Sony Xperia 1 IV : le premier smartphone équipé d’un « vrai » télézoom optique

Mini-révolution dans le petit monde des smartphones. Sony dévoile son Xperia 1 IV, nouveau terminal haut de gamme. Il s’agit du premier smartphone à être doté d’un véritable zoom optique, avec une plage focale équivalent 85-125 mm. Il intègre également plusieurs nouveautés, comme un processeur de dernière génération. Retour sur toutes les caractéristiques de ce nouveau smartphone très prometteur. 

Xperia 1 IV Official Product Video – Speed is everything ​

Sony Xperia 1 : discrètes (r)évolutions

Depuis plusieurs années, Sony tente de s’imposer sur le marché hautement concurrentiel des smartphones haut de gamme. Malheureusement, la marque se fait supplanter par les modèles d’Apple et de Samsung – et doit également faire face à l’armada de smartphones chinois, qui misent sur une politique tarifaire très agressive. 

Pourtant, les flagships de Sony ne manquent pas de qualités. Le Xperia 1 II inaugurait une rafale ultra-rapide à 20 i/s. Il y a pile un an, le Xperia 1 III créait l’événement en optant pour un téléobjectif à double-focale 70/105 mm – une première sur un smartphone. Sans oublier le Xperia Pro-I, qui réutilisait le capteur type 1 pouce du RX100 VII (avec quelques limites il est vrai).

Et la marque japonaise ne se repose pas sur ses lauriers, puisque ce nouvel Xperia 1 IV devient le 1er smartphone au monde à être doté d’un « vrai » zoom optique. 

Un design… inchangé

Sur le front du design, on ne peut reprocher à Sony de manquer de constance. À tel point que la marque fait preuve d’un certain conservatisme, le Xperia 1 IV reprenant en tout point les codes stylistiques de ses prédécesseurs

Sony Xperia 1 IV

On retrouve donc le format tout en hauteur et l’écran 4K HDR OLED de 6,5 pouces au ratio 21:9, rafraîchi à 120 Hz. La dalle est entourée de bordures très fines en haut et en bas, évitant à Sony de recourir à une encoche ou à un poinçon

Le Xperia I IV reprend le design tout en hauteur de ses prédécesseurs (ici, le Xperia 1 III).

Comme sur les générations précédentes, le lecteur d’empreinte est placé sur la tranche droite, au sein du bouton Power. On y retrouve aussi le bouton du déclencheur photo. À ce titre, notons que Sony semble avoir réduit le chanfrein, donnant à son terminal un aspect plus monolithique que par le passé. 

3 capteurs photo et une révolution

Côté photo, en revanche, Sony rebat les cartes. Habituellement, le « zoom » des smartphones est obtenu en multipliant les objectifs et les capteurs (16 mm, 24 mm, 70 mm, 105 mm, etc). Entre chaque focale, les différents constructeurs tentent de combler le « vide » en employant un zoom numérique – avec une nette dégradation de la qualité d’image à la clé. 

Capture d’écran de l’appli « Photography Pro »

Ici, Sony met un pied dans le futur et dévoile le tout premier zoom optique pour smartphone. En plus des habituelles focales 16 mm et 24 mm, le Xperia 1 IV intègre un objectif de type périscopique. En faisant bouger les lentilles, on peut ajuster la longueur focale, allant de 85 à 125 mm. L’emploi des focales dites « intermédiaires » (90 mm, 100 mm, 105 mm, etc) devrait donc être entièrement possible sans dégradation de l’image, offrant des possibilités créatives inédites

Évidemment, on aurait aimé que la portée du téléobjectif soit encore plus grande, à l’image de certains modèles capables d’atteindre 240 mm (malgré une certaine baisse de qualité il est vrai). Mais il est certain que ce nouveau zoom optique préfigure l’avenir

Néanmoins, on ne pourra s’empêcher de regretter la très petite taille du capteur du téléobjectif (type 1/3,5 pouce, vs type 1/2,9 pouce sur le Xperia 1 III). Ceci pourrait s’avérer préjudiciable pour la qualité des photos, particulièrement de nuit

