Test Geekom A7 : un mini PC qui fait de l’ombre au Mac mini

8.5
sur 10
Où acheter

Lancé début 2024, le Geekom A7 est un mini PC cherchant à marier élégance, minimalisme et performances. Son châssis en aluminium lui donne de faux airs de Mac Mini – tout en étant considérablement moins cher. Mais surtout, sa fiche technique a clairement de quoi intéresser photographes et vidéastes (processeur AMD Ryzen 9, 32 Go de RAM).

Alors, pari tenu ? Le Geekom A7 est-il de taille à répondre aux besoins des professionnels de l’image ? Nous l’avons utilisé à la rédaction pendant plusieurs semaines pour voir si ses performances sont à la hauteur de nos espérances. Voici notre test complet du mini PC Geekom A7.

La gamme de mini PC Geekom en détails

Fondée en 2003, la marque taïwanaise Geekom (contraction de « geek » et du nom de son fondateur, Kom de Olde) conçoit depuis 2021 une gamme de mini PCs destinés au grand public. Ces derniers visent notamment à concurrencer les modèles NUC Asus (ex-Intel).

Largement plus compacts qu’une unité centrale « classique », ils permettent de disposer d’un poste de travail facile à installer sur son bureau. Il suffit de brancher un écran, un clavier, une souris, et le tour est joué. Autant de points qui rappellent évidemment un certain Mac Mini, avec lequel ce Geekom A7 entend bien rivaliser.

Le portfolio de Geekom est bien garni. L’entrée de gamme est incarnée par le Geekom Mini Air12. Proposé à seulement 339 €, il est basé sur une puce Intel Alder Lake N100 et est conçu pour des tâches bureautiques classiques. Il pourra aussi faire office de media center.

De gauche à droite : Geekom Mini Air12, Geekom Mini IT12 (aujourd’hui remplacé par le Mini IT13) et Geekom A7

En milieu de gamme, on retrouve le Geekom Mini IT13. Ce dernier peut être équipé d’une puce Intel Core i5, i7 ou i9 et de 16 ou 32 Go de RAM. Prix de base de cette machine très équilibrée : 549 €.

Enfin, les Geekom XT12 (puce Intel Core i9) et Geekom A7(puce AMD Ryzen 9) viennent coiffer la gamme, visant à offrir un niveau de performances très élevé.

Chaque mini PC partage peu ou prou le même encombrement, avec une connectique plus ou moins complète selon la gamme, de quoi répondre à de nombreux besoins dans un format ultra compact très apprécié.

Présentation du mini PC Geekom A7

Dans le détail, le Geekom A7 que nous avons testé dispose d’un processeur AMD Ryzen 9 7940HS – avec une puce graphique Radeon 780M. Elle est couplée à 32 Go de RAM DDR5 (extensible à 64 Go) et à un SSD NVMe de 2 To. Cette configuration est proposée au tarif de 899 €. À comparer avec les 2000 € réclamés par Apple pour un Mac Mini équipé de la même quantité de mémoire vive…

Note : une configuration moins puissante, basée sur une puce AMD Ryzen 7 7840HS, était également proposée par le constructeur. Néanmoins, elle ne semble plus disponible à l’heure où nous publions ce test.

Voici les caractéristiques techniques du Geekom A7 : 

  • Processeur : AMD Ryzen 9 7940HS
  • GPU : Radeon 780M
  • Mémoire vive : 32 Go de RAM DDR5 SODIMM 5600MT/s
  • Stockage : SSD M.2 2280 PCIe Gen 4 x 4 2 To
  • Lecteur de cartes SD : oui
  • Connectivité sans fil : Wifi 6E, Bluetooth 5.3
  • Audio : prise casque 3,5 mm
  • Connectivité filaire :
    • 3 x USB 3.2 Gen 2 Type A (jusqu’à 10 Gbit/s)
    • 1 x USB 2.0 Type A
    • 1 x USB 3.2 Gen 2 Type C (jusqu’à 10 Gbit/s)
    • 1 x USB 4 Type C (jusqu’à 40 Gbit/s)
    • 2 ports HDMI 2.0
    • 1 port Gigabit Ethernet (10/100/1000BASE‑T)
    • 1 port infrarouge
  • Dimensions : 112,4 x 112,4 x 37 mm (H x L x P)
  • Poids : 450 g

Ergonomie et prise en main

S’il y a bien une chose à retenir sur ce Geekom A7, c’est sa compacité. Mesurant 11,2 cm de large et de long et 3,7 cm de haut, ce carré aplati fait honneur à l’appellation de “Mini PC”. À tel point qu’il réussit à être encore plus compact que le Mac mini. Son poids de 450 g (pour un volume de 0,47L selon Geekom) est très mesuré. On pourrait ainsi presque s’imaginer le transporter dans un sac à dos pour l’utiliser chez soi ou au bureau – avec le bloc alimentation secteur, externe malheureusement.

