Chaque année en novembre, la rive gauche de la Seine bruisse d’une effervescence qui attire les amateurs de photographie contemporaine comme les curieux. Cette année, et malgré une situation particulière ayant fortement impacté librairies, galeries et musées, Photo Saint Germain célèbre ses dix ans.

Dix années d’un évènement déjà incontournable

Cette dixième édition se déroulera du 7 au 23 janvier prochain. En dix ans, l’évènement s’est fait une place dans la programmation artistique actuelle et contribue à la valorisation de la photographie contemporaine auprès d’un public élargi. Si la photographie et l’art contemporain deviennent peu à peu une chasse gardée des groupes de luxe et de leurs fondations, Photo Saint Germain prouve que la photo contemporaine est avant tout un territoire parisien.

Massao Mascaro, Jardins, présenté à la galerie du Crous ©Masso Mascaro

Un parcours photographique au coeur de Saint Germain

La galerie des beaux-arts, l’Institut culturel italien, la galerie Chenel, la librairie des Alpes, la galerie du Crous ou la Maison Auguste Comte parmi tant d’autres adresses nous ouvrent leurs portes pour un parcours singulier. De la rue de Seine à la rue des beaux-arts, sans oublier la rue Mazarine, le quartier réaffirme sa place centrale pour la promotion de l’art et de la photographie.

Bertrand Hugues, tirage au charbon direct, procédé Fresson, 2020 © Bertrand Hugues

À la galerie Eric Mouchet, l’artiste Bertrand Hugues s’inspirent des céramiques de Jacques Blin pour ses tirages poétiques au charbon direct tandis que l’Agence Roger-Viollet lève le voile sur ses archives et des portraits de personnalités du XXe. Quai de Conti, c’est la photographe FLORE, lauréate du prix Nadar pour l’Odeur de la nuit était celle du Jasmin qui est à l’honneur.

Prix Nadar 2020 : le livre de la photographe FLORE récompensé

Le centre culturel Irlandais nous invite à redécouvrir le procédé aujourd’hui oublié du Jolly Screen utilisé par le photographe Alan Phelan.

Alan Phelan, Joly screen photographs, 2019 © Alan Phelan

Une édition physique élargie d’un format digital

Le parcours prévoit des rencontres, des projections, mais aussi des signatures et visites d’ateliers d’artistes. Si les galeries, musées et festivals ont su faire preuve d’adaptabilité et d’innovation en nous proposant ces derniers mois expositions virtuelles, podcasts et émissions en ligne, il nous tarde de renouer avec la photographie dans sa dimension matérielle et d’échanger avec artistes et galeristes in situ.

Le festival de la rive gauche lui-même ne renie toutefois pas un mode de diffusion digital et permet grâce à sa plateforme SIMONE et à une chaine Instagram dédiée de partager avec tous des interviews inédites pour une programmation élargie. Les Parisiens ne seront plus les seuls à profiter de ce rendez-vous culturel.

Terri Loewenthal, Psychscape, 2020, galerie Catherine & André Hug © terri Loewenthal

Photo Saint Germain se déroulera à Paris dans le quartier de Saint Germain des prés du 7 au 23 janvier. Plus d’informations sur la programmation sont disponibles sur le site de l’évènement.