Trop de monde sur la photo : 9 astuces pour photographier la ville malgré la foule

La suite après cette publicité

Nos villes sont encombrées, avouons-le. A toute heure de la journée, les plus beaux lieux regorgent de touristes en quête de leur prochaine publication Instagram ou tout simplement de riverains qui vaquent à leurs activités quotidiennes. Quoi qu’il en soit, il est difficile d’avoir des photos « propres » sans un minimum d’effort. Comment peut-on éviter les foules sans attendre la prochaine vague de confinement ? Nous allons évoquer ici 9 astuces pour vous aider à maintenir une démarche artistique malgré le chaos urbain, de la prise de vue à la post-production.

Astuce 1 : le bokeh

La solution la plus intuitive pour un photographe amateur est de flouter l’arrière-plan en introduisant un maximum de bokeh. Le bokeh a sa place dans nos boites à outils mais les objectifs à grande ouverture peuvent vite vous fâcher avec votre banquier.

Heureusement, notre capacité à générer du bokeh va dépendre davantage de la distance au sujet et de la distance de celui-ci avec l’arrière-plan que de notre ouverture. Ainsi, plus le sujet est proche de vous et éloigné de l’arrière-plan, plus l’effet de flou d’arrière-plan (le bokeh) sera prononcé. C’est d’autant plus vrai que la focale est longue, même s’il faudra jongler avec la distance minimale de mise au point, plus grande sur les téléobjectifs.

D’autre part, le contexte est important, parfois il est nécessaire de pouvoir discerner une partie de l’environnement si celui-ci contribue à l’histoire que l’on souhaite raconter. Par exemple, la photo ci-dessous prise à f/4 plutôt que f/1,4 permet d’effacer les piétons et les bus derrière notre pêcheur mais en conservant la silhouette de la mosquée ainsi que le drapeau turc qui sont des éléments de contexte importants.

Astuce 2 : adopter une focale plus longue

La photo de paysage urbain ou de paysage en général est souvent associé au grand angle. On imagine nécessaire d’inclure une grande vista pour être fidèle à la réalité mais dans bien des cas, une focale plus longue, un détail de la scène peut être plus esthétique que la scène dans son ensemble. Même si cela implique de couper son sujet. Cette photo de détails permettra de capturer un élément sans pour autant avoir le « bruit » de la vie aux alentours.

Astuce 3: utiliser un premier-plan avantageux pour masquer les distractions

On peut se déplacer autour de son sujet jusqu’à trouver un premier plan avantageux qui permet d’occulter tout ce que l’on souhaite cacher. Ci-dessous, nous utilisons un véhicule pour camoufler les piétons sur le trottoir devant le Capitol.

Astuce 4 : se coucher très tard

Praça do Comércio, Lisbonne à 21h55

Pour peu que le lieu que vous considérez soit accessible de nuit, il est plus aisé d’attendre que tout le monde soit couché pour devenir propriétaire de la scène sans aucune perturbation. Un trépied sera généralement nécessaire pour gérer ses ISO via une pose longue. Les panoramas nocturnes ont l’avantage d’offrir des couleurs d’éclairage parfois sympathiques. La nuit est votre ami.

La suite après cette publicité
Ocean Drive, Miami à 5h58

Astuce 5 : se lever très tôt (personne n’aime ça)

Miami Beach à 7h01

Vous n’aimez pas les ambiances nocturnes et préférez la lumière du jour ? Pas de problème mais il va falloir se lever tôt. En été, le jour se lève à 5h dans la plupart des pays du Nord. Ça vous laisse une bonne heure pour réaliser des clichés avant que la ville ne se réveille et que les rues ne soient remplies

Temple Senso-Ji, Tokyo à 7h12

Astuce 6 : profiter du mauvais temps

Personne n’aime se promener sous la pluie, nous non plus mais nous constatons que dès que celle-ci s’achève, nous avons une petite fenêtre de temps avant que les touristes ne reviennent en masse. Attention, si votre matériel est dit « tropicalisé », il n’est pas étanche pour autant. Votre appareil photo pourra survivre à une éclaboussure mais pas à une douche : parapluie, parapluie, parapluie !

Astuce 7 : pensez à la pose (très) longue

Tout ce qui se déplace sur une scène s’efface tout seul dès lors que le temps de pose est suffisamment long. Un trépied et un filtre ND seront nécessaires pour un maximum d’efficacité.

Il est préférable d’utiliser un filtre ND en conservant son objectif sur une ouverture correcte comme f/9 plutôt que de fermer à f/22 et introduire de la diffraction. Nous recommandons un ND64 de nuit ou un ND1000 de jour. Des temps de pose entre 10 et 30 secondes sont généralement suffisants mais les scènes les plus complexes peuvent nécessiter jusque 3 minutes.

Astuce 8 : utiliser l’outil clonage de Lightroom

Si les 7 premières actions pouvaient se faire directement dans le boitier, ici, il va falloir passer par la case post-traitement. La fonction clonage de Lightroom (ou tout autre logiciel de retouche favori) permet de recouvrir une section de sa photo par une autre section existante sur la même photo. On peut par exemple effacer un oiseau sur un grand ciel bleu en le recouvrant par une partie vide de ce même ciel.

Attention, il est impératif d’avoir autre chose à mettre à la place de ce que l’on souhaite camoufler sans nuire à l’esthétique de l’image, Lightroom ne peut pas inventer quelque chose qui n’existe pas. D’autres logiciels permettent également de simuler le remplissage à partir du contenu avoisinant.

Astuce 9 : faire un composite dans Photoshop

Le mot « composite » fait peur et dès que l’on parle de Photoshop on a tendance à faire fuir 80% des photographes. Rassurez-vous, on peut faire un composite en 3 étapes simples que nous allons détailler ci-dessous. Nous vous garantissons que vous ne passerez pas plus de 2 minutes dans Photoshop.

La suite après cette publicité

D’abord, parlons de la prise de vue : Il est impératif d’avoir un trépied et que celui-ci reste immobile toute la durée de la prise de vue.

  • Etape 1 : Faire le cadrage souhaité

Voici notre scène. Nous aimons la devanture de ce magasin et le tramway très typique de Lisbonne. Le souci est que c’est une avenue avec beaucoup de monde. La pose longue est exclue parce que nous souhaitons figer le tramway.

  • Etape 2 : Diviser sa scène en zones d’intérêt et réaliser une photo pour chacune d’entre-elle

Nous allons diviser en 3 zones dans notre cas. Le trottoir de droite, la moitié gauche du magasin et le Tramway lui-même.

  • Etape 3 : Copier les portions désirées d’une image à l’autre

La procédure de copier-coller dans Photoshop est relativement simple (surtout si les photos ont été réalisées avec un trépied stable) mais pour vous aider à la réaliser parfaitement, elle fera l’objet d’un article dédiée – à venir.

Conclusion

Vous voici désormais prêt pour réaliser de belles photos en ville malgré les 26 millions d’habitants qui se bousculent devant vous. N’hésitez pas à partager avec nous vos astuces pour gérer la foule, on a très envie de vous lire.