Un mini PC qui tient dans le creux de la main

De même, on apprécie beaucoup la robe argentée en aluminium unibody. D’une manière générale, les finitions sont très qualitatives. Toutefois, la partie arrière, au niveau des différentes prises, est en plastique. On notera que cette languette noire “déborde” légèrement sur les côtés. Comme un clin d’œil au Mac Mini, dirons-nous.

Sur la face supérieure, seul le logo de la marque est présent. Sur le dessous du boîtier, quatre petits patins antidérapants dissimulent les vis permettant de le démonter. A ce titre, notez que le boîtier est parfaitement stable une fois posé sur une table. On regrette simplement l’absence de port Kensington pour éviter les vols.

Clairement, les matériaux et le niveau des finitions sont largement supérieurs à ceux des autres modèles proposés par Geekom. En effet, ces derniers sont (à l’heure actuelle) équipés d’une coque en plastique bleue ou grise, aux finitions moins premium.

Au chapitre de l’évolutivité, ce mini PC Geekom est plutôt convaincant. En effet, il est possible d’installer jusqu’à 64 Go de RAM (DDR5 5600MT/s). Un point que les créatifs apprécieront largement. En revanche, s’il est bien possible de changer le SSD, sa capacité ne pourra pas dépasser 2 To, au format SSD M.2 2280, dommage. Au-delà, certains esprits chagrins pourraient peut-être regretter le manque de place disponible pour ajouter un disque dur supplémentaire.

Le mini PC Geekom dans un ordinateur de type tour unité centrale : on apprécie la compacité !

Une connectique complète

À l’avant, outre le bouton d’allumage, on dispose d’une prise casque et de 2 prises USB 3.2 Gen 2 Type A (format classique). L’une des deux est compatible avec la norme Power Delivery. Hélas, point de port USB-C en façade.

Les tranches gauche et droite sont ornées d’une grille finement dessinée pour la ventilation. Le lecteur de carte SD prend place sur le côté gauche. Seul petit reproche : aucun haut-parleur n’est présent. Pour la sortie du son, il conviendra d’utiliser la prise micro/casque en façade.

C’est à l’arrière que la majorité de la connectique est logée. On découvre ainsi un port USB 3.2 Gen 2 Type A, un port USB 2.0, un port USB-C 3.2 Gen 2, un port USB-C 4.0, un port Ethernet, deux ports HDMI 2.0 et la prise pour le bloc d’alimentation secteur.

La présence d’un port USB-C 4.0 est un excellent point, tant cette norme tend à se répandre et offre des débits supérieurs. En revanche, nous aurions préféré des ports HDMI 2.1, qui auraient permis une sortie en 8K 60 fps ou 4K 120 fps. Avec les ports HDMI 2.0, on se retrouve “bridés” à une sortie en 4K 60 fps.

Pour de la 8K 30p, il faudra passer par le port USB 4.0 ou USB 3.2 Gen 2, tous deux utilisant le protocole Display Port 1.4. Selon le constructeur, l’ordinateur est aussi capable de gérer 4 écrans externes en 4K.

Last but not least, l’ordinateur est fourni avec un adaptateur secteur 120W. Heureusement, il s’avère relativement compact et discret.

Performances du Geekom A7

Au-delà de toutes ces considérations, quel niveau de performances pouvons-nous obtenir de ce mini PC prometteur ? Nous avons utilisé le Geekom A7 pendant plusieurs semaines. Au menu : rédaction d’articles (logique), navigation web, post-traitement de photos et montage de vidéos.

Puce AMD Ryzen 9 7940HS

Contrairement à celui d’Apple, l’univers Windows repose toujours (pour le moment) sur l’architecture x86. Le mini PC Geekom A7 est basé sur un processeur AMD Ryzen 9 7940HS. Comme son nom l’indique, elle appartient à la gamme Ryzen 9, qui regroupe les puces haut de gamme d’AMD.

Cette puce est gravée en 4 nm et est équipée de 16 cœurs. Elle appartient à la série « HS » et est conçue pour offrir un compromis optimal entre performances et économies d’énergie. On la retrouve d’ailleurs au sein de (gros) PC portables ou de PC fixes compacts.

