Nik Collection 5 by DxO : interface rajeunie, nouvelles fonctions pour Color Efex et Analog Efex et une grosse surprise

DxO lance la 5e version de la Nik Collection. La suite de plugins reçoit un certain nombre de nouveautés, qui concernent essentiellement Nik Color Efex et Nik Analog Exef – deux des modules les plus prisés par les photographes. Le développeur français en profite aussi pour poursuivre ses travaux menés depuis quelques années avec une meilleure intégration au sein de Photoshop. Et, en prime, DxO PhotoLab 5 est désormais offert en cadeau avec la Nik Collection 5.

La Nik Collection by DxO continue son chemin

Tout juste un an après la version 3, DxO lance la Nik Collection 5.0. Sans surprise, cette nouvelle version de la suite de 8 plugins vient capitaliser sur les importantes évolutions apportées l’an dernier, tout en ajoutant un certain nombre de nouveautés bienvenues. 

Ainsi, on retrouve avec plaisir la barre d’outils Nik Selective Tools pour Photoshop (introduite avec la version 3 en 2020), qui « flotte » au-dessus de l’interface et donne accès à tous les modules de la Nik Collection. C’est aussi par ce biais que l’on accède aux « Meta-Presets », l’une des principales nouveautés de l’an passé. 

Pour ce cru 2022, l’éditeur boulonnais continue de perfectionner l’intégration de sa technologie U Point, et poursuit également son travail d’amélioration de l’interface de ses plugins.

Nik Color Efex : le plugin le plus populaire fait peau neuve

Au sein de la Nik Collection, Nik Color Efex tient une place privilégiée. Selon l’éditeur, ce dernier est le plus utilisé par les photographes, avec pas moins de 18 millions d’exports réalisés en 2021

Et DxO semble bien décidé à offrir une cure de jouvence à ce plugin. À l’instar de Viveza ou de Silver Efex, il bénéficie à présent d’une interface plus claire, plus sobre et plus agréable à utiliser. Les différents préréglages et les favoris sont regroupés dans la colonne de gauche. De même, les outils de retouche sont rangés dans la colonne de droite. 

On y retrouve notamment les fameux U Point, qui peuvent être dupliqués, regroupés et renommés à l’envi. Un nouveau curseur d’opacité vient également faire son apparition, afin de « doser » l’intensité de la retouche. 

Deux points de contrôle ont été placés sur cette image, au-dessus des petites barques rouges.

À noter que DxO ajoute deux curseurs de sélectivité des couleurs (luminance et chrominance). Ces derniers permettent de mieux cibler les zones de l’image qui seront affectées par la retouche, notamment avec une vue « inversée » monochrome. Une manière pour DxO d’offrir une plus grande précision dans le post-traitement de nos photos… et que nous avions déjà croisée au sein de PhotoLab 5.

Grâce à une option de l’interface, le logiciel affiche l’image en négatif, et seules la zone affectées par la retouche apparaissent en blanc. Pour augmenter (ou réduire) sa taille, on peut jouer avec les curseurs de luminance et de chrominance.

L’éditeur en profite pour rajouter la technologie ClearView, issue elle aussi de DxO PhotoLab. Pour mémoire, cette dernière permet de supprimer facilement le voile atmosphérique des clichés, en renforçant le contraste local. On peut ainsi facilement rehausser le caractère d’une scène jusqu’ici plongée dans une brume peu esthétique. 

Enfin, Nik Color Efex propose maintenant d’ajouter un effet de grain à vos images, afin de leur offrir un rendu vintage du plus bel effet. L’éditeur indique avoir inclus 29 grains de pellicules couleur authentiques, issus de ses travaux effectués en laboratoire afin d’obtenir une modélisation fidèle du « vrai » grain issu des « vraies » pellicules argentiques. 

Autant d’améliorations qui devraient vous permettre de redonner du peps à toutes vos photos. 

Nik Analog Efex : argentique ou numérique, pourquoi choisir ?

Nik Analog Efex bénéficie également d’un certain nombre de nouveautés. Pour mémoire, ce plugin vise à recréer le look vintage des photos argentiques, en appliquant un effet analogue à celui des pellicules et des objectifs d’antan. 

