Mise à jour : en raison des contraintes sanitaires, le festival a finalement lieu du 9 juin au 29 août 2021.

La 9e édition du Photo Festival de la baie de Saint-Brieuc sera inaugurée le 9 juin prochain. L’évènement gratuit, connu sous le nom de Photo Reporter jusqu’en 2019, s’est fait une place parmi les festivals photo français de référence. Le festival nous propose de renouer avec un temps long, propice à la découverte des images par un plus large public. Le Photo Festival se tiendra du 9 juin au 29 août, une période estivale idéale pour des expositions en plein air.

25 photographes sont rassemblés le temps de 10 expositions. 2 résidences d’artistes et des médiations, notamment en milieu scolaire, sont organisées en complément à cette programmation. En accueillant des rétrospectives des éditions précédentes, les communes voisines de l’agglomération bénéficieront elles aussi du rayonnement du Photo Festival.

10 photographes partageant l’appel de l’ailleurs

Des photographes de renom prendront part à cette 9e édition. Le français Gérard Uféras se fait à la fois artiste, sociologue et anthropologue et propose avec A Day in the Museum de nous rouvrir les portes des musées visités à travers le monde depuis 2016.

A Day in the Museum © Gérard Uféras

Si le festival a été rebaptisé, le photoreportage reste de mise et son goût pour l’ailleurs ne s’est pas érodé. La photographe française Françoise Huguier propose de découvrir Virtual Seoul, travail sur la Corée du Sud et le mal de vivre de ses habitants, tiraillés entre aspirations modernes et valeurs confucianistes.

Zoom photographe : Françoise Huguier

Laura Bonnefous a quant à elle élu une autre destination asiatique. C’est l’île japonaise volcanique de Kyushu qui l’a inspirée pour créer une analogie entre ces terres singulières et les plis révélés par le vêtement signé par la Maison Issey Miyake avec qui elle collabore pour ce travail empreint de poésie. Elle avait précédemment remporté la Bourse du Talent 2015 pour la catégorie Mode.

© Laura Bonnefous

Le Festival ne se tourne pas seulement vers l’Asie, Tina Itkonen nous invite au Groenland sur les traces des chasseurs de l’Arctique avec sa série Piniartoq. Le long des 1 500 kilomètres parcourus, la photographe finlandaise nous livre un témoignage sur les effets du réchauffement climatiques et sur la sédentarisation des peuples inuits.

Piniartoq ©Tina Itkonen

Depuis près de 10 ans, Nicola Andrea Lo Calzo s’intéresse à la mémoire de l’esclavage. Son projet Cham participe à la mémoire collective liant photographies, récits et recherches documentaires. Le photographe italien souhaite ainsi à déplacer nos perspectives sur le centre de nos mondes, proposer une nouvelle géographie qui laisserait place aux peuples des Caraïbes.

Cham © Nicola Andrea Lo Calzo

Images à couper le souffle que celles proposées par le photographe français Franck Segun. Passionnée de sport et de photographie, Franck Segun nous propose de plonger aux côtés de Guillaume Nery, apnéiste de renommée mondiale, dans les abysses de chaque océan de notre planète. Avec l’Homme qui marche sous l’eau, nous découvrons des paysages sous-marins stupéfiants et les créatures qui peuplent ces eaux profondes.

l’Homme qui marche sous l’eau © Franck Segun

La conscience environnementale lie une grande partie des images et artistes présents pour ce Photo Festival. Julien Defourny est parti sur les routes des Amériques, parcourant ce continent à vélo, à pied ou en canoë pour en ramener une série humaniste riche d’émotions. Sur les Voix des Amériques partage les divers visages humains et naturels de ces régions.

Sur les Voix des Amériques © Julien Defourny

Un ancrage territorial indéniable

Présents en baie de Saint-Brieuc depuis l’automne 2020, les résidents du Photo Festival révèleront lors de cette 9e édition l’aboutissement de leur séjour photographique. Avec Lignes Im-Mobiles, Céline Alson souhaite nous emmener à la découverte du paysage et de l’architecture de la baie en s’intéressant à ses lignes.

 

Lignes Im-Mobiles © Céline Alson

Jean-Christophe Béchet désire quant à lui « faire un zoom arrière » pour mieux montrer ces villes françaises oubliées des médias aux identités pourtant fascinantes et surprenantes.

© Jean-Christophe Béchet

Les photographes professionnels travaillant en Bretagne (ou autour de ce thème) sont rassemblées le temps d’une exposition commune. Et Après résonne comme un perspective collaborative sur la sortie de crise sanitaire. 16 photographes ont été sélectionnés suite à l’appel à participation lancé en juillet et proposent, avec leurs images, d’éclairer l’avenir en cette période d’incertitudes.

Ancré en territoire breton, le Photo Festival de la baie de Saint-Brieuc n’en oublie pas de regarder vers l’horizonLe Photo Festival se tiendra du 9 juin au 29 août prochain à Saint-Brieuc. Plus d’informations sur l’évènement sont disponibles sur le site du Photo Festival.