Combiner la connectivité d’un smartphone avec la qualité d’image d’un hybride, c’est le pari relevé par la startup britannique Photogram avec Alice Camera. Déjà tenté par plusieurs constructeurs comme DxO, Sony, Olympus, cette initiative se veut plus innovante grâce à une couche d’intelligence artificielle et de photographie computationnelle.

L’objectif : proposer un outil de création repoussant les limites de ce que les appareils photo actuels sont capables de faire. Baptisé Alice, cet appareil photo Micro 4/3 à objectifs interchangeables d’un nouveau genre est encore en phase de prototype. Photogram annonce sa sortie pour février 2021.

 

Alice Camera : le concept

Pour la plupart d’entre nous, l’appareil photo qui nous suit partout est un smartphone. Sauf qu’en matière de qualité d’image, il y a largement mieux. Avec un reflex ou un hybride, par exemple. Mais ils n’offrent pas la même connectivité. C’est donc à partir de ces constats que Photogram a décidé de mettre au point un appareil photo compact connecté à un smartphone pour une nouvelle expérience.

Le résultat : un appareil photo à objectifs interchangeables équipé d’une puce IA dédiée. Dotée de son propre capteur, Alice Camera utilise l’écran et les capacités informatiques du smartphone que l’utilisateur lui associe.

« Nous sommes une équipe d’ingénieurs, de scientifiques des données et de créateurs de contenu et nous avons passé les dix derniers mois à construire Alice parce que selon nous, les appareils photo ont sérieusement manqué d’innovation significative au cours des dix dernières années », déclare Photogram.

Interface de smartphone, avec une pointe d’IA

Dans les années 1990, le numérique a fait faire un bond colossal à la photographie. Dans les années 2020, c’est une révolution du même ordre qui est en train de se produire. Concrètement, ce qu’un créateur de contenu peut attendre de l’intelligence artificielle de son appareil, selon Alice Camera, ce sont des capacités inédites à reconnaître des sujets, à gérer l’autofocus, à gérer l’exposition ou encore la colorimétrie.

Nous ignorons encore tous les détails qui font de cette IA un véritable avantage photo.

Monture micro 4/3 et capteur quad Bayer de 11 Mpx

Sur sa face avant, l’appareil est équipé d’une monture micro 4/3. Utilisée par Panasonic, Olympus et d’autres constructeurs photo et vidéo, cette monture offre une panoplie d’objectifs interchangeables très complète. De plus, différents adaptateurs permettent d’utiliser des objectifs de différentes marques, comme en monture Canon EF.

Le capteur de l’appareil est un capteur 4/3 Quad Bayer HDR de 11 Mpx.  Avec des photosites de 4.63µm, Photogram avance une sensibilité accrue, une plage dynamique élevée et une meilleure gestion du bruit.

Fonctionne de pair avec un smartphone

Sur sa face arrière, Alice Camera est dotée d’un support universel pour smartphones. Le téléphone que l’on y pince devient ainsi l’écran tactile de l’appareil photo, permettant notamment d’utiliser les applications de retouche d’images incluses. En détachant le smartphone de l’appareil, il se transforme en moniteur distant, puisque l’appareil photo et le téléphone peuvent communiquer via le Wi-Fi – mais pas le Bluetooth. Enfin, c’est via le smartphone que se font les mises à jour logicielles de l’appareil photo et de ses applications.

Vidéo et live streaming

La vidéo n’est pas en reste sur cet appareil photo, qui enregistre en 4K 30p sans recadrage et Full HD 60p. Alice Camera fait l’impasse sur la stabilisation du capteur, mais est équipée d’un stabilisateur électronique. Par ailleurs, selon son constructeur, la partie logicielle permet de simplifier les flux de production et de rendre les contrôles très intuitifs, pour partager en live ses contenus sur les réseaux sociaux. Ainsi, un mode selfie – en plaçant son smartphone à l’envers, permet de se voir.

L’appareil dispose d’un emplacement pour carte MicroSD ainsi que d’une prise USB-C pour la recharge et d’une prise micro jack 3,5 mm.

Prix et disponibilité de Alice Camera

Alice Camera est actuellement au stade de prototype, précise Photogram. Son lancement se fera grâce à une campagne de financement participatif, sur la plateforme Indiegogo, cet automne. Il est déjà possible de précommander son appareil photo en versant un acompte de 50£ (~55€) sur le site d’Alice Camera. Contrairement à une campagne de financement participatif, il est impossible de savoir combien de personnes ont précommandé l’appareil à l’heure actuelle.

En faisant partie des 100 premiers à précommander, l’appareil est au tarif ultra-préférentiel de 450£ (~495€). En le précommandant en février 2021 lors de la campagne Indiegogo, vous pourrez l’acquérir au tarif préférentiel de 550£ (~600€).

Enfin, Photogram prévoit la production d’Alice Camera et sa commercialisation pour l’été 2021, au prix de 750£ (~820€).

Notre premier avis sur Alice Camera

Alice Camera est encore au stade de prototype, alors ne vous ruez pas pour précommander ce produit qui doit encore faire ses preuves avec un prototype fonctionnel. Photogram, belle inconnue dans le domaine de la photo, semble engagée à réinventer la manière dont nous utilisons nos smartphones pour « augmenter » leurs capacités photo.

Mais on voit où cela a mené DxO avec le DxO One, un modèle doté d’un capteur 1 pouce qui était séduisant, mais qui n’a pas réussi à s’imposer sur le marché rude des smartphones qui mettent au placard de plus en plus d’appareils photo compacts. Nous suivrons donc de près ce projet.