Canon RF 800 mm f/5,6 et 1200 mm f/8 L IS USM : les ultra-longues focales à portée de main

Canon dévoile deux nouveaux super-téléobjectifs en monture RF. Résolument conçus pour les professionnels de l’image, les Canon RF 800 mm f/5,6 L IS USM et Canon RF 1200 mm f/8 L IS USM visent à offrir une qualité d’image stratosphérique aux photographes de sport et d’animalier. Retour sur leurs caractéristiques techniques.

Introduction to the Canon RF1200mm F8 L IS USM Lens

Les plus longues focales pour hybrides plein format

Avec ces deux nouveaux objectifs 800 et 1200 mm, Canon repousse les limites de sa monture RF. Non sans fierté, la marque rouge et noire souligne que 1200 mm est la plus longue focale pour hybrides proposée à ce jour. Véritable prouesse d’ingénierie, ces deux super-téléobjectifs misent sur un poids très réduit (compte tenu de leur portée), une stabilisation hyper-efficace et un niveau de performances optiques d’excellence. Ils viennent se ranger aux côtés de deux objectifs RF 400 mm f/2,8 et 600 mm f/4 L IS USM, dont ils partagent certaines caractéristiques.

Pleinement compatibles avec l’EOS R3 et le futur (et toujours hypothétique) EOS R1, ils s’adressent principalement aux photographes de sport, d’animalier, d’actualité… et aux spécialises de la surveillance – un nouveau marché auquel Canon semble s’intéresser de près.

Canon RF 800 et 1200 mm : une formule optique optimisée

La conception optique de ces deux objectifs est très intéressante à étudier. Le RF 800 mm f/5,6 L IS USM comme le RF 1200 mm f/8 L IS USM sont tous deux basés sur 26 lentilles réparties en 18 groupes.

Pour minimiser (et pas qu’un peu !) le poids et l’encombrement, Canon a repris la formule optique du RF 600 mm f/4 L IS USM, en lui ajoutant un groupe optique grossissant. Ce dernier a été conçu spécialement pour ces deux nouveaux téléobjectifs, avec une formule optique dédiée pour une qualité d’image maximale, selon l’opticien japonais.

Schéma optique du Canon RF 800 mm f/5,6 L IS USM
Schéma optique du Canon RF 1200 mm f/8 L IS USM

Outre un gain notable en termes de gabarit, cette nouvelle formule optique permet au RF 800 mm f/5,6 L IS USM d’offrir une distance minimale de mise au point de seulement 2,60 m. De même, celle du RF 1200 mm f/8 L IS USM est de 4,30 m.

Bien évidemment, ces deux objectifs font la part belle aux éléments spéciaux. Ils incluent une lentille Super UD (pour optimiser la qualité d’image), 2 lentilles en fluorite (pour supprimer les aberrations chromatiques) et trois lentilles ASC (Air Sphere Coating, pour supprimer les images fantôme). Les lentilles reçoivent également un traitement Super Spectra, là aussi pour réduire tout risque d’apparition d’artefacts parasites. Enfin, la large lentille frontale est traitée au fluor afin de limiter les traces liées à l’eau. Ainsi parés, ils doivent livrer des images au piqué exceptionnel sur tout le cadre, même à la pleine ouverture.

À ce titre, notons que l’ouverture maximale à f/5,6 du 800 mm et de f/8 du 1200 mm est assurée par un iris circulaire à 9 lamelles. De son côté, l’AF est assuré par une motorisation USM annulaire. Montés sur l’EOS R3, les deux téléobjectifs tirent pleinement parti de la double-alimentation, qui permet d’offrir plus de couple au moteur AF. À la clé, « une mise au point automatique ultra-rapide et silencieuse, idéale pour les prises de vue de faune sauvage », promet Canon.