Ces derniers possèdent une fréquence de base de 4 Ghz, et peuvent monter jusqu’à 5,2 Ghz en mode Boost. Au sein du Geekom A7, l’enveloppe thermique (TPD) est de 45W (d’après le constructeur) … mais nos différents logiciels affichent une valeur de 35W. Étrange.

Côté processeur graphique, on devra se contenter du chipset graphique intégré Radeon 780M. L’accélération GPU sera donc un peu plus limitée qu’avec une « vraie » carte graphique dédiée. Cependant, la puce dispose d’un moteur neuronal (NPU) pour assister aux tâches liées au Deep Learning et à l’IA.

Windows 11 à la manœuvre

Le Geekom A7 est livré avec Windows 11 Pro, dernière version de l’OS de Microsoft. À l’ouverture de la boîte, le PC est prêt à fonctionner. Au quotidien, les 32 Go de mémoire vive font leur effet et le PC est extrêmement fluide. La réactivité de la machine est impressionnante, tant pour le démarrage à froid, la sortie de veille ou l’ouverture des programmes.

On peut ainsi faire tourner plusieurs applications très gourmandes en ressources en même temps (Photoshop et Lightroom par exemple) sans faire ramer l’ordinateur. Un point auquel on s’habitue très vite.

En outre, l’installation de Windows est particulièrement propre. En dehors des pilotes nécessaires au fonctionnement de l’ordinateur, le nombre d’applications préinstallées est très réduit. On regrette simplement que Microsoft ait toujours tendance à pousser ses propres applications.

Geekom A7 : très bien armé pour la photo et la vidéo

Pour mesurer les performances du Geekom A7, nous l’avons passé à notre banc de test. Nous avons notamment chronométré l’exportation de 101 fichiers RAW de 55 Mo par Lightroom Classic, et d’une vidéo en 4K UHD 30 fps de 10 minutes par Adobe Premiere Pro.

Taille mini sur le bureau

Et les résultats ne se sont pas fait attendre. L’exportation de nos 101 fichiers RAW a pris seulement 1 minute et 48 secondes. Ces très bonnes performances permettent à ce mini PC de se placer dans le haut du classement. Il se permet de tutoyer le MacBook Pro à puce M1 Max.

La partie vidéo, en revanche, est légèrement en retrait. L’export de notre vidéo de 10 minutes en 4K 30p a pris 4 minutes et 6 secondes. C’est plus que le MacBook Pro et sa puce M1 Max (3 min 14 secondes)… mais (beaucoup !) moins que le MacBook Air à puce M2 (6 min 19 secondes).

Export 101 fichiers RAW (Lightroom)Export vidéo 10 min. 4K 30 i/s (Premiere Pro)
Geekom A71 min 464 min 06 sec
Samsung Galaxy Book 3 Pro2 min 18 sec3 min 44 sec
MacBook Air M2 (2022)2 min 32 sec6 min 19 sec
MacBook Pro M1 Max (2021)1 min 43 sec3 min 14 sec
Mac mini M1 (2020)3 min 9 sec6 min 42 sec
Acer ConceptD 73 min 15 sec2 min 37 sec

Nous avons également lancé le benchmark du jeu Shadow of the Tomb Raider. Avec les réglages « haut » par défaut (Full HD), le jeu tourne à 44 fps – avec quelques petites saccades par moment. Pour une expérience de jeu plus fluide et un framerate approchant les 60 fps, il conviendra d’adopter les réglages « moyen ». Des performances honorables pour une machine sans carte graphique dédiée.

Enfin, on apprécie la présence d’un moteur neuronal (NPU), bien pratique pour toutes les tâches ayant recours à l’IA. Le Geekom A7 a mis 1 minute tout rond avec la nouvelle fonction de réduction de bruit intelligent de Lightroom Classic. C’est bien… mais les MacBook Pro à puce Apple Silicon mettent 2 fois moins de temps !

SSD interne et lecteur de carte : c’est du rapide !

La bonne surprise vient aussi du SSD interne 2 To (fourni par Acer). Il est capable de monter à 4913 Mo/s en lecture et 4684 Mo/s en écriture. Des valeurs très élevées, qui assurent un vrai gain de productivité au quotidien. La copie de fichiers sur le disque dur est donc bridée uniquement par le support de départ (carte mémoire ou disque dur).

Même topo du côté du lecteur de carte intégré à la machine. Ce dernier est compatible UHS-II – un excellent point. Avec notre carte SD de test, nous avons réussi à monter à 199 Mo/s en lecture et 188 Mo/s en écriture. Pour décharger la carte mémoire de son appareil photo, ce petit slot placé sur le côté de l’ordinateur fera parfaitement l’affaire.