Voici la liste des caractéristiques des 4 capteurs du Sony Xperia 1 III :

  • Capteur principal 12 Mpx, type 1/1,7 pouce, optique 24 mm, ouverture f/1,7, OIS, Dual PD AF ;
  • Capteur 12 Mpx, type 1/2,5 pouce, ultra grand-angle 16 mm, ouverture f/2,2, Dual PD AF ;
  • Capteur 12 Mpx, type 1/3,5 pouce, téléobjectif 80-125 mm, ouverture f/2,3-2,8, OIS, Dual PD AF ; 1/3,5, 
  • Capteur 3D iToF

On notera ainsi que le Xperia 1 IV reprend les mêmes capteurs/optiques que son prédécesseur pour l’optique principale et l’ultra grand-angle. De même, les 3 capteurs comptent toujours 12 Mpx Une fois de plus, Sony résiste à la tentation de la course aux millions de pixels, relancée notamment par Samsung. 

Point notable, ces 3 capteurs affichent la mention Exmor RS, et sont de type BSI (rétroéclairé) et « stacked » (empilé), une puce DRAM étant placée directement sous la surface photosensible. En ayant recours à cette technologie, Sony peut proposer des vitesses de lecture du capteur largement réduites, avec un effet de rolling shutter inexistant. 

On retrouve naturellement la rafale à 20 images par seconde avec suivi du sujet et verrouillage de l’exposition. Comme sur les précédents modèles, la détection automatique et le suivi de l’œil du sujet est de la partie. 

Sony Xperia 1 IV
À l’instar des hybrides de la marque, le Sony Xperia 1 IV est capable de détecter et de suivre l’œil du sujet – humain ou animal

La même interface photo que le Xperia Pro-i

Avec le Xperia 1 III, Sony avait eu la bonne idée de simplifier ses interfaces de prise de vue. Hélas, le constructeur avait repris ses mauvaises habitudes avec le Xperia Pro-i, qui intégrait pas moins de 3 applications distinctes pour la photo et la vidéo. Et il semble bien que le Xperia 1 IV rejoue cette partition à l’identique. 

On retrouverait donc les applications : 

  • Photography Pro, dotée d’un mode « Basic », d’un mode Auto et des modes P/S/M pour reprendre la main sur les différents paramètres de prise de vue ;
  • Cinema Pro, visant à rappeler les caméras Sony Alta, et qui permet la capture de vidéos en mode S-Log uniquement ;
  • Video Pro, destinée notamment au vlog, mais avec plusieurs réglages avancés du zoom et de la mise au point. Cette dernière se dote d’une fonction de diffusion du contenu en direct (vers Youtube par exemple). 

Vidéo : stabilisation SteadyShot, mode CinemaPro 4K 120 fps

En parlant de vidéo, le Xperia 1 IV exploite les technologies SteadyShot et Flawless Eye – une combinaison déjà croisée sur le Xperia Pro-I. Leur but : atténuer les tremblements et mouvements parasites du vidéaste.

Sony Xperia 1 IV Flawless Eye
Sans et avec stabilisation

Comme son prédécesseur, le smartphone peut filmer en 4K jusqu’à 120 fps. Enfin, il présente également « une fonction de tournage vidéo multi-images pour enregistrer des vidéos avec une plage dynamique plus large sans perte de résolution ». Serait-ce là une manière de dire que le Xperia 1 IV prend en charge la technologie « DOL-HDR » (Digital OverLap HDR) ? Nous n’en saurons pas plus. 

Enfin, comme son prédécesseur, le Xperia IV peut être utilisé comme moniteur externe en le branchant à un hybride compatible. Il devrait également être compatible avec le moniteur de vlog introduit avec le Xperia Pro-i. Pour mémoire, ce petit minuteur de 3 pouces vient se loger derrière le smartphone, afin de permettre aux vloggers de contrôler leur cadrage en vue à la 1e personne. 