Enfin, ces deux téléobjectifs sont pleinement compatibles avec les téléconvertisseurs RF 1,4x et 2x, offrant un équivalent 1680 mm f/11 et un 2400 mm f/16. Canon précise cependant que la zone AF est réduite lors de leur utilisation :

  • Canon RF 800 mm f/5,6 L IS USM :
    • RF 1,4x : 100 %
    • RF 2x : 80 % horizontal, 80 % vertical
  • Canon RF 1200 mm f/8 L IS USM :
    • RF 1,4x : 80 % horizontal, 80 % vertical
    • RF 2x : 40 % horizontal, 80 % vertical

La marque justifie ce point par la plus forte luminosité au centre que dans les coins, ce qui empêcherait l’AF de fonctionner correctement à f/16 sur les bords de l’image. Ainsi, cette limite ne viendrait pas du capteur Dual Pixel AF mais de l’optique, indique Canon.

Voici la liste complète des caractéristiques des Canon RF 800 mm f/5,6 L IS USM et Canon RF 1200 mm f/8 L IS USM :

 Canon RF 800 mm f/5,6 L IS USMCanon RF 1200 mm f/8 L IS USM
Distance focale800 mm1200 mm
Ouverture maximumf/5,6f/8
Ouverture minimalef/64f/64
Construction optique26 lentilles en 18 groupes26 lentilles en 18 groupes
DiaphragmeCirculaire, 9 lamellesCirculaire, 9 lamelles
Rapport de grossissement maximal0,340,29
Angle de champ3,05°2,05°
Distance minimale de mise au point2,6 m4,3 m
Diamètre du filtre52 mm52 mm
Résistance eau/poussièreOuiOui
AutofocusUSMUSM
StabilisationOui, 4 stopsOui, 4 stops
Poids3140 g3340 g
Pare-soleilOui, fourniOui, fourni
Collier de piedOui, fourniOui, fourni
Dimensions163 x 432 (DxL)168 x 537 (DxL)

Un gabarit poids-plume

La plus grosse surprise de ces deux téléobjectifs vient de leur gabarit, étrangement réduit pour des objectifs de cette portée. Jugez plutôt : le Canon RF 800 mm f/5,6 L IS affiche un poids de 3,140 kg.

Introducing the Canon RF800mm F5.6 L IS USM with Explorer of Light Charles Glatzer

Mais le gain le plus impressionnant est celui du Canon RF 1200 mm f/8 L IS, qui ne pèse que 3,340 kg. Un véritable exploit quand on songe au Canon EF 1200 mm f/5,6 L USM, qui affichait un poids total de… 16 kg !

De même, la taille de ces objectifs paraît raisonnable. Le 800 mm mesure 43,2 cm de long et un diamètre maximal de 16,3 cm, tandis que le 1200 mm mesure 53,7 cm de long pour 16,8 cm de diamètre – auxquels il faudra rajouter le pare-soleil, toujours aussi imposant, même s’il est possible d’équiper chaque optique d’un pare-soleil raccourci.

Le 800 mm avec un pare-soleil « normal », très imposant
Le 800 mm avec un pare-soleil raccourci

Enfin, notons la possibilité d’ajouter des filtres de 52 mm de diamètre via le porte-filtre arrière (système « drop-in filters »).

Nous avons eu l’opportunité de prendre en main ces deux nouveaux téléobjectifs avec un Canon EOS R3. Et, chose étonnante, ils s’avèrent assez faciles à utiliser à main levée. Sur ce point, la prouesse des ingénieurs de Canon a de quoi surprendre.

Une stabilisation hors-pair

Sans surprise, les deux nouveaux objectifs disposent de la stabilisation optique, indispensable sur d’aussi longues focales. Sur le RF 800 mm f/5,6 L IS USM comme sur le RF 1200 mm f/8 L IS USM, la stabilisation est censée procurer un gain de 4 stops.

Certes, ces deux téléobjectifs supportent la double-stabilisation optique + capteur offerte par la monture RF, mais le gain apporté par l’IBIS est très limité (4,5 stops avec le 800 mm), ce dernier n’étant pas fait pour les longues focales.

