Le constructeur Nikon vient d’annoncer la fin prochaine de la garantie internationale sur les objectifs NIKKOR en monture F et Z et les accessoires, une nouvelle qui devrait intéresser certains acheteurs adeptes des boutiques photo à l’étranger. Désormais, les objectifs de la marque jaune seront couverts par une garantie régionale. Pour la France, la garantie sera donc européenne.

Garantie mondiale de service Nikon, un papier jaune en voie de disparition

Jusqu’ici, lorsque vous achetiez un objectif ou un accessoire Nikon, ce dernier était couvert par une garantie internationale. Peu importe où le produit avait été acheté, vous pouviez l’envoyer à Nikon dans n’importe quel pays pour une réparation sous garantie. Le 8 janvier dernier, Nikon a publié sur son espace support technique une note indiquant la transition progressive des garanties internationales vers des garanties régionales à compter de janvier 2021. La garantie régionale s’applique en fonction « du pays ou de la région de vente ou de la destination d’expédition ».

Les raisons invoquées pour ce changement par Nikon sont « des écarts entre les lois régionales et les normes de sécurité en vigueur » qui rendent difficiles le maintien d’une garantie internationale unique.

Les produits concernés par cette transition sont les objectifs interchangeables NIKKOR (monture F et Z, adaptateurs pour monture, etc.) et les accessoires (flashes, etc.). Si lors d’un achat récent votre produit bénéficie d’une garantie mondiale, celle-ci sera bien valide. Si vous achetez un produit en dehors de l’Europe, il sera important de vérifier quel type de garantie couvre ce produit pour éviter de devoir payer des frais lors d’une réparation en France, même si vous êtes dans la période de garantie.

Chez Nikon, cette garantie régionale existait déjà pour les appareils photo, notamment en raison de langues de menus différentes selon les pays, de réglementations et normes diverses, divers marquages obligatoires sur le boîtier, etc.

Cette décision est aussi une façon selon nous de limiter l’usage du marché gris par certains revendeurs, qui pouvaient jusqu’alors acheter des objectifs Nikkor ou accessoires en dehors d’Europe en contournant la TVA et autres droits de douane. Les filiales locales devaient ainsi prendre en charge la réparation des objectifs à leur frais, sans avoir bénéficier de la vente.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de Nikon.

Est-ce que cela va changer la manière dont vous achetez vos objectifs NIKKOR ? Dites-le nous en commentaire.