DxO PureRAW 4 : traitement RAW et réduction du bruit plus précis avec DeepPrime XD2

DxO passe la 4e. L’éditeur français présente DxO PureRAW 4, la dernière itération de son logiciel de dématriçage et de réduction du bruit pour les fichiers RAW, assisté par intelligence artificielle. Cette mise à jour introduit un tout nouveau moteur, DeepPrime XD2, conçu pour améliorer la restitution des détails les plus subtils lors de l’élimination du bruit. L’interface utilisateur a aussi été améliorée. Retour sur les nouveautés de DxO PureRAW 4.

DeepPrime XD2 : nouvelle version du moteur de débruitage assisté par IA pour des scènes complexes mieux restituées

En mars 2023, DxO avait lancé DeepPrime XD, un nouvel algorithme de traitement conçu pour une restitution plus fidèle des textures les plus fines (plumes, poils, etc.). Moins d’un an plus tard, l’éditeur boulonnais dévoile son successeur, baptisé… DeepPrime XD2.

À la clé, un meilleur rendu des détails lors du débruitage de vos images, y compris à très haut ISO et sur des motifs complexes. DeepPrime XD2 doit aussi conserver la douceur de l’image dans les zones de flou et le bokeh. Ce nouveau moteur devrait ainsi donner de très bons résultats sur les photos d’animaux ou de nature, indique DxO. De même, les effets de halo autour de certains objets très contrastés devraient faire partie du passé. De quoi permettre un rendu beaucoup plus fidèle de l’image, sans artefact parasite.

Notez que ce nouveau moteur DeepPrime XD2 vient remplacer DeepPrime XD, sauf pour les fichiers RAW X-Trans de chez Fujifilm qui utilise toujours DeepPrime XD pour le moment. Le moteur DeepPrime « classique » continue d’être présent pour les images ne présentant pas de difficulté particulière hormis un niveau de bruit élevé.

DxO indique également que ce nouveau moteur, basé sur de nouveaux algorithmes d’IA et de Machine Learning, devrait utiliser au mieux les capacités de la carte graphique de votre ordinateur, afin d’accélérer et améliorer le processus de traitement d’image.

Nouvel outil d’amélioration de la netteté des objectifs

DxO PureRAW 4 se dote également d’un nouveau module d’amélioration de la netteté. Contrairement aux solutions concurrentes, ce dernier ne renforce pas les microcontrastes sur toute l’image (de manière uniforme).

Grâce aux modélisations des défauts optiques (issues des laboratoires de DxO), l’éditeur propose une accentuation « adaptative » pour chaque couple boîtier + objectif. Fin décembre 2023, DxO possèdait 89 697 combinaisons d’appareils photos et objectifs.

Le but : améliorer l’homogénéité de l’image en corrigeant parfaitement les défauts de l’objectif utilisé. Une méthode qui devrait faire une vraie différence, notamment avec des optiques assez anciennes et/ou peu homogènes.

Modélisation de la netteté d’un objectif par DxO

Enfin, comme sur les versions précédentes, PureRAW 4 est en mesure de corriger les distorsions en barillet, en coussinet et en trapèze, ainsi que le vignetage et les aberrations chromatiques sur les fichiers RAW. De quoi profiter d’une base « saine » pour post-traiter ses photos dans son logiciel de retouche préféré.

Aperçu en temps réel et nouveaux curseurs de luminance et de renforcement des détails

DxO en profite pour apporter plusieurs nouveautés à l’interface de son logiciel. D’une part, et c’est la grosse nouveauté, le logiciel dispose désormais d’un aperçu en temps réel des modifications – ainsi que d’une vue fractionnée avant/après retouche. Une fonction très pratique pour voir l’impact du réglage avant de lancer le traitement. Cela nous rappelle légèrement Topaz Denoise AI.

