En parallèle du 100 mm macro et de l’annonce de développement du Canon EOS R3, le constructeur japonais a dévoilé deux nouveaux super téléobjectifs en monture RF à destination des photographes animaliers et sportifs, les Canon RF 400 mm f/2,8 L IS USM et RF 600 mm f/4 L IS USM. Ces deux objectifs, natifs de la monture RF, ne cachent pas leur inspiration des versions pour monture EF et viennent compléter le RF 100-500 mm f/4,5-7,1 L IS USM qui pouvait se sentir un peu seul sur les longues focales.

De la monture EF à la monture RF, il n’y a qu’une bague (ou presque)

Canon était attendu par les photographes professionnels sur la monture RF, pour proposer des super téléobjectifs lumineux et relativement compacts, comme le RF 70-200 mm f/2,8L IS USM. Finalement, le constructeur dévoile un 400 mm f/2,8 et un 600 mm f/4 tout droit tirés de la monture EF.

Canon RF 600 mm f/4 L IS USM

Canon ne fait d’ailleurs même pas l’effort de cacher l’inspiration, en indiquant que ces objectifs sont les « dignes héritiers » des versions EF. Et il faut dire que les Canon EF 400 mm f/2,8L IS III USM et EF 600 mm f/4L IS II USM sortis en 2018, représentaient la quintessence du savoir-faire de Canon en termes d’optiques professionnelles.

Canon EF 400 mm f/2,8 IS III USM, EF 600 mm f/4 IS III USM et EF-M 32 mm f/1,4 STM : deux zooms plus légers et un objectif standard

Canon reprend ainsi à l’identique les constructions optiques de ces deux modèles, qui intègrent chacun 1 lentille Super UD et deux lentilles en fluorite.

Canon RF 400 mm f/2,8 L IS USM-2

Leur fiabilité, durabilité et opérabilité n’est également plus à démontrer, avec une résistance aux intempéries, un revêtement Super Spectra et Air Sphere pour minimiser le flare et le ghosting ainsi qu’un collier de trépied amovible (fourni de série).

Finalement, la qualité d’image devrait être équivalente aux versions pour monture EF. D’extérieur, les deux super téléobjectifs reprennent ainsi les codes de la série L avec leur robe blanche.

Ces deux objectifs disposent de commutateurs pour activer la stabilisation, choisir parmi l’un des 3 modes de stabilisation, le mode de mise au point ainsi que la sensibilité de la bague de mise au point pour une MAP manuelle précise. Ils reprennent également le filtre Drop-in de 52 mm qu’il est possible d’insérer à la base de l’optique et sont compatibles avec les convertisseurs RF 1,4x et 2x afin d’étendre leur focale jusqu’à 800 et 1200 mm.

Canon RF 600 mm f/4 L IS USM

Finalement, la principale différence esthétique se trouve au niveau de la baïonnette, avec une bague argentée qui vient compenser le faible tirage de la monture RF et rajouter quelques centimètres et environ 50 g à l’ensemble. La fenêtre de mise au point a également disparu, l’information étant reléguée à l’intérieur de l’EVF des hybrides EOS R.

Autofocus plus rapide, rafale jusqu’à 30 i/s et stabilisation jusqu’à 5,5 stops

Heureusement, Canon ne s’est pas contenté d’adapter la monture sur ces objectifs, mais propose quelques améliorations sur ces 400 mm f/2,8 et 600 mm f/4 en monture RF.

On notera ainsi que le moteur autofocus USM à bague a été reconduit, ce qui permet d’offrir un autofocus ultra véloce, précis et silencieux. Mais en prime, ces deux objectifs disposent d’un nouveau contacteur lié à la monture RF, ce qui permet de doubler la puissance d’alimentation des moteurs USM, assez imposants sur de gros téléobjectifs. Ainsi, l’autofocus devrait offrir un meilleur couple sur cette version RF par rapport à la version EF.

