Bien souvent, les photos de portrait prises sur le vif souffrent d’un éclairage assez hasardeux, où une partie du visage est masquée par des ombres disgracieuses. Branches d’arbres, casquette, smartphone… autant d’éléments qui empêchent le sujet d’être valorisé efficacement. Aussi, une équipe de scientifiques informatiques provenant de Google, du MIT et de l’université de Berkeley ont développé une intelligence artificielle capable de supprimer les ombres des visages tout en conservant les ombres naturelles.

Cette technologie basée sur l’IA repose sur deux réseaux neuronaux : l’un analyse et supprime les ombres étrangères non voulues provenant d’un objet externe tel un chapeau, une main ou encore l’ombre d’un feuillage par exemple, tandis que le second s’occupe des ombres plus douces qui se forment naturellement sur le visage tel que les ombres du nez, des paupières, etc.  Une fois les ombres éliminées, une lumière d’appoint synthétique est ajoutée pour améliorer l’éclairage et la luminosité ambiante du portrait, un peu à la manière de l’éclairage de studio présent sur le mode Portrait des derniers iPhone.

Grâce à ces deux réseaux différents, il est ainsi possible de supprimer les ombres de façon plus réaliste.

Une vidéo explicative plus complète permet de comprendre le fonctionnement de cette intelligence artificielle :

Au vu des exemples et des vidéos explicatives, l’IA semble bien fonctionner dans l’ensemble. Celle-ci n’est toutefois pas encore fiable à 100% puisque certains rendus peuvent paraître dénaturés, artificiels ou légèrement détériorés par le traitement appliqué. De plus, certaines ombres ne seront pas prises en compte et peuvent persister. C’est une manœuvre complexe qui nécessite de trouver un juste milieu idéal puisque les ombres font partie intégrante d’une image et les supprimer totalement élimine le naturel du sujet.

La suppression des ombres automatique pourrait en tout cas être un outil idéal pour tous ceux qui ne peuvent pas maîtriser la lumière et qui prennent des portraits sur le vif sans se préoccuper de l’environnement qui les entoure. Avec suffisamment de données, les limitations pourraient finalement vite disparaître.

Pour l’heure ce projet demeure au stade de l’expérimentation, mais on peut l’imaginer sans peine au sein d’application mobiles ou de logiciels tels que Google Camera ou Photoshop Camera.

Pour en savoir plus, vous pouvez vous rendre directement sur le site de Portrait Shadow Manipulation.