Du 19 septembre 2020 au 7 mars 2021, la Fabrique des Savoirs d’Elbeuf-sur-Seine expose les 100 clichés primés par le concours international Wildlife Photographer of the Year. Les photos sont présentées aux côtés d’animaux taxidermisées issus des collections du musée. L’exposition vise ainsi à sensibiliser son public à la diversité et à la préservation du monde animal.

Les clichés gagnants du Wildlife Photographer of the Year

En octobre 2019, les gagnants de la 55e édition du prestigieux concours Wildlife Photographer of the Year avaient été dévoilés. Parmi les quelques 48 000 clichés venant de 100 pays du monde, 2 photos ont été couronnées par les membres du jury.

Ainsi, le cliché « The Moment » de Yongquing Bao, mettant en scène une marmotte effrayée et une renarde affamée, avait été sacrée « photographie animalière de l’année ».  Dans la catégorie « jeunes photographes », Cruz Erdmann, âgé de seulement 14 ans, avait remporté le trophée avec une superbe photo sous-marine.

Une marmotte effrayée et bien d’autres encore : découvrez les photos gagnantes du prix Wildlife Photographer of the Year 2019

Dialogue entre photos primées et spécimens naturalisés

Jusqu’au 7 mars 2021, la Fabrique des Savoirs organise une grande exposition présentant les 100 plus beaux clichés du concours Wildlife Photographer of the Year. La scénographie reprend les différentes catégories du concours : portraits animaliers, comportements, interactions entre les animaux et leur environnement, plantes et champignons, photographie sous-marine, photo animalière en milieu urbain, etc.

Ces différentes photos sont des chefs-d’œuvre d’un point de vue technique, mais également artistique. Elles invitent les visiteurs de l’exposition à contempler la beauté, la diversité, mais aussi la fragilité des écosystèmes naturels.

À ce titre, mentionnons les images de la catégorie Photojournalisme, qui nous amènent à réfléchir à l’impact de nos actions sur la nature. La centaine de photographies présentées sont accompagnées de cartels descriptifs, dans lequel les auteurs dévoilent les conditions de la prise de vue, les aspects techniques et leur démarche.

Pour la première fois, la Fabriques des Savoirs a souhaité mettre en regard les photographies du concours avec une sélection d’animaux taxidermisés, issus des collections des musées de la Métropole Rouen Normandie. On peut ainsi découvrir un puma, un lion, une marmotte, un cormoran ou encore un lycaon à la mine agressive.

Autant de spécimens qui correspondent aux animaux photographiés, offrant un dialogue pertinent (et intrigant) entre les clichés primés et les études entreprises hier et aujourd’hui dans les instituts de sciences naturelles. Un dôme métallique, garni de loupes, permet également de contempler papillons et oiseaux dans leurs moindres détails.

« À la fois patrimoine et sources de données scientifiques, les spécimens naturalisés présentent un grand intérêt pour l’étude et la compréhension des espèces et de leur environnement. Témoignages de la diversité du monde animal, ils contribuent à sa connaissance et donc à sa préservation, comme les exceptionnelles images du concours Wildlife qui visent à sensibiliser le public aux menaces pesant sur la biodiversité de notre planète », explique la Fabrique des Savoirs.

La Fabrique des Savoirs

Inaugurée en 2010, la Fabrique des Savoirs est située dans une ancienne manufacture de tissus construite en 1872. Entièrement réhabilité, le bâtiment offre une scénographie contemporaine. La Fabrique des Savoirs met ainsi en lumière une collection d’animaux naturalisés et d’anciennes machines textiles. Le bâtiment abrite également un centre d’archives, ainsi qu’un centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine (CIAP). L’institution rejoint en 2016 la Réunion des Musées Métropolitaines de la Métropole Rouen Normandie.

Informations pratiques :
Exposition Wildlife Photographer of the Year
Du 19 septembre au 7 mars 2021
Fabrique des Savoirs
7 Cours Gambetta
76500 Elbeuf
Ouvert du mardi au samedi de 14h à 18h
Tarif : 4 €. Collections permanentes gratuites

En savoir plus sur le site de la Fabrique des Savoirs