NWl1HINQUao

Comment est née la pellicule Kodak Aerochrome ? Très connue dans le petit monde de la photographie infrarouge, où elle a acquis un statut quasi-iconique, son origine est des plus surprenante. C’est justement l’objet d’une récente vidéo, réalisée par le photographe et Youtuber américain Todd Dominey.

L’histoire de la pellicule Aerochrome remonte à la Seconde Guerre mondiale, et est intimement liée aux missions de reconnaissance aériennes. Pour détecter les bases ennemies soigneusement camouflées, l’armée américaine eu l’idée de demander à Kodak de concevoir une pellicule spéciale. Le but : discerner le camouflage de la « vraie » végétation. C’est ainsi qu’est née l’Aerochrome 1443, dont les tonalités roses et rouges créent une image particulièrement étrange – et immédiatement reconnaissable.

Disponible auprès du grand public sous le nom d’Ektachrome, la technique connaît son heure de gloire au cours des années 60 et 70. Comme le rappelle Todd Dominey, plusieurs couvertures d’albums sont ainsi réalisées avec cette technique (Cream, Jimi Hendrix ou encore Franck Zappa, entre autres). Mais à l’orée des années 1980, elle retombe progressivement dans l’oubli.

Ce n’est qu’en 2010 – soit un an après l’arrêt de la production de l’Aerochrome par Kodak – que l’intérêt pour la photographie infrarouge est considérablement relancé par les travaux photographiques de Richard Mosse, qui produit deux séries au Congo, nommées « INFRA » et « L’enclave », à la frontière entre photo documentaire et visée purement artistique.

Son but : « rendre visible l’invisible », comme l’explique Todd Dominey. Une phrase qui s’applique aussi bien à la technique photo employée qu’à l’initiative du photographe, qui met en lumière un confit méconnu du grand public.

Au cours d’une seconde vidéo, le Youtuber explore également les différentes possibilités pour pratiquer la photographie infrarouge, mais aussi pour en reproduire le rendu sous Photoshop et Premiere Pro. Ainsi combinées, ces deux vidéos fournissent un initiation très intéressantes à la l’infrarouge et la désormais légendaire pellicule Kodak Aerochrome.