Contraste

« One day in Paris », un voyage à travers les décors de la ville lumière avec Erlend Mikael Saeverud

De la street-photographie aux airs de shootings plateaux, c’est l’impression première que donne la nouvelle série photo « One Day in Paris » de Erlend Mikael Saeverud. Des hommes et des femmes émergent de ruelles sombres, des silhouettes s’avancent dans le dédale urbain, et la ville apparait comme un vaste labyrinthe de couleurs, de lumières tranchées au couteau et d’ombres portées avec la noirceur de taches d’encre s’étendant sur le trottoir.