Pour accompagner les très jeunes photographes, Susan Meiselas, photographe et présidente de la Fondation Magnum, publie aux éditions delpire & co Eyes Open, 23 idées photographiques pour enfants curieux, un recueil d’activités dédié aux enfants et adolescents souhaitant appréhender le médium photographique. Ce livre, véritable parcours d’initiation à l’image fixe, permet également de découvrir les photos de grands photographes et prodigue une approche humaniste et généreuse de la photographie, ouverte aux autres.

Rencontre-signature avec Susan Meiselas le 22 mai à Paris chez delpire & co

Susan Meiselas, l’enseignante

Susan Meiselas est une photojournaliste reconnue pour son approche documentaire et ses images réalisées sur les zones de conflit en Amérique centrale dans les années 70 et 80. En 2018, le Jeu de Paume lui a consacré une large rétrospective et a permis de découvrir son travail documentaire.

Expo photo : rétrospective de Susan Meiselas au Jeu de Paume

À ses débuts, Susan Meiselas explore son environnement immédiat, en photographiant les habitants de son quartier. Elle enseigne la photographie à l’école dans le quartier du Bronx à New York ainsi que dans le Mississippi et en Caroline du Sud. Elle y réalise en 1974 la série Porch Portraits avec des portraits des habitants de la région devant leur maison, littéralement sous leurs porches. S’en suit un projet photo communautaire dans la ville de Lando, où la photographe/enseignante réalise une « généalogie visuelle » de la ville d’usine, mêlant portraits des habitants et photos de famille issues des archives de la communauté.

La photographe a ainsi très tôt utilisé l’appareil photo pour repousser les limites de la salle de classe, en offrant un outil d’écriture et de compréhension du monde aux enfants. À l’époque, une boîte à chaussures devenait un sténopé, et la magie de la photographie instantanée au Polaroid permettait de se passer des étapes fastidieuses du tirage et du développement de la photo.

Après avoir enseigné la photographie pendant plusieurs années, Susan Meiselas est partie à la recherche d’autres enseignants qui utilisaient la photographie comme outil pédagogique. Avec eux, elle a lancé le projet Apprendre à regarder (Learn to see, en anglais), un recueil d’idées photo qui a donné naissance à un ouvrage publié en 1974 par la Fondation Polaroid – réédité en édition limitée en juin 2021. Récemment, Susan Meiselas s’est associée à la Fondation Aperture et delpire & co pour publier Eyes Open, son dernier livre qui s’inscrit dans cette démarche de pédagogie pour les plus jeunes.

23 idées photographiques pour rester éveillé

Avec l’aide de la Fondation Aperture, la photographe a ainsi contacté des enseignants un peu partout dans le monde, des États-Unis à l’Allemagne en passant par la France, le Népal, le Mexique ou encore la Mongolie. L’objectif : regrouper des idées et surtout les travaux des élèves, en les mettant en relation avec le travail d’artistes photographes reconnus comme Henri Cartier-Bresson, Saul Leiter, Sally Mann, Alec Soth ou encore Alex Webb. Inutile de rappeler l’affiliation de Susan Meiselas avec la Fondation Magnum.

Dans cet ouvrage communautaire, « l’enfant curieux » est invité à « explorer le monde grâce à la photographie ». « L’appareil photo peut être un moyen d’aller vers les autres tout en exprimant ce que [l’on] ressent », peut-on lire en introduction. Au fil des plus de 150 pages, les idées photographiques s’égrènent sous la forme de petites missions, illustrées de photos prises par des élèves et des œuvres ou citations d’artistes reconnus.

Jouer avec les lettres de l’alphabet avec « Alphabétographie », photographier le cadre dans le cadre, le mouvement, les animaux qui nous entourent, ou alors son quartier, l’intérieur de son habitation ou des sujets plus transgénérationnels en photographiant ses parents ou grands-parents, autant d’idées qui forcent à réfléchir à la construction et à l’histoire que l’on veut donner à une photographie, avec un ancrage documentaire assumé par l’auteure.

« La photographie, c’est une collaboration entre toi et celui que tu photographies. Ensemble, vous construisez une image. Lorsque tu pointes ton objectif sur une personne ou sur un lieu, pense au message que tu souhaites transmettre. Pour qui fais-tu cette photo ? Pour celui que tu photographies ? Pour toi ? Pour les deux ? Que cherches-tu à partager ? Qu’as-tu à offrir en retour ? Je ne cesse de me poser ces questions », écrit Susan Meiselas en guise de conclusion, en insistant sur l’importance capitale de rester attentif à son environnement.

À une époque où l’outil photographique est dans toutes les poches, ce livre permet à la jeunesse d’aborder le monde en construisant un regard sensible, réfléchi et toujours interrogateur.

Le livre Eyes Open (144 pages, 21×28,5 cm) est disponible au tarif de 25 € en librairie, ainsi que sur Leslibraires ou à la Fnac.

Susan Meiselas dédicacera son livre le 22 mai prochain à la librairie galerie delpire & co au 13 rue de l’Abbaye à Paris.