Panasonic dévoile son nouvel objectif Leica DG Vario-Summilux 25-50 mm f/1,7 en monture Micro 4/3. Ce zoom polyvalent et lumineux, qui vient compléter le Leica DG Vario-Summilux 10-25 mm f/1,7 ASPH permet ainsi de couvrir la plage focale 20-100 mm en équivalent plein format à f/1,7, garantissant des performances en basse lumière et un fort bokeh. Retour sur les caractéristiques de ce nouveau zoom qui confirme que le Micro 4/3 n’est pas mort.

Polyvalence et performance

Annoncé pour la première fois en mai dernier lors de l’annonce de développement du Lumix GH6, le Leica DG Vario-Summilux 25-50 mm f/1,7 se dévoile enfin.

Tout comme le Leica DG Vario-Summilux 10-25 mm f/1,7 ASPH, ce nouveau zoom offre une polyvalence rare grâce à son ouverture maximale constante f/1,7 sur toute la plage focale. Équivalent 50-100 mm en 24×36, cet objectif offre un zoom qui se situe entre un zoom standard et un télézoom, permettant de photographier une vaste gamme de sujets, du paysage au portrait en passant par la photographie de nuit ou encore la proxyphotographie.

Panasonic indique que cet objectif pourrait remplacer 4 focales fixes lumineuses 50 mm, 75 mm, 85 mm et 100 mm, le tout dans un format « relativement » compact, puisque l’objectif mesure 127,6 mm de long pour 87,6 mm de diamètre maximal avec un poids de 654 g. C’est d’ailleurs plus ou moins le même encombrement que le 10-25 mm f/1,7 ASPH.

Voici les caractéristiques techniques du Leica DG Vario-Summilux 25-50 mm f/1,7 :

  • plage focale : 25-50 mm (équivalent 50-100 mm en 24×36)
  • ouverture maximum : f/1,7
  • ouverture minimale : f/16
  • construction optique : 16 lentilles en 11 groupes (dont 1 lentille asphérique, 3 lentilles ED & 1 lentille UHR)
  • diaphragme : 9 lamelles (circulaire)
  • rapport de grossissement maximal : 0,21x (0,42x en équivalent 35 mm)
  • angle de champ : 47° – 24°
  • distance de mise au point minimale : 28 cm à 25 mm et 31 cm à 50 mm
  • diamètre du filtre : 77 mm
  • tropicalisation : résistant aux éclaboussures et à la poussière
  • autofocus : oui
  • poids : 654 g
  • pare-soleil : oui, inclus
  • stabilisation : non
  • dimensions : 87,6 x 127,6 mm (D x L)
  • monture compatible : Micro 4/3

Ce 25-50 mm reprend le design du 10-25 mm, avec une construction résistante aux éclaboussures et à la poussière et une utilisation jusqu’à -10°C. Il dispose d’une bague d’ouverture non crantée ainsi que d’un mécanisme de mise au point interne rapide (jusqu’à 240 i/s selon Panasonic) qu’il est possible d’utiliser de façon linéaire ou non, pour un usage vidéo ou photo. Le passage en mise au point manuelle se fait à l’aide d’une bague « clutch » que l’on vient tirer vers soi et qui permet de voir les informations de distance de mise au point.

Leica DG Vario-Summilux 25-50 mm f/1,7 monté sur un Lumix GH5 Mark II

Comme pour le 10-25 mm, ce zoom fait toujours l’impasse sur la stabilisation optique, se reposant sur le capteur stabilisé des boîtiers Panasonic.

En termes optiques, ce 25-50 mm f/1,7 dispose d’une construction optique avec 16 lentilles réparties en 11 groupes (dont 1 lentille asphérique, 3 lentilles ED et 1 lentille UHR), d’un diaphragme circulaire à 9 lamelles et d’une distance minimale de mise au point de 28 cm à 25 mm et 31 cm à 50 mm.

Panasonic annonce que son objectif sera également très performant en vidéo, notamment grâce à sa mise au point interne silencieuse, sa réduction du focus breathing et sa bague d’ouverture non crantée.

Voici une sélection de photos prises avec le Leica DG Vario-Summilux 25-50 mm f/1,7 (source Panasonic) :

Prix et disponibilité du Leica DG Vario-Summilux 25-50 mm f/1,7

Le Leica DG Vario-Summilux 25-50 mm f/1,7 sera disponible à partir d’août 2021 au tarif de 1999 €.

Notre premier avis sur le Leica DG Vario-Summilux 25-50 mm f/1,7

Après avoir sorti son 10-25 mm en 2019, Panasonic signe un deuxième zoom lumineux 25-50 mm aux caractéristiques similaires, couvrant désormais une grande plage de distances focales avec seulement deux zooms ouvrant à f/1,7. Ces objectifs, à destination des professionnels de la photo ainsi que de la vidéo – 1999 € tout de même – offrent des performances de haut vol, un bokeh doux ainsi qu’un encombrement relativement réduit pour les focales fixes lumineuses qu’ils remplacent, même en micro 4/3.

Avec cette annonce et le lancement à venir du Lumix GH6 (qui sortira en 2021), Panasonic muscle son offre sur ses boîtiers à petit capteur et confirme sa stratégie qui est de poursuivre le développement de sa gamme Lumix en Micro 4/3.