Diagonal est le réseau national des structures de production et de diffusion de photographie en France. Si les acteurs sont multiples, leurs objectifs communs tiennent en trois mots : soutenir, professionnaliser et démocratiser la photographie. Plus de dix ans après sa fondation qu’en est-il du réseau Diagonal ?

Les membres du réseau Diagonal, janvier 2021

La genèse de Diagonal

Diagonal regroupe un tissu de structures associatives françaises qui œuvrent pour la photographie, mais qui manquent d’un soutien national pour faire entendre leurs voix et porter leurs propositions. C’est en faisant ce constat en 2009 qu’Erick Gudimard, fondateur du Centre Photographique Marseille et une dizaine de membres fondateurs conçoivent ce qui deviendra le réseau Diagonal lors d’un salon sur le thème de l’éducation à l’image.

Cette volonté spontanée d’échanger, de croiser les regards pour une création partagée est une initiative solidaire unique en Europe. Comme le résume Erika Negrel, secrétaire générale du réseau Diagonal « c’est cet instant précis qui a fait réseau ».

Les premières assises nationales du Réseau Diagonal “L’éducation artistique et culturelle par la photographie. Bilan & perspectives”, octobre 2017, Centre Photographique d’île-de-France, © Erika Negrel

Dans l’objectif de Diagonal : fédérer un réseau expert

Berceau de la photographie, le territoire français compte de multiples galeries, festivals ou rencontres photographiques sans toutefois n’avoir jamais unifié ce vaste réseau.

Il faudra d’abord rassembler et trouver des points communs à ces structures indépendantes : une charte des valeurs communes lie aujourd’hui les membres. Pour les membres du réseau hexagonal : « accepter de faire société n’est pas un engagement pris à la légère », ce sont les directeurs des établissements et non les centres qui rejoignent le réseau, gage d’incarnation des valeurs de Diagonal. L’état d’esprit est clé, le lien se fait naturellement par la photographie mais, comme le confirme Erika Negrel : « tous les membres du réseau veillent avec vigilance que les nouveaux membres, un à deux chaque année, partagent cette volonté d’éduquer le public par l’image ».

Qu’il s’agisse d’accompagner des photographes pour les aider à se professionnaliser ou de transmettre au public une éducation culturelle sur l’image, les membres de Diagonal veillent à défendre leur vision singulière de la photographie. Le réseau les accompagne dans la structuration de leur action, la valorisation de partenaires locaux, mais aussi dans la prise de hauteur pour revenir à l’essence d’un projet avant de le présenter.

Visite guidée de l’exposition Wolfgang Tillmans, Centre d’art image/imatge, Orthez, œuvres issues de la collection du Cnap, octobre 2019 © image/imatge

Le temps fort du dixième anniversaire

En 2019, Diagonal célébrait ses 10 ans et comptait alors 23 structures enracinées dans 10 régions ; elles sont aujourd’hui 25 réparties sur 21 départements. Toutes sont encouragées par le réseau à nourrir un « état d’esprit militant » en faveur des auteurs et de la création, mais aussi tourné vers le public pour éduquer chaque citoyen à l’image. Diagonal est soutenu par les régions, mais aussi par le ministère de la Culture, le CNAP (Centre national des arts plastiques) et l’Afdas (Assurance Formation Des Activités du Spectacle). Ce réseau permet un dialogue facilité avec le gouvernement et ces organismes.

Rencontre publique  » L’Engagement en photographie », réalisée dans le cadre des Rencontres internationales de la photographie d’Arles, annonce de  » L’Engagement « , cour Fanton, juillet 2019 © Jennifer Labord

À l’occasion de son dixième anniversaire, Diagonal annonçait un programme d’éducation artistique et culturel par la photographie (Entre les Images) au cours d’ateliers et d’expositions sur la photographie contemporaine. La première, sur le thème de l’engagement, a permis à chaque membre de présenter une programmation personnelle enrichie des 390 œuvres provenant du CNAP.

Ce rendez-vous de longue haleine, prévu sur un format triennal, a attiré plus de 55 000 visiteurs. Pour le réseau ce temps long est nécessaire à la persistance du lien entre artistes, établissements et public en établissant un dialogue permanent et en participant à la rémunération des photographes auteurs.

Un réseau unique pour une photographie multiple

Diagonal unifie et solidarise les acteurs territoriaux mais leur liberté artistique reste totale. Diagonal ne cherche pas à cristalliser une vision unique de la photographie contemporaine, mais plutôt à préserver la pluralité des regards. Les Voies Off d’Arles, Le Point du Jour à Cherbourg, La Capsule au Bourget ou La Maison de la Photographie Robert Doisneau à Gentilly font tous partie du réseau Diagonal. Le réseau vient par ailleurs d’annoncer une résidence dédiée à la photographie en partenariat avec PICTO.

Picto et Réseau Diagonal lancent une résidence pour explorer les nouvelles formes de la photographie

Les initiatives menées par les adhérents sont multiples et renouvelées. Le confinement et la fermeture des espaces culturels ne les ont en rien arrêtés. Tous ont fait preuve d’inventivité pour soutenir les photographes durement touchés par leur perte d’activité;

Si les assises du réseau n’ont pu se tenir récemment, les lectures de portfolios conduites avec Diaphane ont été digitalisées. Cette résilience a permis l’ouverture de ce rendez-vous, 36 experts ont ainsi pu répondre aux 250 demandes reçues. À Marseille, le Centre photographique a maintenu sa programmation à l’intention des professionnels et en zone rurale, la digitalisation étant plus complexe, les initiatives ont été participatives pour trouver de nouvelles manières d’animer et de maintenir le lien.

Parcours dans la ville de Guingamp, projet  » Regarde » développé par Gwinzegal avec le photographe Guillaume Martial et les habitants. Entre les images 2020/2021. © Gwinzegal

Le réseau Diagonal est parvenu en l’espace d’une dizaine d’années à fédérer les acteurs régionaux de la photographie contemporaine tout en préservant leur singularité. Sa visibilité croissante auprès des photographes professionnels est l’un des enjeux clés pour le réseau. En s’adressant aux professionnels de l’image comme au public, Diagonal n’a de cesse de faire rayonner la photographie en France.

Pour en savoir plus sur les initiatives du réseau Diagonal, rendez-vous sur leur site internet.