1 an après la sortie du ZV-1, son compact dédié au vlogging, Sony remet le couvert et annonce le ZV-E10, un boîtier hybride APS-C en monture E pensé pour les créateurs de contenu vidéo. Doté d’un écran articulé, d’une ergonomie et d’options adaptées au vlogging et d’un capteur APS-C 24,2 Mpx, cet appareil est capable de filmer en 4K 30p. Le ZV-E10 vise à élargir la gamme de boîtiers Sony 100% vlog pour séduire les créateurs à la recherche d’un boîtier plus polyvalent mais restant léger et compact. Il s’insère ainsi entre le ZV-1 et l’Alpha 7C. Retour sur les caractéristiques de ce nouveau ZV-E10.

Sony ZV-E10 : le vlog expert en ligne de mire

Séduire les youtubeurs, voici l’objectif de Sony avec ce nouveau boîtier vidéo compact. Après le lancement du ZV-1 doté d’un capteur 1 pouce ciblant avant tout les utilisateurs de smartphone, le ZV-E10 représente une montée en gamme pour le constructeur, avec une proposition plus complète, grâce à un capteur APS-C plus grand et la polyvalence de la monture E capable d’accepter de très nombreux objectifs, pour tous les usages.

Sony ZV-1 : quand le compact 1 pouce RX100 se transforme en caméra de vlog

Tout comme le ZV-1 était inspiré de la série Sony RX1010, le ZV-E10 tire lui son inspiration des boîtiers APS-C de la série Alpha, notamment l’A6100. Avec 343 g, des dimensions de 115,2 x 64,2 x 44,8 mm (L x H x P), le ZV-E10 offre une solution vidéo à la compacité et légèreté très intéressante.

A l’intérieur, on retrouve un capteur APS-C CMOS Exmor de 24,2 Mpx, une taille qui fait bien entendu penser aux Sony A6100, A6400 et A6600. Sony ne confirme pas si ce capteur est le même qu’un boîtier existant, mais, couplé au processeur BionZ X et à de nouveaux algorithmes, le fabricant indique que le système a été optimisé pour offrir une meilleure qualité d’image. Pour rappel, un capteur APS-C est plus grand qu’un capteur 1 pouce et offre une meilleure plage dynamique ainsi qu’une meilleure montée en ISO.

La sensibilité ISO va de 100 à 32 000 (extensible jusqu’à ISO 500 – 51 200) et le boîtier reprend l’autofocus hybride composé de 425 points AF de l’A6100 (couvrant 84% de la surface de l’image) et qui fonctionne très bien en vidéo. Il est possible de paramétrer la vitesse de transition ainsi que la sensibilité du changement d’un sujet à un autre.

Le ZV-E10 dispose bien entendu des fonctionnalités avancées de détection et de suivi du sujet et de l’oeil – Real-Time AF tracking et Real-Time Eye AF tracking – ainsi que d’une rafale jusqu’à 11 i/s en suivi AF/AE avec un buffer de 116 images en JPEG Fine.

Des fonctions vidéos à gogo

Là où l’A6100 lancé en 2019 était un boîtier plutôt photo, avec une molette PASM, le ZV-E10 est clairement un boîtier taillé pour la vidéo. Il reprend ainsi les différentes options vidéo du ZV-1, comme un grip prononcé, un large bouton d’enregistrement ou un voyant rouge de tournage sur l’avant du boîtier.

Le boîtier dispose d’un levier de zoom qui permet soit de contrôler les objectifs Sony à zoom motorisé comme l’optique E PZ 16-50 mm f/3.5-5.6 OSS, soit d’utiliser la fonction Clear Image Zoom avec une focale fixe pour un zoom tout en conservant la 4K, utile pour donner de la dynamique à vos plans. A noter que la vitesse du zoom est réglable sur 8 niveaux.

Le bouton « floutage d’arrière-plan » est également présent, permettant de passer d’un arrière-plan net ou flou en un clin d’oeil – l’appareil passe de l’ouverture la plus petite à la plus grande – et le ZV-E10 reprend le mode présentation de produit qui permet de basculer automatiquement la mise au point sur un produit présenté devant la caméra, etc.

On notera également le mode effet peau lisse et l’exposition automatique des visages pour avoir une bonne exposition peu importe les conditions de tournage. Tout comme le ZV-1, cet hybride dispose d’une colorimétrie optimisée pour les tons chair, en photo comme en vidéo.

Niveau ergonomie, le ZVE-10 fait dans la simplicité et se dote d’un unique bouton pour alterner entre les modes photo, vidéo et S&Q (pour des vidéos en ralenti et accéléré).

L’écran articulé (3 pouces et 0,92 million de points) sur le côté permettra bien entendu de réaliser des vlogs face caméra et le cadre rouge lors de l’enregistrement permet de confirmer le tournage. Si l’écran est tactile et permet de choisir la zone de mise au point, n’espérez pas mettre l’oeil dans le viseur, ce ZV-E10 fait l’impasse sur l’EVF.

Vidéo 4K 30p et SteadyShot

Le Sony ZV-E10 est capable de produire des vidéos 4K en 30p/25p (recadrage 1,23x à 30p) par suréchantillonnage à partir d’un signal vidéo 6K. Le débit monte jusqu’à 100 Mbps en XAVC-S et l’appareil est capable de filmer en slow-motion en Full HD 120p (moyennant un crop 1,14x).