On note aussi l’arrivée de deux nouveaux curseurs : « Luminance » et « Forcer les détails ». Ce dernier doit permettre d’ajuster l’intensité du traitement, afin d’éviter une suraccentuation des détails et un rendu trop artificiel de l’image.

L’éditeur propose également une nouvelle pop-up offrant un récapitulatif des corrections appliquées au fichier RAW (algorithme utilisé, corrections optiques, etc.) et des paramètres de sortie (format, dossier, nommage, collection cible, etc.). Le système de file d’attente, introduit avec PureRaw 3, est toujours de la partie.

PureRAW 4 offre aussi un nouvel outil de renommage des fichiers par lot avant l’exportation. Comme dans Lightroom Classic, on peut entrer un texte libre (le nom du shooting par exemple), accompagné de métadonnées : la date de prise de vue, le numéro des fichiers, la sensibilité ISO, et bien plus. On peut d’ailleurs créer des presets personnalisés : une option bien pratique.

PureRAW 4 s’accompagne aussi de 2 nouveaux widgets. Le 1er détecte l’ajout d’une carte mémoire à l’ordinateur et propose d’ouvrir le logiciel pour commencer à traiter les photos. Et le second offre un aperçu des traitements en cours.

Enfin, DxO PureRAW 4 offre toujours une intégration à l’explorateur Windows et au Finder de macOS, et peut fonctionner comme plugin pour Lightroom Classic – avec la possibilité de spécifier la collection cible à l’export.

Last but not least, l’éditeur indique être en train de réfléchir à une (légère) compression des fichiers DNG livrés par le logiciel – ce qui permettrait d’économiser en espace disque.

Prix et disponibilité de DxO PureRAW 4

DxO PureRAW 4 est disponible dès maintenant sur le site web de l’éditeur. La licence est proposée à 119 €, soit 10 € de moins par rapport à PureRAW 3. Si vous possédez déjà une licence du logiciel, la mise à jour vous est proposée au tarif réduit de 79 €.

Une version d’essai est également disponible pour tester le logiciel.

Notre premier avis sur DxO PureRAW 4

Un an après la présentation de DeepPrime XD dans PureRAW 3, DxO présente une version « revue et corrigée », conçue pour générer moins d’artefacts et proposer un meilleur rendu lors du traitement RAW et du débruitage. DxO PureRAW 4 améliore encore davantage son moteur pour offrir des clichés au format RAW DNG encore plus qualitatifs. Une attention certes louable… mais dommage que l’éditeur propose ce nouveau moteur au travers d’une mise à jour… payante.

Heureusement, DxO propose un certain nombre de nouveautés pertinentes, comme l’outil d’amélioration « non-linéaire » de la netteté, adapté à chaque couple boîtier + objectif.

Petit à petit, DxO PureRAW 4 gagne en maturité, et est pour nous un logiciel très bien pensé pour traiter vos fichiers RAW et réduire le bruit numérique, avant de passer à l’étape de retouche créative dans votre logiciel d’édition photo favori.

Responsable éditorial

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Un des premiers utilisateurs, j’ai laissé tomber à cause de ces maj annuelle à chaque fois payante ! Autant passer à l’abonnement…

  2. Je vais aller dans le sens de Sebl ; sauf que j’aurais du mal à m’en passer. J’ai acheté PureRAW en 2021, je viens d’acquérir la mise à jour ( V.3 ) en novembre 2023 … et quelques mois plus tard voici la V.4 avec un prix de Màj toujours aussi élevé : 79€ tous les ans cela commence à faire beaucoup ( une cinquantaine d’€ maxi serait plus raisonnable )

  3. Je suis en contact avec le service assistance de DxO depuis 2 jours pour leur faire remarquer que deux mois après avoir payé pour la version 3 je dois encore passer à la caisse. Mais cette fois, ça na passe pas. Dommage, car leurs produits sont très intéressants mais leur politique commerciale l’est beaucoup moins. Ils ont plutôt tendance à prendre les clients pour des vaches à lait.