Toujours sur l’autofocus, Canon a voulu rassurer : ces deux objectifs pourront bien tirer parti de la rafale à 30 i/s sans blackout de l’EOS R3. La fonction de retouche du point, déjà disponible en AF One-Shot, pourra être utilisée également en Servo AF sur les boîtiers compatibles. Canon indique que si les R5 et R6 avec firmware 1.3.0 minimum seront concernés, les EOS R, RP et Ra ne pourront pas bénéficier de cette option de retouche du point.

Canon indique également que la stabilisation a été optimisée et permet ainsi de gagner jusqu’à 5,5 stops (contre 5 stops pour les modèles EF). Ici, que le capteur soit ou non stabilisé, la stabilisation optique est prédominante.

Enfin, en vidéo, ces objectifs pourront offrir un réglage de l’ouverture du diaphragme par pallier de 1/8 de diaph, contre 1/3 de diaph seulement sur la version EF.

Voici les caractéristiques techniques du Canon RF 400 mm f/2,8 L IS USM :

  • focale : 400 mm
  • ouverture maximum : f/2.8
  • ouverture minimale : f/32
  • construction optique : 17 lentilles réparties en 13 groupes, dont deux lentilles fluorite et 1 lentille Super UD
  • diaphragme : 9 lamelles circulaires
  • rapport de grossissement maximal : 0,17x
  • angle de champ : 6°10′
  • distance de mise au point minimale : 2,5 m
  • diamètre du filtre : 52 mm (filter drop-in)
  • tropicalisation : oui
  • autofocus : oui, USM à double alimentation
  • poids : 2,890 kg
  • pare-soleil : oui, amovible
  • stabilisation : oui, gain jusqu’à 5,5 stops
  • dimensions : 163 x 367 mm (D x L)
  • compatibilité avec les convertisseurs 1,4x et 2x, soit 560 mm et 800 mm
  • monture compatible : Canon RF

Voici les caractéristiques techniques du Canon RF 600 mm f/4 L IS USM :

  • focale : 600 mm
  • ouverture maximum : f/4
  • ouverture minimale : f/32
  • construction optique : 17 lentilles réparties en 13 groupes, dont deux lentilles fluorite et 1 lentille Super UD
  • diaphragme : 9 lamelles circulaires
  • rapport de grossissement maximal : 0,15x
  • angle de champ : 4°10′
  • distance de mise au point minimale : 4,2 m
  • diamètre du filtre : 52 mm (filter drop-in)
  • tropicalisation : oui
  • autofocus : oui, USM à double alimentation
  • poids : 3,090 kg
  • pare-soleil : oui, amovible
  • stabilisation : oui, gain jusqu’à 5,5 stops
  • dimensions : 168 x 472 mm (D x L)
  • compatibilité avec les convertisseurs 1,4x et 2x, soit 840 mm et 1200 mm
  • monture compatible : Canon RF

Canon RF 400 mm f/2,8 L IS USM

Prix et disponibilité des Canon RF 400 mm f/2,8 et 600 mm f/4 L IS USM

Les téléobjectifs Canon RF 400 mm f/2,8 L IS USM et 600 mm f/4 L IS USM seront disponibles à partir de juillet 2021, juste à temps pour les épreuves sportives des JO de Tokyo 2021.

Comptez 12 999 € pour le 400 mm et 13 999 € pour le 600 mm.

Notre premier avis sur les Canon RF 400 mm f/2,8 et 600 mm f/4 L IS USM

Depuis la sortie de l’EOS R, Canon est attendu de pied ferme par les photographes professionnels sur la monture RF. Alors que le constructeur dévoile son EOS R3, il en profite pour mettre à niveau deux de ses super téléobjectifs dont les focales 400 et 600 mm sont très importantes pour le développement d’une gamme pro.

Par contre, on s’attendait à un peu plus de nouveautés du côté de ces objectifs, qui semblent très proches des versions EF, hormis un autofocus présenté comme plus véloce et une stabilisation encore améliorée. Canon aurait-il pu offrir un système de conversion de monture comme le propose Sigma ? Une bague de contrôle à la sauce RF aurait pu être un plus. Heureusement, le tarif reste le même qu’en monture EF.

Nous espérons pouvoir avoir l’occasion de prendre en main ces deux téléobjectifs sur le terrain afin de nous faire une meilleure idée des évolutions.