Photographe de baseball : son téléobjectif 400 mm f/2,8 à 12 000 € lui a peut-être sauvé la vie

La vie de photographe de sport n’est pas de tout repos. Jim Rassol, photojournaliste pour le Sun-Sentinel, en a fait l’expérience lors d’un récent match de la ligue de baseball américaine, où une balle est venue exploser la lentille frontale de son téléobjectif Sony FE 400 mm f/2,8 G Master, une optique à 12 000 €.

Publié sur le compte Twitter de Bally Sports Florida & Bally Sports Sun, la vidéo au ralenti permet de voir que la balle de baseball, propulsée à plus de 167 km/h, est venue exploser la lentille frontale de l’objectif, dont le diamètre maximal est de 15,8 cm. A noter que le photographe n’utilisait pas son pare-soleil…

Des morceaux de verre ont littéralement volé de son objectif, heureusement sans blesser le photographe et les personnes autour. A cette vitesse, on ne peut imaginer ce que la balle aurait pu faire si l’objectif ne l’avait pas arrêté. Un filet de sécurité, derrière lequel les photographes accrédités doivent se situer, permettait normalement de le protéger.

Malheureusement, l’histoire ne se termine pas là. Le photographe n’avait en effet pas pris d’assurance pour son matériel photographique. Malgré l’absence de blessure, il se retrouve ainsi avec une optique inutilisable et dont le coût d’une réparation est sûrement en dehors de son budget – d’où l’intérêt de réfléchir à une assurance photo, lorsque l’on utilise un matériel photo très onéreux pour son gagne-pain.

Heureusement pour Jim Rassol, des amis photographes ont mis en ligne une page GoFundMe afin de rassembler des fonds et aider le photographe malchanceux. Pour autant, il est important de rappeler qu’un filet de sécurité, derrière lequel les photographes accrédités doivent se situer, permet de les protéger, ainsi que leur équipement.

A l’heure actuelle, le projet GoFundMe a rassemblé plus de 7 300 $, ce qui devrait permettre au photographe, grâce à la très forte réaction de la communauté, de faire réparer son objectif. D’ailleurs, le photographe a indiqué sur cette page que Sony lui a depuis proposé un 400 mm en prêt, le temps de procéder à la réparation de l’objectif, et qu’ils lui offraient une année supplémentaire de support Sony Pro.

Une chose est certaine : Jim Rassol gardera sûrement ce moment gravé dans sa mémoire.

Fondateur et rédacteur en chef

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Ne pas prendre d’assurance quand on a des optiques de ce niveaux et dont on depends pour manger, c’est pas tres professionnel..
    Content pour lui que il n’ai pas de dommages physique et pour la cagnotte, je peux le comprendre pour le Pare-soleil: ca doit être un enfer a utiliser dans un espace restreint et les filets. D’ailleurs vous faites plusieurs fois mention des filets « sensés le protéger », ce qui n’a pas été le cas.. Va t il intenter un procès au stade (on est aux US..)?
    Les stades vont-il devoir bunkeriser les photographes? Qui va en profiter pour clamer que les robots téléguidés a distance vont prendre le dessus vu le danger d’avoir des humains en bord de stade?
    Interessant de voir le déroulement futur.