On retrouve 3 modes de stabilisation IS. Le Mode 1 correspond à une correction verticale/horizontale permanente. Le Mode 2 assure une stabilisation uniquement sur l’axe vertical, offrant la possibilité de faire des mouvements en panning. Enfin, le Mode 3 n’active la stabilisation que lors du déclenchement.

Lors de notre prise en main, la stabilisation s’est montrée tout simplement bluffante. Même à main levée, l’image affichée par le viseur est impeccablement stable et capturer des images sans trépied devient un jeu d’enfant. À ce titre, notons que Canon promet une photo nette à 1/50s à 800 mm.

Bien sûr, il faudra mesurer les performances de ces 2 téléobjectifs sur le terrain, mais de prime abord, le résultat est particulièrement prometteur.

Ergonomie et résistance aux éléments

Membres de la prestigieuse série L, ces deux téléobjectifs bénéficient d’une construction des plus soignée. Ils disposent de nombreux joints d’étanchéité (y compris au niveau des boutons), qui leur permettent de résister aux projections d’eau et à la poussière. Sans surprise, ils héritent de la finition blanche. Au-delà de considérations esthétiques, ce revêtement a pour but de réfléchir les infrarouges et les UV, afin de limiter l’échauffement du châssis et préserver les performances optiques, même sous un soleil de plomb.

On retrouve la « traditionnelle » bague de contrôle, commune à toutes les optiques RF. Les RF 800 et 1200 mm disposent également d’un bouton SET paramétrable. Couplé à un commutateur dédié, il permet de mémoriser 2 presets de mise au point. La bague de mise au point, particulièrement large, peut aussi être utilisée comme bague de contrôle (uniquement avec l’EOS R3).

Le commutateur AF/MF présente également une position « PF » inédite, qui permet d’opérer un effet de flou très apprécié par les vidéastes. Un autre commutateur offre aussi la possibilité de sélectionner la vitesse de mise au point manuelle (plus de rapidité ou plus de précision). Enfin, un dernier commutateur sert à limiter la plage de mise au point (Full, 2,5-7 m, 7m-infini).

Prix et disponibilité des Canon RF 800 mm f/5,6 L IS USM et RF 1200 mm f/8 L IS USM

Ces deux nouveaux téléobjectifs Canon seront disponibles à partir du 19 mai 2022.

Côté tarifs, le Canon RF 800 mm f/5,6 L IS USM sera proposé à 19 999 €. Le Canon RF 1200 mm f/8 L IS USM, quant à lui, sera vendu à 23 499 €.

Les objectifs sont en précommande chez Digit-Photo et IPLN.

Notre premier avis sur les Canon RF 800 mm f/5,6 L IS USM et RF 1200 mm f/8 L IS USM

Avec ces deux nouveaux objectifs, Canon continue d’enrichir son portfolio d’objectifs professionnels. Disposant de la plus longue focale à ce jour en monture RF, ils viennent se ranger aux côtés des 400 mm f/2,8 et 600 mm f/4 dévoilés en avril 2021 – et reprennent certaines de leurs caractéristiques.

Au-delà de leur fiche technique particulièrement poussée, ces deux objectifs se distinguent surtout par leur gabarit. On se souvient de l’énorme objectif EF 1200 mm f/5,6 L IS USM : ce dernier s’était notamment illustré en capturant les photos de Lady Di sur le yacht de Dodi Al Fayed en 1997. Alors que cet objectif aujourd’hui légendaire pesait la bagatelle de 16 kg, son successeur pèse à peine plus de 3 kg ! De quoi faciliter son adoption par les organismes de presse… mais aussi par certaines agences gouvernementales.

En étoffant son portfolio de téléobjectifs, Canon continue de lancer de grands appels du pied aux professionnels de l’image. Bon nombre d’entre eux plébiscitent encore l’écosystème Canon reflex : plus que jamais, la marque les incite à « faire le grand saut ». En rendant son écosystème RF encore plus séduisant pour les pro, la marque prépare l’avenir… en attendant l’arrivée d’un prochain boîtier plein format ultra haut-de-gamme.