais je suis un peu mal pour interpréter les résultats et choisir le bon objectif.
    Je compte m’équiper d’un boîtier Nikon D5300, si possible en achetant un pack à cause de mon budget.
    Pouvez-vous m’aider svp?
    Merci.
    Cordialement.

    • Bonjour Gérard,
      Le logiciel ExposurePlot est utile si tu disposes déjà d’un appareil photo, ce qui te permet d’interpréter les images que tu as déjà réalisées. Si ce n’est pas le cas, difficile déjà de connaître ta distance focale idéale, à moins que tu ai déjà testé l’appareil d’autres photographes.

      Pour nous, si tu t’équipes d’un Nikon D5300 et que tu n’as jamais possédé d’appareil auparavant, utilise le 18-55mm en kit. Il y a une offre à moins de 600 euros sur Amazon en ce moment. Tu peux aussi t’orienter vers un kit avec un 18-105mm, un peu plus cher (795 euros) et encombrant mais te permettant d’aller plus loin en terme de zoom.

      N’hésites pas à nous envoyer un mail à contact@phototrend.fr si tu as d’autres questions.

    • GERARD

      Bonjour Damien,
      Merci pour ta réponse.
      Je possède un Canon Power Shot A570 IS. Je n’ai jamais utilisé ou testé de reflex jusqu’à présent.

      Pour mon nouvel équipement je souhaite disposer d’un objectif polyvalent : je photographie aussi bien des monuments que des paysages ( avec possibilité de zoomer), des personnes ou des fleurs. Le 18-55 ou le 18-105 feront-ils l’affaire?
      Cordialement.

    • Le 18-105 te permettra d’avoir un zoom plus important dans ce cas.

    • Laurent W

      Et une meilleure qualité pour le 18-105mm (bon ce n’est pas le nirvana non plus, mais à côté du 18-55mm)
      De plus il a, contrairement au 18-55mm, une mise au point interne, mais si tu commences à peine en photo, tu verras ça un peu plus tard 😉

  • Pingback: E-M5 : Le 40-150mm à l’oeuvre… | Just a look()

  • Pingback: MP #138 : trois objectifs photo indispensables pour partir en voyage()