En premier lieu, Analog Efex reçoit lui aussi un net rajeunissement de son interface. Selon l’éditeur, « l’interface et l’expérience utilisateur ont été entièrement repensées, afin d’offrir une approche plus intuitive, plus ludique ». 

Comme sur Color Efex, les suggestions de « recettes » sont regroupées dans la barre de gauche. Mais on y retrouve également un nouveau Camera Kit, qui permet d’ajouter des effets sophistiqués : bokeh personnalisé, double-exposition, fuites de lumière, poussières, vignetage, etc.

À partir d’une photo capturée avec un boîtier numérique, on dispose donc d’une liberté créative quasi-totale afin de donner de la personnalité à ses photos. Par exemple, on peut appliquer un effet de bokeh en forme d’étoile, adoucir ou étaler un objet sur une image. Les photographes ayant la nostalgie de l’argentique devraient donc à coup sûr y trouver leur bonheur. 

Enfin, les réglages plus poussés sont présents au sein de la barre de droite. On y retrouve également les points de contrôle U-Point, qui peuvent là aussi être dupliqués, regroupés et renommés à volonté. 

Perspective Efex : de nouvelles combinaisons de boîtiers et d’objectifs

Le plugin Perspective Efex reçoit également son lot de nouveautés. Comme son nom l’indique, ce module permet de corriger tous les types de distorsions de la perspective (barillet, coussinet, fisheye) et redresser avec précision les lignes verticales/horizontales de vos photos. 

Particulièrement efficace, il se base sur l’expertise de DxO Labs, qui dispose de plusieurs dizaines de milliers de combinaisons boîtiers/optiques. Avec cette nouvelle version, le développeur ajoute un total de 20 nouveaux boîtiers et 40 nouveaux objectifs

Pas moins de 5 000 combinaisons boîtiers/objectifs supplémentaires sont ainsi disponibles au sein du logiciel. 

DxO PhotoLab 5 offert avec la Nik Collection : le meilleur des deux mondes

Enfin, DxO nous a surpris en annonçant offrir son logiciel de retouche PhotoLab 5 (en version Essential) pour tout achat d’une licence de la Nik Collection 5. Dans le fond, cette initiative est parfaitement censée. 

D’une part, les deux logiciels fonctionnent en parfaite symbiose, Une fois votre image retouchée dans PhotoLab, ce dernier vous renvoie directement vers les plugins de la Nik Collection 5, où vous pourrez continuer de révéler tout le potentiel de vos photos. 

D’autre part, cette initiative permet à DxO de proposer une solution complète (et sans abonnement !) aux photographes qui ne disposent pas de Lightroom ou de Photoshop. Une manière pour l’éditeur de mettre en avant son logiciel de retouche photo et ses technologies maison.

Enfin, l’éditeur vous propose un tarif préférentiel pour l’édition Elite de PhotoLab 5 : la mise à niveau passe à 80 €, contre 219 € si vous achetez l’édition Elite « à part ». 

Pour mémoire, seule l’édition Elite permet de retoucher les images capturées avec les hybrides Fujifilm à capteur X-Trans. Elle inclut DeepPrime, un outil de suppression du bruit numérique basé sur l’IA d’une grande efficacité. 

Prix et disponibilité de DxO PhotoLab 5

La Nik Collection 5 by DxO est disponible dès à présent sur le site de l’éditeur. Comptez 149 € pour toute nouvelle licence – sans aucun abonnement. 

Si vous possédez déjà une licence pour une précédente version, la mise à jour est proposée au tarif préférentiel de 79 €.

Une version d’essai gratuite, valable pendant un mois, est disponible sur le site de DxO.

Notre premier avis sur la Nik Collection 5 by DxO

Version après version, DxO continue son travail de fond autour de la Nik Collection. Nouvelle interface, meilleure intégration au sein de Lightroom et Photoshop – et toujours la possibilité de travailler de manière non-destructive : l’éditeur français propose aujourd’hui une solution ultra-complète pour révéler tout le potentiel de nos photos

On apprécie également la manière dont les logiciels de DxO se répondent : certaines fonctionnalités phares de PhotoLab profitent désormais aux plugins de la Nik Collection – et inversement. Ceci contribue à former un écosystème de retouche très complet et homogène, ce que bon nombre de photographes devraient apprécier.