Le moniteur de Vlog de Sony, vu ici sur un Xperia Pro-i

Les autres caractéristiques du Xperia 1 IV

En outre, le Xperia 1 IV comprend plusieurs améliorations. Ainsi, le smartphone dispose de « nouveaux haut-parleurs full stage » afin d’offrir une meilleure restitution du son, avec un meilleur rendu des basses – traditionnellement un point faible sur les smartphones. 

Du côté de l’audio justement, le Xperia 1 IV est toujours le seul smartphone à présenter une prise jack 3,5 mm (aux côtés du Xperia Pro-i). De quoi faire plaisir aux mélomanes. On retrouve avec plaisir l’algorithme DSEE, qui vient upsaler les titres en qualité moyenne pour tenter d’atteindre le rendu sonore des pistes en Hi-Res Audio. Sony en profite pour ajouter une nouvelle fonction nommée « 360 Reality Audio Upmix« , qui doit convertir les pistes stéréo en audio multicanal. 

Comme sur le Xperia 1 III, on retrouve la prise jack 3,5 mm et l’algorithme d’upscaling audio DSEE. De quoi ravir les tympans des audiophiles.

Enfin, une nouvelle application Music Pro doit permettre d’utiliser le smartphone comme un véritable enregistreur studio. Le smartphone se base sur le Cloud pour supprimer le bruit ambiant et doit être capable séparer les différents canaux (voix, instruments) afin de réaliser un mixage professionnel. 

Sous le capot, le Xperia 1 IV se dote de la puce Snapdragon 8 Gen 1, dernière puce haut de gamme de Qualcomm. Elle est accompagnée de 12 Go de mémoire vive, et est compatible 5G et Wifi 6 pour des performances sans fil de pointe. Côté gaming, Sony met l’accent sur sa technologie de réduction de la chaleur, afin d’éviter la surchauffe de l’appareil. Enfin, le constructeur ajoute des fonctionnalités facilitant la diffusion des contenus en direct

Côté stockage, on dispose de 256 Go de mémoire, extensible avec une carte micro-SD jusqu’à 2 To. De quoi stocker toutes vos photos et vidéos

Enfin, niveau autonomie, le Sony Xperia 1 IV adopte une batterie haute capacité de 5000 mAh (contre 4500 mAh l’an passé). Selon les dires du constructeur, la charge rapide doit permettre de récupérer 50 % de batterie en 30 minutes

Prix et disponibilité du Sony Xperia 1 IV

Le Sony Xperia 1 IV sera disponible à partir de mi-juin 2022. Le tarif promet d’être assez salé : comptez 1399 € pour ce smartphone résolument premium. Soit une hausse de 100 € par rapport au modèle de l’an passé. Et 20 € de plus qu’un certain iPhone 13 Pro Max avec 256 Go de mémoire, à titre de comparaison. 

Sony Xperia 1 IV coloris
Le Sony Xperia 1 IV sera disponible en trois coloris : noir, blanc et violet, alliant « un style minimaliste à des matériaux et un savoir-faire de haute qualité », nous dit la marque.

Notre premier avis sur le Sony Xperia 1 IV

Sur le papier, le Sony Xperia 1 IV ressemble énormément à son prédécesseur, tant au niveau du design que des caractéristiques techniques. Seulement voilà : le constructeur réussit une nouvelle fois à nous surprendre avec ce zoom optique 85-125 mm – une grande première pour un smartphone.

Certes, ce zoom s’accompagne d’un capteur de très petite taille, mais la prouesse d’ingénierie de Sony est indéniable. Si la qualité d’image est au rendez-vous, le constructeur pourrait frapper un grand coup – et ainsi justifier un tarif particulièrement élevé.

Quoiqu’il en soit, ce « vrai » zoom optique préfigure l’avenir des smartphones, où la multitude de capteurs/optiques seront remplacés par un unique module photo, capable de naviguer fluidement entre les différentes longueurs focales. Certes, le Xperia 1 IV demeure un smartphone de niche, mais il devrait à coup sûr rassurer le comité directeur (et les actionnaires) sur la capacité de la marque à innover.