Une ventilation relativement discrète

Le Geekom A7 dispose d’un refroidissement actif avec une ventilation interne permettant de limiter la chauffe des différents composants. En usage « courant » (web, traitement de texte…), les ventilateurs se montrent très discrets.

En revanche, lorsque l’on sollicite davantage la puissance de calcul de l’ordinateur, la ventilation devient un peu plus bruyante. Lors d’un export Lightroom ou d’une vidéo via Premiere Pro, les ventilateurs tournent à plein régime, mais le volume sonore reste relativement supportable (45 dB max selon Geekom).

En outre, le phénomène de thermal throttling est anecdotique, les temps d’exportations de notre vidéo de 10 minutes (4K 30 fps) étant quasi identiques d’une fois sur l’autre.

Conclusion : Geekom A7, un mini PC très bien armé

Au terme de ce test, le Geekom A7 s’impose comme un mini PC très séduisant, par sa polyvalence et ses performances. Le niveau de finitions est très élevé ; la robe en aluminium unibody confère une impression résolument premium.

Côté performances, le constat est très positif. Le processeur se montre très puissant – et on apprécie beaucoup la présence de 32 Go de RAM (extensible à 64 Go). La puce graphique intégrée est convaincante – même si ses performances ne peuvent égaler celles d’une carte graphique dédiée.

En clair, si vous retouchez beaucoup de photos et montez des vidéos en 4K ou 6K, le Geekom A7 pourra vous accompagner sans difficulté. On regrette simplement que la ventilation soit un peu bruyante en cas d’usage soutenu.

Enfin, ce mini PC dispose d’un atout indéniable : son prix. Proposé à 899 €, il offre un excellent rapport qualité-prix – étant 2 fois moins cher qu’un Mac Mini (à quantité de RAM équivalente). Si vous appréciez Windows et que vous recherchez une machine bien conçue et qui saura supporter vos différentes tâches de PAO sans difficulté, le Geekom A7 est un concurrent très bien armé.

Le Geekom A7 est disponible à 899 € sur Amazon et sur le site de la marque. Notez que le fabricant vous propose une remise de 50 € jusqu’au 14 avril 2024.

Test Geekom A7 : un mini PC qui fait de l’ombre au Mac mini
Design
8.5
Finitions
8.8
Fonctionnalités
8
Performances
8.7
Évolutivité
8
Rapport qualité-prix
9
Points forts
Très bonnes performances
Excellentes finitions
Design réussi, boîtier très compact
Connectique complète
Stockage SSD très rapide
32 Go de RAM DDR5, on aime
Présence d’un lecteur SD UHS-II
Installation de Windows 11 très propre
Points faibles
Ventilateur parfois un peu bruyant en cas d’usage soutenu
Capacité maximale du SSD limitée à 2 To, non extensible
Pas de carte graphique dédiée
Pas de haut-parleurs intégrés
HDMI 2.0 seulement, et pas
Pas de port USB-C Power Delivery
8.5
sur 10
Où acheter
Responsable éditorial

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bonjour, j’ai lu ou entendu sur youtube, que le Bios limitait la TDP à 35w, Bios jugé assez minimaliste et assez peu modifiable. donc ça bride le CPU, faudrait avoir des comparatifs avec d’autres non bridés.

    « l’enveloppe thermique (TPD) est de 45W (d’après le constructeur) … mais nos différents logiciels affichent une valeur de 35W. Étrange »

  2. Bonjour,
    La carte graphique AMD 780 M du Geekom A7 (890€) peut-elle afficher une résolution de 1920X1200 ?
    Je suis actuellement en Bi écrans 24 pouces ( Eizo) et la résolution maximum proposée est 1920X1080 donc aspect 16/9 sur mes moniteurs ( Bandes noires sup et inf)
    Merci d’avance pour votre réponse.
    Cordialement

  3. Très bon rapport qualité prix . je regrette juste de ne pas avoir accès à une résolution de 1920X1200 mais limité apparemment à 1920 x1080 (je suis en bi écrans Eizo 24 pouces) et je me retrouve donc avec du 16/9. Je n’ai lu malheureusement aucune information sur les tests concernant cette limite bien que conscient qu’une carte dédiée serait plus performante. Limite aussi de la 780 M avec l’IA de LR pour la réduction du bruit dans l’image. Le chipset Intel de mon Mac mini 2 pro s’en tire bien mieux pour les deux problèmes mentionnés.. mais bon ce n’est pas le même investissement.