Les femmes s’exposent 2022 : le festival normand qui rend les femmes photographes plus visibles

Le festival photo Les femmes s’exposent revient pour sa 5e édition à Houlgate en Normandie, du 8 juin au 4 septembre 2022. Placé sous le signe de la résilience, ce festival présente également plusieurs expositions sur le Liban, un État dont l’effervescence culture et artistique lui a toujours permis de rebondir, malgré les guerres.

La photographie n’est pas exemptée de discriminations : les femmes représentent 25% des photographes des grandes agences et de la programmation des expositions et festivals.

C’est face à ce constat que le festival « Les femmes s’exposent » se donne pour vocation de se consacrer entièrement aux femmes photographes et à leur visibilisation. Photographes implantées ou nouveaux talents, elles sont mises en avant sur un même niveau dans une démarche de valorisation et de soutien, et ainsi, retracer l’histoire des anciennes générations tout en donnant à voir les contributions des nouvelles.

Pour cette cinquième édition de ce festival, les organisatrices ont notamment souhaité mettre en avant le travail d’Anaïs Boudot, diplômée de l’École nationale supérieure de la photographie d’Arles en 2010 et du Studio national des Arts contemporains Le Fresnoy en 2013. Avec « Les oubliées », elle poursuit son travail autour des processus d’effacement de l’image et d’apparition pour développer son propos sur ces femmes occultées injustement de l’histoire, souvent mises à l’écart par les artistes masculins. Sous le regard d’Anaïs Boudot, ces anonymes se révèlent partiellement : elle intervient à même les images, déchire, rature, gratte, et donne ainsi sens à leur disparition. Une manière de mettre en lumière cette absence et d’opérer un geste de réparation tant attendu.

© Anaïs Boudot

Ce festival donne également l’occasion de découvrir la profession plutôt méconnue de photographe de plateau, un métier particulièrement masculin qui a tendance à se féminiser ces dernières années. Depuis 1997, Stéphanie Branchu traverse les tournages avec son appareil pour rendre compte en quelques images de l’ambiance d’un plateau, l’histoire d’un film, mais surtout capturer l’émotion et le regard d’un acteur ou d’une actrice.

© Stéphanie Branchu

Pour Youquine Lefèvre, née en Chine où la préférence va aux garçons et où une politique de contrôle des naissances s’applique, devenir photographe a vite été synonyme de recouvrement de sa capacité d’agir en tant que femme. Photographier et témoigner de son vécu de fille adoptée afin de reprendre le pouvoir contre les diktats : à travers « Le pays des promesses », elle part à la recherche de ses origines en retournant dans son pays natal pour questionner cette politique de l’enfant unique et révéler ses nombreuses conséquences.

© Youqine Lefevre

Cette 5e édition du festival photo normand met également en avant le Liban grâce à quatre expositions de photographes libanaises, ainsi que des projections.

Pour rappel, Les femmes s’exposent au-delà des 14 expositions, c’est également une résidence photo, 2 prix et 1 bourse ainsi que 3 projets pédagogiques, dont 1 projet d’éducation à l’image à l’école de Houlgate.

Informations pratiques :
Les femmes s’exposent
Houlgate, Normandie
Du 8 juin au 4 septembre 2022
Plusieurs lieux en ville
Entrée libre

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site du festival.

Advertisement