Côté stabilisation, le ZV-E10 ne dispose pas d’une stabilisation capteur comme sur l’A6600, mais dispose d’une stabilisation électronique SteadyShot ainsi que de la stabilisation optique des objectifs Sony OSS. Il est possible de choisir entre la stabilisation Active (au prix d’un recadrage 1,44x) ou la stabilisation Standard, qui se base uniquement sur la stabilisation des objectifs.

Le HDR est possible grâce à un enregistrement HLG et l’appareil prend en charge les profils S-Log 3, S-Gamut3 et S-Gamut3.Cine.

L’importance du son

Tout le monde sait que le son est (très) important en vidéo. Sur ce ZV-E10, on retrouve un micro multi-directionnel 3 capsules pour une qualité de son optimale, que vous soyez devant ou derrière l’appareil. Une bonnette fournie permet également de réduire le bruit parasite du vent.

Le boîtier dispose également d’une griffe porte-accessoires avec interface audio numérique, compatible avec les micros ECM-B1M ou ECM-W2BT, offrant une qualité audio supérieure. Une entrée micro et une sortie casque permettent également de gérer au mieux la qualité audio et des modes de synchronisation son ont été intégrés.

Connectivité et autonomie

Le Sony ZV-E10 dispose d’un unique slot mémoire SD compatible UHS-I/II, d’un port Micro HDMI type D, d’une prise casque et micro jack 3,5 mm et du Wi-Fi 2,4 Ghz et Bluetooth 4.1.

Il utilise une batterie NP-FW5 offrant une autonomie jusqu’à 125 minutes en vidéo ou 440 images en photo. Le port USB-C du boîtier autorise la recharge du boîtier lorsque celui-ci est éteint. Pour une alimentation en continu il faudra passer par l’adaptateur secteur AC-PW20.

Pensé pour le streaming vidéo, le ZV-E10 est capable de diffuser en direct du contenu à partir d’un smartphone doté de l’application Sony Imaging Edge ou d’un ordinateur une fois connecté en USB-C. Les vidéos filmées en orientation portrait pour Instagram et TikTok pourront être automatiquement retourné sur mobile et il est possible de transférer vos séquences 4K vers votre smartphone.

Compatible UVC/UAC, le ZV-E10 peut également se brancher en USB pour servir de webcam et offrir une qualité supérieure en vidéo-conférence ou en streaming vidéo et audio, notamment grâce à la grande variété d’objectifs disponibles.

60 optiques compatibles et +

Là où le ZV-1 offrait une solution tout en un compacte, le ZV-E10 permet d’utiliser l’un des 60 objectifs Sony compatible avec la monture E (optiques APS-C et plein format), sans compter les options de constructeurs tiers.

Sony recommande ainsi les 10-18 mm f/4 et le 35 mm f/1,8 OSS pour le home studio et le combo 10-18 mm f/4 et 18-105 mm f/4 pour le vlogger / voyageur.

Sony rappelle également que cette caméra vidéo se débrouille également très bien en photo, et permettra d’obtenir un kit polyvalent pour le vlog, notamment pour la réalisation de vignettes de haute qualité ou partager des images sur Instagram sans avoir à repasser sur un smartphone.

Prix et disponibilité du Sony ZV-E10

Le Sony ZV-E10 est disponible à partir d’août 2021 en deux coloris noir et blanc aux tarifs suivants :

  • ZV-E10 nu : 750 €
  • ZV-E10 + E PZ 16-50 mm f/3.5-5.6 OSS850 € (dispo fin août)

Le Sony ZV-E10 est disponible chez Digit-Photo, Miss Numérique, Photo-Univers et Fnac.

Jusqu’au 31 décembre 2021, Sony propose une offre de lancement avec jusqu’à 310 € de remise pour l’achat d’un ZV-E10 et d’un ou plusieurs accessoires comme une poignée, un micro sans fil ou une optique 10-18 mm f/4 OSS.

Notre premier avis sur le Sony ZV-E10

Après avoir installé sa plateforme technologique pour les photographes avec les hybrides Alpha APS-C et plein format, Sony semble prêt à séduire les vloggueurs et vidéastes amateurs / semi-pro avec des déclinaisons réorientées vidéo de certains de ses boîtiers. Après les couples RX100/Z-V1 et Alpha 7 III/Alpha 7C, Sony dévoile le pendant vidéo du Sony A6100 avec le ZV-E10.

Son positionnement tarifaire est plutôt bon, même s’il faudra lui adjoindre une ou plusieurs optiques. Il s’appuie sur les innovations vidéo introduites avec le ZV-1, ce qui devrait séduire plusieurs personnes : les personnes disposant déjà d’un boîtier Sony en monture E et cherchant un petit boîtier pour de la vidéo en vlog, ainsi que les vidéastes qui recherchent un peu plus de liberté que ce qu’un compact expert tel que le ZV-1 a à offrir.

Bien sûr, si vous êtes plutôt orienté photo, ce boîtier n’est sûrement pas fait pour vous, notamment en raison de son ergonomie photo assez minimaliste et de l’absence de viseur électronique.

Pour en savoir plus, voici plusieurs vidéos de présentation / tests du Sony ZV-E10 :